Peter Bu
Abonné·e de Mediapart

41 Billets

9 Éditions

Billet de blog 9 févr. 2020

Peter Bu
Abonné·e de Mediapart

Macron, la « bombe »

Le Président Macron a trouvé le moyen suprême pour exprimer son ego surdimensionné : il voudrait diriger l'Europe grâce aux armes nucléaires françaises. Un point de ressemblance de plus entre cet homme raffiné et la brute Trump qui dirige les États-Unis. Agissez ! Pour commencer, vous pouvez diffuser les informations ci-dessous aux décideurs et à ceux qui les font vivre. (Réactualisé le 16-5-20)

Peter Bu
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au XVIIIe siècle, un orfèvre grenoblois a inventé le napalm. Louis XIV a fait détruire toute trace de ses recherches car il estimait qu'une arme aussi barbare ne devait pas être à la portée des humains.

Deux siècles plus tard, les Américains, avec l'aide des Allemands, ont inventé la bombe nucléaire. La France s'est précipitée de rejoindre les barbares.

L'actuel Président Macron applique son contrat - qui le lie au grand capital - avec le même zèle que son homologue Trump.

Et les deux suivent le même chemin en matière d'armes nucléaires (l'un des lobbys qu'ils doivent soutenir), en menaçant le monde de destruction.

« Emmanuel Macron a livré, ce vendredi 7 février (2020), sa vision de la stratégie de défense et de dissuasion nucléaire française devant un parterre d'officiers à l’École de Guerre à Paris. Selon le chef de l'État, 'les Européens ne doivent pas se cantonner à un rôle de spectateur face à la course aux armements nucléaires'. »

Après le Brexit, « Emmanuel Macron a cherché à poser les bases d'une stratégie commune de la part des 27 pays de l'Union européenne. Il estime que 'les intérêts vitaux de la France ont désormais une dimension européenne' et souligne que 'les partenaires européens qui veulent s'engager sur cette voie, pourront être associés aux exercices des forces françaises de dissuasion'. » (1)

Même si parfois la France a fait semblant du contraire, elle n'a jamais été en retard dans la course aux armements nucléaires. Elle a signé plusieurs traités qui devaient la freiner, mais ils ont expiré ou arrivent à la date limite de leur validité. Les présidents Trump et Macron s’engouffrent dans la brèche, suivis bon gré, mal gré par les Russes et les Chinois. Les Iraniens et les Coréens profitent de cette situation.

Or, l'arme nucléaire ne nous protège contre rien, au contraire, elle représente une menace de mort pour notre pays et le monde entier.

Contre qui « la bombe » doit-elle nous défendre ?

Les Américains et les Chinois ? Ils n'ont pas besoin de nous envahir pour nous soumettre à leurs intérêts. Ils disposent déjà d'autres moyens efficaces.

Contre les Russes ? S'ils nous attaquaient, utiliser l'arme nucléaire pour les stopper nous exterminerait, et avec nous probablement toute l'humanité. Les Russes ont perdu leur empire en Asie : que pourrait-il leur faire croire qu'ils arriveraient à gagner et à garder d'autres pays en Europe ?

Monsieur Macron veut-il bombarder des terroristes ? Ce sont plutôt eux qui nous menaceront s'ils volent ou achètent des armes nucléaires, ou déclenchent les nôtres par une cyberattaque.

Ou bien pense-t-il lancer « la bombe » sur des millions d'Africains qui, un jour, poussés par des catastrophes environnementales et leurs conséquences politiques, pourraient déferler vers nos frontières ? Il est trop intelligent pour croire pouvoir les arrêter ainsi.

Si les énormes sommes d'argent, de matières et de savoir-faire gaspillés à la production de ces armes, leur stockage, la gestion de leurs déchets et la préparation de leur usage éventuel, étaient utilisés pour réduire la misère et les inégalités dans le monde, il y aurait bien moins de guerres, de révoltes, de migrants et de réfugiés. Et il resterait assez de moyens pour la défense classique.

Malheureusement, il y a le risque que la folie de grandeur de tel ou autre homme politique et/ou militaire lui fasse déclencher une guerre nucléaire: les fous ne se posent pas la question des conséquences.

Puisque je parle des fous : j'avais un voisin – commandant d'un sous-marin nucléaire. Sa femme nous a dit que quand il rentrait après une mission de deux mois en mer, il lui fallait un mois entier pour « redevenir normal ». Elle ne nous a pas dit s'il était juste irritable, ou déprimé, ou encore dépressif (la dépression pouvant mener jusqu'à l'envie de se suicider). Les soldats qu'il dirige ne doivent pas être dans un meilleur état mental.

Et quid des militaires américains en charge de sites de « bombes » qui se droguaient et s’enivraient jusqu'à ce que la justice, étonnamment clémente, les mette en prison pour une année ? Chez ceux d'en face la vodka et d'autres « médicaments » contre les frustrations et l'angoisse doivent couler tout aussi généreusement...

Notre survie dépend des fous... !

