Une année charnière pour les millions de victimes de l'agent orange

Plus de 3 millions de personnes ont été ou sont victimes de l'agent orange, ce défoliant fabriqué par des firmes comme Monsanto ou Dow Chemical, dont les épandages ont commencé en 1961. Pour soutenir toutes les victimes de l'agent orange et aboutir à une condamnation historique, il est donc indispensable de médiatiser et relayer largement cette cause.

Cet article fait suite à un article de ce blog, "L'agent orange au Viêt Nam : un écocide aux millions de victimes, trop souvent ignoré" compte tenu des actualités récentes. 

"L’utilisation de l’Agent Orange au Vietnam est la plus grande guerre chimique de l’histoire mais elle reste un drame encore trop méconnu, sans que ni le gouvernement américain ni les industriels ne reconnaissent leurs responsabilités."

Le 10 août 1961, l'armée américaine faisait son premier épandage de défoliants sur le Vietnam. Jusqu'en 1971 ces largages de produits chimiques, dont l'agent orange contenant de la dioxine, ont détruit forêts et cultures, et empoisonné la population.

Un demi-siècle plus tard, des familles entières souffrent encore des effets de ces épandages. Aujourd’hui, plus de 3 millions de personnes souffrent de maladies graves, de cancers et de handicaps suite à ces épandages. Plus d’une centaine de milliers d’enfants forment une 3ème et 4ème génération de victimes. Ils sont atteints de malformations et de dysfonctionnements graves du système immunitaire et nerveux. L’utilisation de l’Agent Orange au Vietnam est la plus grande guerre chimique de l’histoire mais elle reste un drame encore trop méconnu, sans que ni le gouvernement américain ni les industriels ne reconnaissent leurs responsabilités.

Le collectif Vietnam-Dioxine et plusieurs associations se mobilisent pour informer le public sur des crimes et des victimes de Monsanto et les autres fabricants, mobiliser une aide médicale pour les victimes de la dioxine et dénoncer l’écocide pour que ce drame ne soit jamais oublié et serve pour les générations futures.

Un événement de soutien aura lieu le 9 et 10 août : 36h de live permettront de mettre à l'honneur les victimes de l'agent orange. Au programme : une quarantaine d'artistes venant de Paris, Hanoi ou encore New York viendront réaliser des performances, des films et documentaires seront projetés et des table-rondes seront organisées.

115805017-2623507194568213-5979300312800335378-o

 

Pourquoi 2020 est une année charnière ? 

Le 29 juin dernier a eu lieu une audience de mise en état du procès qui a permis d'aboutir à une date de plaidoirie. Après des dizaines d'audiences qui se sont succédé depuis 2014, la date tant attendue de la plaidoirie se profile. Le combat est encore long, on peut aisément l'imaginer mais la distance parcourue est déjà considérable pour Tran To Nga. C'est donc l'occasion pour faire parler de l'agent orange, cet écocide, ce crime de guerre, cette guerre chimique trop méconnue. 

André Bouny, un soutien indéfectible de cette cause, récapitule l'historique de ce combat et notamment du procès intenté par Tran To Nga, ancienne journaliste et résistante, et qui se bat d'une manière incroyablement courageuse depuis des décennies, pour que justice puisse être rendue. Justice ne sera rendue que si les fabricants de l'agent orange soient condamnés pour la dioxine qu'ils ont fabriquée. On surnomme la dioxine notamment fabriquée par Monsanto "le premier poison de Monsanto".

Comment soutenir les victimes de l'agent orange et notamment Tran To Nga ? 

En France et à l'étranger, pour soutenir les victimes de l'agent orange, il faut que cette cause soit massivement relayée, dans les médias, la presse, les réseaux sociaux... 

Pour commencer, vous pouvez participer à l'événement du 9 et 10 août pour en apprendre plus et pour soutenir matériellement les victimes de l'agent orange en leur adressant des dons qui seront reversés à des associations locales d'aide. Relayer cet événement serait d'une grande aide. 

Vous pouvez également suivre les pages du collectif Vietnam-Dioxine, que ce soit sur Facebook, Twitter ou Instagram pour suivre toutes les actualités concernant l'agent orange et notamment le procès en cours. 

Le combat sera judiciaire mais aussi médiatique. Aidez-nous à ce que justice puisse être rendue aux victimes de l'agent orange et que ses fabricants puissent être condamnés, quasiment 60 ans après les premiers épandages de ce poison qui tue encore. 

 

Sources :

[1] Tran To Nga, Ma terre empoisonnée, 2016

[2] Collectif Vietnam Dioxine, http://vietnamdioxine.org/

[3] Léa Dang, TEDxParis, Ce que nous devrions savoir de la guerre du Vietnam, 2017

[4] https://www.agent-orange-vietnam.org/

[5] Foyer Vietnam, https://www.foyer-vietnam.org/agent-orange-une-bombe-retardement

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.