Municipales 2020 à Issoudun : Le cas André Laignel (Partie 2)

Monsieur André Laignel est désormais sur la fin de sa campagne électorale. Revenons sur les différents éléments qui auront composés sa campagne de communication et je me permettrais en même temps de répondre à certains commentaires de sa part lors de sa réunion publique en tant que colistier de la liste adverse.

Les documents de propagande électorale officiels reçus par courrier Les documents de propagande électorale officiels reçus par courrier
Je vous invite a lire la première partie pour ceux ne l’ayant pas déjà fait ici

Ce mercredi 11 Mars, André Laignel tenait sa réunion publique de Campagne. Le Journal La Nouvelle République a couvert l'événement et en a fait un résumé disponible ici https://www.lanouvellerepublique.fr/issoudun/issoudun-a-quatre-jours-du-vote-andre-laignel-durcit-le-ton. Désormais, nous rapprochant de la fin de cette campagne, je me permets de faire un point également sur le programme d'André Laignel et sa communication. Nous disposons désormais enfin de son programme, de sa profession de foi, de son affiche et de sa réunion publique. Si je m'étais attardé sur l'action passée du maire André Laignel précédemment, je vais désormais me pencher sur l'homme politique en campagne.

La déclaration de candidature : le copié-collé maladroit de 2014

Celle-ci est symptomatique. Elle illustre et annonce un peu tous les défauts de la campagne d'André Laignel. Tout d'abord, par manque d'effort ou d'innovation, c'est un copié collé de la déclaration de 2014. Le numérique ne permet pas de remonter plus loin mais j'aurais été curieux de retrouver celles de 2008 et 2001.

Voici la candidature de 2014 et celle de 2020

Rapidement un comparatif :
Il commence par une citation de René Char au lieu de Nelson Mandela (6 ans pour trouver la prochaine)
En 2014 il poursuivait avec :
C’est pourquoi mes cher(e)s ami(e)s, je conduirai avec sérénité, détermination et enthousiasme la liste d’Union des Forces de Progrès « Issoudun pour tous » lors de l’élection municipale de mars prochain. Trois raisons expliquent ma décision.
En 2020 avec
C’est donc avec enthousiasme que je conduirai la liste d’Union des forces de progrès : "Issoudun pour tous, tous pour Issoudun". 3 raisons principales motivent ce choix …

Bon je vous laisse découvrir la suite, c'est la même chose a quelques tournures de phrase près.

En 2014 il terminait par :
J’ai tellement reçu de vous toutes ces années que je me dois de vous rendre tout ce qui est possible, de continuer à me mettre à votre service. C’est le choix du cœur et de la raison. Car après tout, ceci n’est pas une déclaration de candidature, c’est une déclaration d’amour à notre Ville ! Issoudun, ce n’est pas seulement ma ville ; c’est ma vie ! C’est notre vie commune.
En 2020 il termine par :
En vérité, vous l’aurez compris, m’exprimant un 14 février, ce n’est pas une déclaration de candidature que je fais, mais une déclaration d’amour à Issoudun, cette Ville qui m’a tant donné, cette Ville que j’aime.

C’est pourquoi je propose à nouveau aux Issoldunoises et aux Issoldunois, fort de leur confiance répétée, de faire ensemble le CHOIX DU CŒUR ET DE LA RAISON.

Personnellement j'ai beaucoup ri "jaune" et j'ai pensé à cette petite séquence détournée de la Cité de la Peur

"On peut déclarer une fois son amour à mille personnes
On peut déclarer mille fois son amour à une personne
Mais on ne peut pas déclarer mille fois son amour à mille personnes. "

En vérité, les électeurs oublient les déclarations de candidatures en 6 ans. Internet non… Et il faut savoir vivre avec son temps !

Concernant la profession de foi : comment gaspiller un outil d'information.