Si vous n'êtes pas convaincus de l’inutilité de ces armes et du danger qu'elles représentent même en temps de paix, merci de bien vouloir lire sur ce blog le dossier A deux minutes de la guerre nucléaire? où vous trouverez, entre autre, les références des faits décrits au paragraphe précédent. Mais, surtout, vous y découvrirez une liste tout à fait stupéfiante de centaines et de centaines d'opposants à l'arme nucléaire, à commencer par le Pape et plusieurs Secrétaires généraux de l'ONU, des présidents de la république, des ministres des armées, des commandants de forces nucléaires, des scientifiques qualifiés, etc. Leur poids scientifique et moral est bien plus élevé que celui de notre lobby pronucléaire ! (2)

Malgré le vote de 122 États d'un traité interdisant les armes nucléaires, intervenu à l 'ONU le 7/7/2017 (3), le Président Macron n'évolue pas. Bien au contraire, il fait un pas de plus vers l’éradication de l'humanité. Un rappel de sa posture de 2017 par Jean-Marie Müller:

« Lors de son discours au Congrès de Versailles, le 3 juillet 2017, Emmanuel Macron a présenté les principes qu’il entend mettre en œuvre 'pour construire la paix dans un monde dangereux' ».

« On connaît l’affirmation du président François Mitterrand : 'L’arme nucléaire, c’est moi!'. Pour sa part, Emmanuel Macron entend faire comprendre au monde entier que 'l’arme nucléaire, c’est lui !' »

Il a déclaré en 2017 : « La dissuasion nucléaire est au cœur de notre défense, elle est la garantie de nos intérêts vitaux et j’en suis le garant. » « Dès 2018, nous augmenterons notre effort de 20 %. Le budget sera porté à 34,2 milliards d’euros dès 2018. Aucun budget autre que celui des armées ne sera augmenté. »

Pourtant, « l’arme nucléaire s’avère parfaitement incapable d’éradiquer les menaces terroristes. À aucun moment, dans aucun conflit, non seulement l’emploi mais la menace même de l’arme nucléaire ne sauraient être envisagés. Ils sont véritablement impensables, étant donné l’ampleur de la catastrophe humanitaire qui serait provoquée par tout usage de cette arme de destruction aveugle. »

Jean-Marie Müller conclue: Macron et ses 'clercs', qu’ils soient religieux ou laïcs, continuent de trahir leur mission en s’accommodant de la préméditation du crime contre l’humanité qui fonde la dissuasion nucléaire ». (4)

N.B: Cet article simplifie peut-être la problématique abordée, mais le discours du président Macron devant les élèves de l’École de Guerre est (volontairement?) simpliste. (5) Il n'arrête pas de répéter que sa politique en la matière est transparente mais ne mentionne pas une seule fois que la doctrine nucléaire française admet l'utilisation des ces armes pour attaquer ceux qui menacent "nos intérêts vitaux", par ex. nos approvisionnements en pétrole, et non seulement pour défendre notre territoire. Pourtant, le président Chirac l'a affirmé publiquement. (Voir le détail dans le dossier cité, note 2.)

Notes :

  1. https://www.rtl.fr/actu/politique/les-infos-de-12h30-nucleaire-emmanuel-macron-appelle-l-europe-a-une-strategie-commune-7800048502 « La France a prévu de dépenser 37 milliards en euros courants de 2019 à 2025 pour moderniser ses forces nucléaires. »
  2. https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/010318/deux-minutes-de-la-guerre-nucleaire Voir aussi d'autres dossier attenants sur ce site.
  3. Le traité interdisant les armes nucléaires a été adopté aux Nations Unies par 122 votes pour, une voix contre (les Pays Bas, membre de l'OTAN) et une abstention. Depuis 2019, la Suisse s'apprête à joindre les signataires.
  4. Extraits du journal La Croix du 25/07/2017 : https://www.la-croix.com/Debats/Forum-et-debats/Macron-Larme-nucleaire-cest-moi-2017-07-25-1200865260 (www.jean-marie-muller.fr)
  5. Discours du Président Macron : https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2020/02/07/discours-du-president-emmanuel-macron-sur-la-strategie-de-defense-et-de-dissuasion-devant-les-stagiaires-de-la-27eme-promotion-de-lecole-de-guerre  Ce discours donne l'impression de dater d'il y a plusieurs décennies.

Peut-on encore rire ? Essayez : https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/261219/faites-rire-votre-telephone-il-vous-le-rendra

.......................................

Pour lire les autres dossiers de ce site sur le nucléaire, le féminisme, l'environnement, les migrations des populations, l'Europe, la gouvernance, la littérature, le rire :  ouvrez  https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog et voyez l'article  Sommaire.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Journal — Parlement
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot
Journal
Face au mur social, Macron choisit de foncer
Dans un contexte d’inflation record, de conflits sociaux dans les entreprises et d’état alarmant des services publics, le président de la République souhaite réformer les retraites dès le début de l’année 2023. Le climat social gronde mais l’exécutif mise sur une « résignation » de la rue.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités