Il n'y a pas de fatalité à la mondialisation

La démonstration vient de Nouvelle-Calédonie et elle est administrée par les Kanaks.

Les Kanaks ont raison d'invoquer le respect de la souveraineté permanente sur les ressources naturelles à propos des mines de Nickel.

Résolution 1803 (XVII) de l'Assemblée générale en date du 14 décembre 1962 : «Souveraineté permanente sur les ressources naturelles»

L'exploitation des ressources naturelles renvoie au respect des droits fonciers des peuples autochtones*  et à leur droit à l'autodétermination économique**.

Ce que ne peuvent pas ignorer la présidence de la République et sa majorité.

La protestation et l'action politique des Kanaks leur ont d'ailleurs donné raison puisqu'ils sont dorénavant majoritaire au gouvernement de Nouvelle-Calédonie.

D'une certaine façon, les Kanaks initient une action politique fondée sur le Droit qui souligne les limites de la mondialisation et montrent qu'elles ne dépendent que d'une volonté politique à le faire respecter.

Il n'y a donc pas de fatalité. Seulement de la mauvaise foi et de mauvais politiques qui sont de faux démocrates.

____________

* Hélène TIGROUDJA , Professeure de droit international. Aix-Marseille Université Membre du Comité des droits de l'homme des Nations Unies " Exploitation des ressources naturelles et droits fonciers de peuples autochtones " in Mihaela AILINCAI et Sabine LAVOREL (dir) " Exploitation des ressources naturelles et protection des droits de l'homme" p.71 Editions Pédone 2013 Paris

** Sabine LAVOREL Maître de conférences HDR, Droit public Université de Grenoble " Exploitation des ressources naturelles et droit des peuples à l'autodétermination économiquein Mihaela AILINCAI et Sabine LAVOREL (dir) " Exploitation des ressources naturelles et protection des droits de l'homme" p.35 Editions Pédone 2013 Paris

Voir aussi :

Utiliser les tribunaux pour obtenir un changement social

Ce projet de recherche explore la circulation transnationale de la pratique du contentieux stratégique – théorisée dans la littérature anglophone sous l’expression « strategic litigation ». Dans le champ des droits de l’homme, on désigne par strategic litigation l’usage du recours en justice dans le…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.