Il s'agit d'un document important, délivré par la mairie a tous les foyers de la commune. Il est censé être l'outil d'information officiel de tous les citoyens appelé à voter. Devant respecter le format A4 recto verso, il laisse beaucoup de liberté quand au contenu. Celui de Monsieur Laignel occupe le recto avec le même contenu que son affiche de campagne, c’est-à-dire un slogan qui n'a pas beaucoup changé depuis plusieurs années, son visage avec en incrustation une photo vue du ciel d'Issoudun, son nom et prénom et le nom de sa liste. Donc le recto confirme que "André Laignel" est probablement l'élément le plus important qui doit motiver les électeurs à voter. Passons au verso. On y trouve un texte de propagande. Le mot principal mis en avant est "LE MEILLEUR", en majuscule et en rouge au centre de la page. On fait donc le rapprochement avec la sensation produite par le recto : Un grand Égo. Certains mots sont ensuite en majuscule pour être mis en valeur. Listons-les :

  • ÉQUIPE
  • UNION DES FORCES DE PROGRÉS
  • PROJET : HORIZON 2026 : LE FUTUR ISSOUDUN (le double ":" est assez maladroit en passant)
  • 100 PROPOSITIONS
  • LA PAROLE DONNÉE SERA LA PAROLE TENUE
  • MAIRE
  • LE MEILLEUR
  • ÉQUIPE
  • PROJET
  • MAIRE
  • QUAND ON AIME SA VILLE ON VOTE UTILE
  • FUTUR ISSOUDUN

Dans l'ensemble on peut dire que ces mots mis en valeur n'apportent pas grand-chose. Je garderais tout de même cette promesse : La parole donnée sera la parole tenue, qui est véritablement un engagement envers la population. Quand nous reviendrons plus loin sur le programme 2014 et 2020 nous verrons tout de même que le sens de cette phrase peut être flou. En outre, chaque liste candidate doit partager cette ambition. C'est le cas d'Issoudun Avenir (notre programme est en partie tributaire de la démocratie locale tout de même), et c1est certainement le cas de la liste Lutte Ouvrière qui n'annonce aucun programme pour la liste si ce n'est de défendre le camp des travailleurs. En gros ce verso partage des banalités et dénigre évidement les autres candidatures sans pour autant croiser les idées. Dans l'ensemble il s'agit de beaucoup d'affirmation sur la qualité de la candidature mais ne donne rien à l'électeur ou l'électrice pour se faire sa propre idée.

Un paragraphe mérite commentaire :
"Nous vous proposons un MAIRE, dont chacun sait l'amour qu'il porte à sa ville ; dont chacun reconnaît l'expérience et la compétence. Ce sont des qualités indispensables quand les temps sont difficiles et les enjeux importants." L'expérience est en effet un atout de Monsieur André Laignel, 43 ans maire et une partie en président de CCPI, c'est normal. Pour autant, il faut bien un jour que les maires s'en aillent et laissent la place à d'autres. Une personne sage et expérimentée, idéalement, aurait préparé les membres de son équipe qu'il juge solide et unie, à reprendre le flambeau tout en apportant le dynamisme de la jeunesse. En nous pouvons supposer que 31 années en tant que maire permet d'avoir de l'expérience. Cependant ni à 65 ans ni à 77 ans Monsieur André Laignel aura décidé de laisser la place à ses colistiers compétents. En outre, Monsieur André Laignel ne dit pas non plus que, s'il perd, il reste tout de même dans le conseil municipal et pour être utile à Issoudun partagera avec le nouveau conseil et le nouveau maire toute cette expérience dont a besoin Issoudun. Ainsi il met en valeur une qualité qui ne lui a pourtant pas permise jusqu'à aujourd'hui de faire le bon choix pour Issoudun : préparer le futur.

Enfin, la conclusion de ce verso est aussi intéressante : "Quand on aime sa ville, on vote utile". Qu'est-ce que le vote Utile ? En 2012, le vote Utile était pour Monsieur Laignel le vote pour Ségolène Royal, et en 2017 celui pour François Hollande. Son jugement de l'utilité d'un vote est il pertinent ? En outre, il suppose implicitement que ne pas voter pour lui serait inutile, et qu'en plus, ceux ne votant pas pour lui n'aimerait pas leur ville. Ce qui signifierait qu'en 2014, 62% des Issoldunoises et Issoldunois n'aimait pas leur ville… Étant maire et responsable de cette même ville pendant 37 ans, il faudrait peut-être se poser des questions…

Pour ce qui est du choix du cœur et de la raison, comme préciser dans l'article précédent, attention au proverbe : L'amour rend aveugle.

L'affiche de campagne : du classique des années 80, alors que nous sommes en 2020.

Elle est visible ici

Complétement à l'image de la profession de foi, elle donne une image d'autosuffisance du maire actuel. L'important c'est lui, certainement pas les idées ni son équipe. Elle reprends les bases des vieilles affiches de campagnes laissant supposer que, comme elle, André Laignel n'est pas près d'innover.

Concernant la réunion publique : il fallait parler des idées et ne pas persévérer dans les banalités

Pour rappel voici un article couvrant l'événement : https://www.lanouvellerepublique.fr/issoudun/issoudun-a-quatre-jours-du-vote-andre-laignel-durcit-le-ton

Prenons cette remarque concernant la liste Issoudun Avenir : " C’est une liste bric à brac où ils ont la droite honteuse. Ceux qui étaient déjà sur la liste de droite il y a six ans se sont trouvé un paravent…"

André Laignel parle d'exactement 6 personnes qui étaient présentes sur la liste des 33 d'il y a 6 ans. Il est intéressant de voir qu'il parle de "paravent" quand il y a renouvellement de 81% d'une liste et de renouvellement quand il en renouvelle 40%. En outre jusqu’à présent la liste Issoudun Avenir a décidé d'afficher ouvertement la proportion de chaque sensibilité au sein de la liste qui contient en réalité 14 personnes de gauche ou écologistes.

Lui parle d' "une liste d’Union des forces de progrès". Je pense que la plupart d'entre nous somme conscient qu'il s'agit d'une dénomination à caractère marketing. C'est joli, un peu pompeux mais certainement pas une garantie de quoi que ce soit.

André Laignel semble dénoncer un « plagiat à grande échelle » de son programme et le fait que nous aimions « enfoncer des portes ouvertes » avec des projets « déjà votés ou en cours d’application comme la taxe sur les friches industrielles, l’aménagement des bords de la Théols, l’étude d’une filière hydrogène »."

Sur ce point, il aurait plutôt dû prendre le temps de présenter ses idées pour plusieurs raisons :

  • Notre programme est disponible depuis plus longtemps que le sien, la magie d'Internet nous permet facilement de le prouver, donc pour le plagiat c'est un argument un peu facile.
  • En outre, nous espérons qu'un conseil municipal en place pour sa majorité depuis 19 ans est tout à fait capable d'avoir de bonnes idées. Et pour Issoudun la liste Issoudun Avenir ne voit aucun inconvénient à avoir les mêmes bonnes idées qu'une autre liste. C'est un peu dommage de dire aux électeurs "Cette idée est à moi et pas aux autres". Les bonnes idées pour une ville doivent être partagées entre tous.
  • Enfin il parle d'enfoncer des portes ouvertes en citant des projets…. qui font aussi parties de son propre programme… Exemple de bêtises qu'on peut dire sans avoir réfléchi un minimum au préalable.

 

Concernant la notion de "à grande échelle", vous vous invitons à vous rendre sur la page https://www.facebook.com/Issoudun2020/ où vous pourrez retrouver les idées datant d'aout 2018. Beaucoup d'idées de notre programme ne sont d'ailleurs pas de membres de l'équipe mais des solutions qui ont montrées leur efficacité ailleurs. Donc il y a clairement du plagiat comme certainement celui de Monsieur Laignel qui reprend des idées communes (Installer la fibre, Construction de logements sociaux, Plan Lumière, favoriser les cheminement doux…). Dans le domaine des idées pour une ville, il est assez bizarre et absurde de dénoncer du plagiat. Monsieur Laignel désire peut-être mettre en place un brevet des idées pour la ville histoire de priver la ville des bonnes idées des autres ? Enfin bon… on se croit dans une cour d'école.

Il semble ensuite avoir parler des 5 thèmes de priorité pour la ville : l’emploi et la formation, la solidarité, l’environnement, la jeunesse et la citoyenneté, la culture et l’histoire.

