Rv RICHARD
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

38 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 oct. 2021

Le « mode de vie impérial », l’exemple français

Il existe des titres de bouquins qui vous interpellent quand vous errez dans une librairie. Ce titre du bouquin d’Ulrich Brand et Markus Wissen m’a parlé, au sens où, rien que dans ce titre, je trouve une grille d’explication à quelques phénomènes contemporains et à certaines « offres » politiques.

Rv RICHARD
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Fait suite à ma note de lecture https://blogs.mediapart.fr/rv-richard/blog/201021/note-de-lecture-le-mode-de-vie-imperial

Je reprends une citation de ce livre : « Les crises d’aujourd’hui sont gérées, au mieux, par un passage au capitalisme vert, mais il existe des tendances autoritaires, néolibérales ou d’extrême-droite qui prennent la défense du mode de vie impérial. On continue ainsi de répondre à des questions sociales urgentes dans une perspective islamophobe, raciste, nationaliste, conservatrice, antiféministe ou discriminatoire. Ces réponses prétendument simples se résument à dénier à d’autres personnes leur résidence et, souvent, leur droit à la vie ».

En gros, tout tourne autour de la pérennité (le désir de le préserver) de cet insoutenable mode de vie impérial. Ici, nous avons la plus grande partie du spectre politique, que ce soit en Allemagne ou en France où la pré-campagne présidentielle est lancée. Comment ne pas reconnaître autour de la défense forcenée de ce mode de vie, le discours décliniste, raciste et antiféministe des candidats de l’extrême-droite, mais aussi le discours « capitaliste vert » de plusieurs candidats (y compris du candidat « vert »), et bien entendu, le discours de promesses « progressistes » du président sortant et sa fuite en avant techniciste (le « ruissellement », les « technologies de rupture », la relance du nucléaire par exemple).

En gros, Etats et y compris entreprises se placent dans une sorte de « survivalisme » (le survivalisme est une réponse de gros abrutis face à une catastrophe imminente ou fantasmée, réponse basée sur un extrême individualisme et des formes exacerbées de concurrence pour accéder aux ressources). On peut voir là par exemple le succès médiatique d’un Eric Zemmour et ses thématiques favorites que sont « l'identité nationale » et « le grand remplacement », mais ça ne lui est pas propre (sale serait plus adapté pour ce qui le concerne).

« La redistribution de la richesse des pauvres vers les riches va de pair avec une réponse discriminatoire à la division, à l’insécurité et à la crainte du déclin. Compte tenu du pouvoir structurel du capital, ces forces promeuvent une politique fondée sur le nationalisme géographique et la concurrence ; même la social-démocratie ne peut ni ne veut transformer en profondeur les rapports sociopolitiques existants ».

Il apparaît donc que les « offres » politiques, en tout cas celles qui ont les faveurs des sondages, sont antisociales. Mais les sondages renseignent autant sur les visées de ceux qui les commandent (au travers des items proposés) que sur le public qui y répond. Ci-dessous en voici un qui semble instructif, mais se limite aux « inquiétudes des Français » : https://www.revuepolitique.fr/les-francais-et-les-menaces-contemporaines/.

Il y est question de risques, de catastrophes, de déclin. Pour l’instant, dans le genre « politise tes inquiétudes », ceux qui ont de l’écho semblent être les réactionnaires.
Et alors ?! Au-delà de savoir que l'avenir et aussi le présent se compliquent, il faut quand même continuer de les construire, de chercher du positif et d'agir, sans attendre on ne sait quel personnage providentiel.
En réponse à ces inquiétudes, c’est autour de la construction de solidarités (du local à l'international), de contestations, de résistances et autour d’un mode de vie solidaire bien éloigné donc du mode de vie impérial et capitaliste que l’avenir se construira. Et il semble aussi que la dignité est un ressort formidable pour avancer dans nos luttes.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Diplomatie
Moyen-Orient : le président réhabilite le « prince tueur »
Commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, le prince héritier saoudien « MBS » était jugé infréquentable par les dirigeants occidentaux. En lui rendant visite, le président français brise sa quarantaine diplomatique, et vend au passage 80 Rafale à son homologue émirati et allié dans la guerre du Yémen, « MBZ ».
par René Backmann
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss