Je l'avais promis, je le fais.

Dans un billet précédent, j'expliquais d'où venait la controverse qui incite Yanick Toutain à polluer le web en postant sans cesse les mêmes textes sur des supports de blog différents (citons au hasard le parasitisme de Reverso, blogspot [1, 2], le topic "astrophysique" de Google groups, AstronomyForum.net, etc. Tapez "Toutain relativité" dans le moteur de recherche Google et vous ne serez pas déçus...)

Au départ, je me suis contenté de remarques aimables. Je me suis fait insulter. J'en déduis que le temps de l'amabilité est passé, qu'il faut appeler un chat un chat et un cancre un cancre.

Je l'avais également prévenu que, s'il s'amusait à poster ne serait-ce qu'une seule ânerie supplémentaire au sujet de la mécanique "néo-newtoniste" et des soi-disant "vitesses absolues", je l'exploserais (voir la Réaction à la fin de ce billet). C'était il y a 15 jours.

Puisqu'il a publié à nouveau un truc de débile, dont il fait allègrement la publicité sur sa page Facebook, je prends acte et je tiens ma promesse.

Pourquoi YT s'est planté. Pour le comprendre, il faut remonter au développement des ses équations originales, présentées par exemple ici.

Je reprends le raisonnement.

1) A la date t = 0, W et S sont tous les deux en x = 0. Leurs vitesses "absolues" étant respectivement notées w et s, à la date t = p, leurs positions respectives sont

x_W = wp (1a)

x_S = sp (1b)

2) S émet un signal lumineux. YT ne précise pas, mais on va supposer que ceci se produit à la date p (ce n'est pas important pour la suite de toute manière). Alors, à t = p + q (q étant la durée mise par le signal lumineux pour "rattraper" W):

x_W = (p + q) w (2a)

x_W = sp + sq (2b)

De ces deux égalités, on tire (p+ q)w = sp + cq, ou encore:

q = (c - w) / (w - s) * p    (3)
  

3) Ensuite, YT définit (c'est lui qui le fait, pas moi) la "pseudo-vitesse" m de la façon suivante:

m = cq/t = cq / (p + q)    (4)

4) Jusque là, tout va bien, et il n'y a aucune raison particulière pour que nous soyons en désaccord. C'est ensuite que ça se gâte: je substitue (3) dans (4), ce qui me donne

m = (c - w)/(w - s)*c     (5)

Ah mince... Je ne suis pas d'accord avec la formule de YT, qui dit, elle:

m = (w - s)/(c - s)*     (6)

En d'autres termes, Toutain s'est vautré. J'ai mis un petit bout de temps pour comprendre comment il avait pu arriver à l'absurde formule (6). J'ai fini par piger. Il m'a fallu du temps car, moi, je sais simplifier des fractions. Je n'aurais pas pu imaginer qu'il ne sût point en faire autant et que ses lacunes remontent à la classe de 4ème. Et pourtant...

 Décomposons le calcul:

 

 

 

 

En visionnant ces étapes on se rend compte que YT s'est vautré en passant le cap de la 6ème égalité.

Pour moi, quand on divise  A/B par C/B, on obtient A/C (poser A = c - w, B = w - s, C = c - s).

Pas pour Toutain. Pour lui, A/B divisé par C/B, ça fait B/C...

Non seulement le mec ne sait pas calculer la norme d'un vecteur, mais en plus, il ne sait pas simplifier un quotient de fractions.

C'est cette mini-erreur, mine de rien, qui l'a conduit à postuler que la Terre ne suit pas autour du soleil une orbite elliptique mais parfaitement circulaire, que la Galaxie est lancée sur une piste de bowling géante (sans doute par des lapins angora ignifugés) à la vitesse de 5000 km/s, que Einstein et Langevin étaient des débiles, que tout le monde est con sauf lui et que, corrollaire de tous les arguments précédents, une conspiration anti-matérialiste est lancée contre son individu pour le faire taire à tout prix.

Vas-y mon gars, continue. En attendant, révise tes maths (1) et essaie de calculer ta vitesse absolue quand tu dérapes sur la savonnette en sortant de ta baignoire...

 

 

(1) Programme de 4ème uniquement, va surtout pas te faire des noeuds au cerveau...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

J'oubliais: la preuve que je ne mens pas (et, surtout, une précaution contre un révisionnisme éventuel), une capture d'écran provenant du site du génie...