Rappelons juste ses 5 thèmes de 2014 : la ville pour l’emploi, la ville solidaire et sûre, la ville accueillante, la ville jeune, la ville de culture et d’histoire.

Oui, ce sont les mêmes. Ce qui est assez logique, il n'y a pas de mal à parler des grandes thématiques d'une ville. Seulement cela n'est pas un élément déterminant. Et il semble que la réunion publique de Monsieur Laignel ait surtout énoncé des banalités, proposé un concert de deux artistes locaux talentueux et essayez de taper sur le dos des adversaires. En fait, tout ce que les électeurs rejettent finalement de la politique des années précédentes. On ne parle pas d'idées, on lance des grandes phrases (on se souviendra de "mon ennemi c'est la finance…" de François Hollande, soutenu par André Laignel, qui a permis à Emmanuel Macron de devenir Président 6 ans plus tard). Dans un exemple de vertu, Monsieur Laignel aurait dû mettre un de ses colistiers en tête de liste et laisser l'équipe présenter l'ensemble des idées du programme pour Issoudun. Expérience et vertu ne vont pas toujours de pairs.

Concernant le programme : Un aspect visuel correct mais plusieurs absurdités liées à des choix marketing.

Déjà, il est arrivé très tard. Les raisons ? Pour un maire déjà en place et qui se vante de vouloir informer les citoyens ? Ensuite formidable, exactement 100 idées, pas une de plus pas une de moins et carrément 20 idées dans chaque thème. C'est joli, marketing mais complètement absurde. Pourquoi se contraindre à mettre un certain nombre d'idées dans une catégorie ? Il faut faire une sélection ? Les gens vont se dire, 100 cette année, c'est mieux que 75 il y a 6 ans donc on en aura plus…. Alors en surface c'est ce qu'on peut penser. Si on gratte un peu, on remarque qu'on retrouve énormément de chose des 75 qui sont reprises dans les 100. Encore une fois Internet n'oublie pas.

Avant de lister ces reprises d'idées je tiens à dire que le programme de Monsieur Laignel contient bien sûr des bonnes idées, c'est pourquoi certaines sont également présentes dans le programme Issoudun Avenir. Personne n'a le monopole des bonnes idées. Je ne critique donc pas les idées mais la communication marketing absurde qui est faite autour du programme d'André Laignel.  

Sur 16 pages, 5 sont réellement dédiées aux idées. La couverture reprend encore et toujours l'affiche et la profession de foi. Deux pages pour la présentation de l'équipe, une pour l'édito, deux pour les couvertures, c'est normal. Reste 6 pages qui contiennent plutôt des remarques classiques sur l’existant ou de grandes idées, des informations générales et des photos. Dans l'ensemble le rendu est plutôt réussi. C'est clair, coloré donc sur l'aspect graphique c'est une réussite, hormis les 2 couvertures qui auraient méritées un peu plus de travail et d'originalité.  Reste à parler du contenu. Rappelons juste que Monsieur André Laignel se vante d'une part d'avoir réalisé 100% de son projet 2020 et d'autre part d'avoir 100 idées pour Issoudun pour l'horizon 2026. Mais regardons un peu les idées de 2014 par rapport au contenu du projet de 2020...


2014 Point 1 : Requalifier les friches urbaines : Palais de justice, commissariat, ex-gendarmerie, « Relais des marques » …, afin d’y accueillir des activités économiques, sociales, culturelles, administratives…

VS

2020 Point 10 : Requalification de friches urbaines : ex-cinémas, Atelier de la bière…

A peu près la même chose.


2014 Point 2 : Développement, extension et paysagement des zones industrielles, artisanales et commerciales

VS

2020 Point 1 : Agrandir et paysager les Zones industrielles, artisanales et commerciales

Là c'est carrément pareil


2014 Point 3 : Extension du « Village d’entreprises » dans une démarche de Haute Qualité Environnementale (HQE)

VS

2020 Point 2 : Construire un 3eme Village d'entreprise

A peu près la même chose. Un 3eme c'est juste une extension aussi quelque part…


2014 Point 5 : Renforcer l’action touristique : promotion de la Cité, parcours à thèmes, valorisation des produits locaux et du commerce équitable, modernisation de l’Office de tourisme…

VS

2020 Point 93 : Renforcer l'action de la Maison d'Issoudun et du Berry et de l'Office du tourisme afin de développer la politique touristique.

