Philippe Wannesson
Blogueur et militant
Abonné·e de Mediapart

260 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 juin 2021

Les multinationales s'installent à l'ONU

En juin 2019, l'ONU signait un « cadre de partenariat stratégique » avec le Forum Économique Mondial (Forum de Davos). En juin 2020, le secrétaire général de l’ONU propose de donner un rôle clé dans la définition de la « gouvernance » du numérique aux multinationales du secteur.

Philippe Wannesson
Blogueur et militant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le "Cadre de partenariat stratégique" signé en 2019 entre l'ONU et le FEM était passé quasiment inaperçu. Il était pourtant ambitieux, affichant une volonté de coopération entre le monde des multinationales représentées par le Forum Économique Mondial (plus connu sous le nom de Forum de Davos) et les Nations Unies se déclinant à tous les niveaux d'organisation géographique ainsi qu'avec toutes les agences de l'ONU. C'est un marqueur important de la volonté des multinationales de se mettre en position d'influencer au plus près les processus de décision les concernant au niveau mondial, et de substituer à la coopération multilatérale interétatique des cadres dorganisation leur permettant de faire valoir leurs intérêts.

C'est ce qu'on retrouve concernant la régulation d'internet. Les Sommets mondiaux sur la société de l'information de 2003 et 2005 avaient décidé d'un double cadre de travail, d'un côté un forum qui est un lieu de discussion, associant États, société civile, experts, entreprises, et de l'autre une coopération renforcée entre États assumant la partie décisionnelle.

En 2018, un "panel de haut niveau sur la coopération numérique" rend un rapport. Il est présidé par Malinda Gates (épouse de Bill Gates, fondateur de Microsoft) et par Jack Ma (fondateur d'Alibaba, équivalent chinois d'Amazon). Et en juin 2020 le secrétariat général de l'ONU publie un "plan d'action de coopération numérique" inspiré de ses conclusions. Alors que le secrétariat général n'a aucun mandat pour proposer une modification de l'architecture décidée par les sommets de 2003 et 2005, il le fait, et propose la création d'une troisième instance, qui d'un côté coordonnerait les discussions du Forum, de l'autre proposerait des orientations à l'instance de décision, bref qui serait la cheville ouvrière du processus. Et dans cette nouvelle instance seraient représentées les multinationales du numérique, qui auraient donc un rôle clé dans la définition des règles les concernant.

Ce à quoi on assiste à l'ONU se retrouve au niveau étatique, notamment en France. Est mise en œuvre, non pas une version libertarienne du néolibéralisme, qui viserait au dépérissement de l'État, mais une colonisation de l'État comme des instances interétatiques, pour les mettre au service des multinationales et d'intérêts économiques similaires.

Plus de détails dans cet article du CETRI :

https://www.cetri.be/L-ONU-propose-que-les-GAFA-soient#nb1

Vous pouvez

télécharger la lettre adressée au secrétaire général de l'ONU par 170 organisations de la société civile ici (pdf, 240.0 kB)

.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal
Législatives : comment le RN cible le rassemblement des gauches
Mediapart a pu consulter les documents fournis aux candidats du parti d’extrême droite pour les législatives. Ils montrent que le parti fait manifestement peu confiance à ses troupes sur le terrain. Ils s'en prennent à la coalition de gauche Nupes, rebaptisée « extrême gauche pro-islamiste ».
par Lucie Delaporte
Journal
Le travail sexuel, angle mort de la Nupes pour les législatives
Le sujet n'a jamais fait consensus à gauche. Le programme de la Nupes est marqué par les positions abolitionnistes, majoritaires dans les partis. Plusieurs acteurs de terrain s'insurgent. 
par James Gregoire

La sélection du Club

Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public
Billet de blog
Accès au droit des étrangers : régularisons l’administration !
Des élus de la République, des responsables associatifs, des professionnels du droit et autorités administratives intervenant dans le 20e arrondissement, et à Paris, sonnent la sonnette d'alarme. La prise de rendez-vous dématérialisée auprès des préfectures en vue de déposer des demandes de titres de séjour est devenue quasi impossible. « La déshumanisation et le dévoiement des services publics sont à leur comble ! » 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt