La Loi c'est la Loi (avec un grand Tel)

Nul n'est sensé ignorer la loi. Et la loi, c'est la loi.  Par exemple, comme le soulignent certains abonnés, Edwy aurait dû appliquer le "bon" taux de TVA (le vilain, on va lui tirer la moustache!). Pour éviter toute erreur de ma part, j'ai fait un petit tour sur le net, pour vérifier que moi-même, je ne violais pas la loi par "ignorance".

 

Heureusement, je n'ai pas de cochon. Avec la chance que j'ai, je l'aurai appelé Napoléon. Moi je trouve que c'est un nom plutôt chouette pour un cochon (sans jeu de mots), mais c'est strictement interdit par la loi... Je me demande ce qu'on risque à y contrevenir?

 

Bon, pour le cochon je l'ai échappé belle. Mais à ma plus grande honte, je me suis aperçue que j'ai été dans l'illégalité la plus totale pendant plusieurs années. En effet, je dois vous l'avouer, je porte des pantalons depuis que je suis toute petite sans jamais en avoir demandé l'autorisation préalable à la Préfecture de Police. Et je ne fais même pas de cheval! J'ai vraiment eu de la chance de ne pas me faire choper. Heureusement, en 2003 la loi a été changée et les femmes ont maintenant le droit de porter des pantalons. Me voila soulagée...

 

Mais l'illégalité me guette encore. Il va falloir que je fasse attention. Surtout, surtout, ne plus jamais faire de bisous sur le quai des gares... La loi l'interdit car cela met en péril le bon respect des horaires de train. Maintenant, vous savez tous que si les trains sont en retard, c'est la faute aux gens qui s'embrassent sur le quai des gares, bafouant ainsi la loi. Mais que fait la police?

 

Oui je crois fermement qu'il est impératif de respecter la loi. Mais je crois aussi que lorsque la loi est injuste et/ou stupide, il faut la changer. Malheureusement en France, nos faiseurs de loi sont généralement trop occupés à roupiller ou à penser à leur enrichissement personnel pour se bouger le derrière. C'est alors aux citoyens de se manifester.

 

Médiapart a fait le choix d'appliquer le taux de TVA réservé à la presse (papier) pour dénoncer l'inégalité du taux réservé aux numériques. C'est une forme de manifestation que je soutiens complètement. Si l'on devait en arriver là, j'accepterai de payer ma part comme certains abonnés le suggèrent. Mais je préfère me battre avec mes tout petits moyens, comme suggéré par exemple par Pascal Maillard (http://blogs.mediapart.fr/blog/pascal-maillard/281213/100-000-lettres-au-president-pour-sauver-mediapart) , plutôt que de me résigner au sempiternel caliméro: "c'est pas juste, mais on n'y peut rien!"

 

Et pour rire un peu:

http://vadeker.net/articles/humour/lois_stupides.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.