Un drôle de paroissien

Il prêche l'orthodoxie libérale et se fait réprimander à l'église sans en sortir en protestant. Le candidat LR François Fillon a assiste à une messe à La Réunion dimanche et écoute l'Evangile qui résonne avec ses affaires : " Tu ne t'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou "

http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-fillon/affaires-fillon/tu-ne-t-en-sortiras-pas-avant-d-avoir-paye-jusqu-au-dernier-sou-la-drole-de-messe-de-francois-fillon-a-la-reunion_2058009.html

 

Deuxième jour de la visite de François Fillon à La Réunion, dimanche 12 février. Le candidat de la droite et du centre a assisté à la messe à Saint-Gilles. Un moment un peu difficile pour un homme malmené par les révélations sur les emplois présumés fictifs de son épouse et de deux de ses enfants, car le hasard du calendrier imposait  la lecture de l'évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (5, 17-37) qui dit notamment :

"Accorde-toi vite avec ton adversaire pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge et qu'on ne te jette en prison. Amen je te le dis, tu ne t'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou."

Un évangile que le prêtre a ensuite commenté. "Si tu commets une faute, même si tu n'en as pas conscience, tu es responsable..." Un sermon jugé "tendancieux" et "très fin" par des femmes qui assistaient à la messe. "C'est le rôle du prêtre..."

Début janvier, François Fillon s'était dit "gaulliste" et "chrétien".

nb : François Fillon en a appelé au pape (SUD Ouest) dont une encyclique Deus caritas est dit que : " L’ordre juste de la société et de l’État est le devoir essentiel du politique. Un État qui ne serait pas dirigé selon la justice se réduirait à une grande bande de vauriens, comme l’a dit un jour saint Augustin: «Remota itaque iustitia quid sunt regna nisi magna latrocinia ? » " (N°28).

Un drôle de paroissien — Wikipédia

Le nanti système

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.