On ne peut pas vraiment dire que c'est très différent

On peut continuer comme cela longtemps.
Pour rappel son programme 2014 est encore en ligne ici et  en pdf ici 

et 2020 ici : http://andre-laignel.fr/programme

Je vous invite à comparer les idées suivantes : (le premier numéro correspond au numéro dans le programme 2014 (ceux avec des * sont des idées semblables mais plus ambiguës à mon sens, des évolutions…) :

  • 7 et 2020.43
  • 8 et 2020.5
  • 9 et 2020.13
  • 10 et 2020.17
  • 11 et 2020.16
  • 12 et 2020.8 + 2020.9
  • 14 et 2020.20
  • 15 : ce point est drôle car en 2020 André Laignel dit que cela ne doit pas être un point de programme car il est implicite…
  • 17 et 2020.23
  • 20 et 2020.35*
  • 22 et 2020.30
  • 24 et 2020.32
  • 30 et 2020.40* ce sont des projets actés dans le magazine de la CCPI numéro 232 de septembre 2018 d'ailleurs.
  • 31 et 2020.41*
  • 34 et 2020.44
  • 35 et 2020.53
  • 39 et 2020.60*
  • 40 et 2020.58 + 2020.59
  • 42 et 2020.57
  • 43 et 2020.54
  • 44 et 2020.56
  • 49 et 2020.62
  • 53 et 2020.67
  • 54 et 2020.70*
  • 57 et 2020.72
  • 59 et 2020.73*
  • 60 et 2020.75
  • 61 et 2020.97*
  • 62 et 2020.97*
  • 63 et 2020.82*
  • 65 et 2020.82*
  • 66 et 2020.96
  • 67 et 2020.95*
  • 68 et 2020.86
  • 69 et 2020.88*
  • 70 et 2020.92*
  • 71 et 2020.93

Il faut avouer que cela fait beaucoup. Bien sur certaines idées sont la continuation des anciens points. Mais est ce juste alors de dire qu'on a fait 100% lorsqu'on a fait 10% seulement d'un point du programme précédent ?

Je pense qu'il aurait été plus sage et honnête de séparer ce qui est en cours mais non fini des nouvelles idées qui n'existaient pas.

Sur le programme ce n'est pas le contenu mais surtout le manque de transparence qui est à reprocher.

Le clip de campagne : une réussite visuelle, mais un gadget qui n'apporte toujours rien.

Le clip est visible ici

Il faut l'avouer, il est très beau. Le montage, découpage, la qualité pro des images, la photographie. C'est un très beau boulot au niveau visuel et technique. Cela s'explique rapidement par la présence dans la liste d'André Laignel d'un vidéaste, d'une technicienne audiovisuelle et d'une infographiste. Une équipe technique qui a certainement de grandes compétences permettant pour le coup de réaliser un beau travail. Le reproche est que la vidéo reprends exactement le texte de la profession de foi, excepté que Monsieur Laignel qui fait la voix off n'a pas eu l'indécence de lire la phrase "Le meilleur maire". Mais outre cela, la vidéo n'apporte pas vraiment de contenu intéressant. Il aurait pu se concentrer sur des projets pour la ville. Encore une fois, elle commence par le nom du maire, sans évoquer l'équipe, puis suivent les banalités des clips de campagne qui essayent de vendre un candidat par des belles phrases marketing. A proscrire de la politique au 21eme siècle car les citoyens demandent désormais a être informés et impliqués.

En conclusion

Le manque d'innovation et d'effort pour se mettre au goût du jour est incroyable. Cette campagne de communication reflète en vérité tout ce qui peut être critiqué chez André Laignel, mettre en avant son égo et tomber dans la facilité pour ce qui est des idées. Mais le reste peut suffire à faire écran de fumée pour les électeurs qui ne seraient pas suffisamment informés. Réponse dans les urnes dimanche.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.