Mon trophée à moi ! Merci cheikh KHERIGI dit GHANNOUCHI Rached !

Ce qui suit
Reprend et développe mon dernier courriel transmis
À toutes mes connaissances : famille, collègues,...et amis.e.s
Poème à l’attention des lecteurs non avertis
De la cuisante défaite que, dernièrement, a subie
Un certain gourou islamiste nommé Kherigi
Chef terroriste, pour certains pays, non repenti
Exemple caractéristique du français déni
Qu’islamisme et démocratie est une antinomie
Compte tenu des invitations répétitives dont il jouit
De la part de hautes personnalités politiques de Paris *

Le récit s’intègre dans  la nouvelle stratégie
Qui fut testée d’abord en France et en Italie
L’une des dernières trouvailles de l’islamiste Fratrie
Que les chercheurs ont baptisée le Djihad dernier cri
« Le Djihad par les tribunaux », pour être plus précis
Consistant à faire taire leurs pourfendeurs, leurs ennemis
À les intimider par les judiciaires tracasseries
Agissant sur leur santé, leur morale, leur portefeuille, aussi
Pour faire avancer, dans le silence, leur projet maudit
À coup de plaintes, devant les tribunaux, en série
À coup de procès, en n’en faisant pas l’économie
Pour la moindre critique, glose, pour un non pour un oui
L’une de leurs premières victimes fut Mohamed Louizi
Première victime ancien membre de la Confrérie
Qui, dans ses livres, a livré un détaillé récit
De ses méthodes, ses projets et ses tartuferies
Disséminée, en terre d’islam, du Maroc à l’Indonésie
De la Guinée au Niger, à la Somalie et Djibouti
Mais aussi partout ailleurs, de la Suède à l’Australie
Du Canada au Népal, à la Grèce et la Géorgie
Au Surinam, aux Philippines et aux États-Unis
Confrérie constituant le tronc sur lequel ont grandi
Les branches formant les mouvances terroristes d’aujourd’hui
Qui ne sont donc pas, comme certains le croient, du néant, sorties
Je disais donc, l’une de leurs premières victimes fut Louizi
Et je suis le premier cas à ne pas être ouroubi (أوروبي )
De nationalité, ni de résidence , ni d’ethnie
Cette dernière, dans le sens de « race », étant pris
Ceci, en réponse à un message émis et reproduit
Régulièrement avec d’autres propos non polis
Me traitant «de valet de l’Occident, de francaoui »  
Toutes les informations  fournies ici 

Sont apparues, sourcées , dans mes écrits 
Ayant trouvé, chez Mediapart, abri
Qui m’ont valu un procès gagnant à Paris
Victoire d’un pot de terre contre un chef islami
Procès qui me fut intenté par Ghannouchi
Guide islamiste depuis bientôt cinq décennies
En Tunisie, comme à l’Internationale Confrérie
Classé «Maître à penser du terrorisme » par un pays ami
Il s’agit du Canada, et non des Émirats arabes unis
Qui n’en pensent  pas moins, avec trois autres orientaux pays
Soit l’Égypte, le Bahreïn et la saoudite Arabie
Victoire qui représente l’un des plus marquants trophées de ma vie
Aussi important, voire plus, que mon PhD
Autant prestigieux que la meilleure de mes publis
Victoire sans appel au parisien TGI
Entourant la Sainte-Chapelle de Saint Louis
Saint Louis qui tenait à faire de nous des convertis
Jusqu’à venir mourir sous le ciel bleu de Tunisie
Construite pour abriter les reliques de Jésus Christ
Située sur l’île de la Cité, Cité bénie
Ses merveilleux vitraux m’avaient encore ébloui
Comme auparavant, mais plus enchantant, depuis
Qu’ils sont attachés à mon trophée inédit
Chef-d’œuvre  où le mur se faufile au profit
D’un ballet de couleurs d’une beauté inouïe
Sur fond de jeux de lumières mystiques, quasi
Espace spirituel où l’on se sent tout petit 
Victoire contre l’argent nahdhaoui, sale et pourri
Provenant d’orientales hydrocarburées royalties
Qui polluent notre naissante démocratie
Contre Rached Ghannouchi, plutôt Kherigi
Comme, sur le « Certificat de non appel »**, c’est écrit
Prouvant que le délit allégué n’a pas été commis
Délit de libelle, de diffamation et de calomnie
Obtenue sans l’assistance d’un quelconque
 « mouhami »
Ma déposition, mon avocat et sa plaidoirie
Furent mes articles et poèmes, par dizaines, transmis
Au Tribunal et à la Police judiciaire, avant lui
Et cela, déjà avant que je sois, en examen, mis
Pouvoir, par le Code de procédure pénale, permis
Mettant en garde contre le danger qu’ils véhiculent dans leur esprit
À l’échelle de la planète, les pays non musulmans compris
Déposition et plaidoirie qui, au début,
 les ont surpris
Avant qu’ils les diffusent autour d’eux et les apprécient
C’est ce que, après la clôture du procès, j’ai appris
Alors que son conseil est Carter-Ruck & Cie
Ayant pignon sur rue à Londres et sa City
Avocats, entre autres, de Nicolas Sarkozy
Recep Tayyip Erdogan et Gayet Julie
Arnaud Montebourg et Sheikha Mozah al Thani
L’État du Qatar et le  prince Radu de Roumanie
Elton John et le producteur Albert Broccoli
Je ne peux terminer ce rappel sans dire merci
À l’appareil judiciaire de France pour avoir senti
Dès les premières preuves que je lui ai fournies
Leur machiavélisme et leurs « taqiyâneries »
Que j’ai, dans ma plaidoirie, copieusement repris
Pour avoir mené avec patience et minutie
L’opération de savoir, en vérité, qui est qui ?  
C’est ce discernement qui, à ma victoire, a conduit
Il croyait me faire condamner et me faire taire à l’infini
Il s’est trompé de justice et c’est le contraire qui s’est produit ***

Salah HORCHANI

* Voir par exemple :

a. le lien suivant :

https://www.huffpostmaghreb.com/entry/ennahdha-affirme-faire-de-la-diplomatie-populaire-a-paris_mg_5cdd9832e4b01571365db0fb

b. Mon billet intitulé « L’islamisme se disant "modéré" et l’aveuglement de l’Occident», paru sous le lien-suivant :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/070816/l-islamisme-se-disant-modere-et-l-aveuglement-de-l-occident

c. Mon poème intitulé « Mes vœux pour 2019», paru sous le lien :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/311218/mes-voeux-pour-2019

où j’ai écrit :

[Il y en a marre de la complicité de l’Occident et de son déni]
Qui se manifeste en honorant Ghannouchi à coups d’invitations et de prix
Invité, par exemple, lors du dernier quinquennat socialiste, à Paris
Par Elisabeth et Jean-Louis Guigou, Jean-Marc Ayrault et  Claude Bartoloni
Et aussi, plus d’une fois, à la rencontre de Davos, en pays d’Helvétie
De même au MED, Forum des dialogues de la Méditerranée, en Italie
Ainsi  qu’au Forum d’Oslo, Forum de la médiation, il a été accueilli 

** Ci-dessous le «Certificat de non appel ordonnance» relatif au non-lieu dans le procès intenté par KHERIGI dit GHANNOUCHI Rached à mon encontre, pour délit de presse, plus précisément, «pour diffamation et atteinte à son honneur et à sa considération» avec constitution de partie civile.

Aucune description de photo disponible.

*** Extrait de :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/200219/au-revoir-abdelmajid

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.