Autonomie alimentaire des communes et Décroissance

Des solutions fortes et concrètes.

L'autonomie alimentaire des communes, c'est ce vers quoi toutes les communes de France et de Navarre doivent se tourner. C'est la garantie pour les habitant-e-s de la commune d'un accès à une nourriture biologique quand le risque d'effondrement de notre civilisation se fait de plus en plus inéluctable (sur l'effondrement voir les conférences de Pablo Servigne). C'est aussi ce qui permettra de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre du secteur alimentaire. L'avenir est à la nourriture à base de végétaux (voir liens ci-dessous) produit localement. L'avenir c'est aussi se nourrir sans l'aide du pétrole... L'installation de fermes en permaculture autour des communes peut se faire en récupérant les terres les plus proches des habitations. La forêt nourricière est aussi une solution pour fournir les habitant-e-s en végétaux comestibles. Et cette nourriture peut être rendu "gratuite", les forêts comestibles étant en accès libre et les maraîchers étant rémunérés pas la commune. Ou mieux les jardins en permaculture sont gérés par la communauté. Ce qui incitera les gens à consommer la nourriture produite sur leur commune plutôt que celle du supermarché. Nous avons droit à l'Abondance, est-ce que les animaux sauvages payent pour leur nourriture ? Les territoires autour des communes deviendront des Communs, pour le bien de la population. La production de nourriture doit être relocalisée tout comme bien d'autres choses, qui seront produites grâce notamment à l'artisanat local ou la fabrication locale de fibres textiles...

 

Se nourrir essentiellement à base de végétaux

  • Pour la nature et le climat, manger local ou végétalien ?

"Une réaction que je reçois souvent lorsque je rappelle que les élevages sont les principaux responsables de la déforestation et du réchauffement climatique, est qu’il faut consommer local et boycotter les élevages intensifs, mais que l’élevage, en soi, n’est pas le souci.
Une autre réaction tout aussi classique et qui va dans le même sens est “vaut mieux un steak local que du soja amazonien“.
Ces deux réactions montrent que le problème de l’élevage n’est pas encore compris par la majorité."
la suite dans cet article: https://valeryschollaert.wordpress.com/pour-la-nature-et-le-climat-manger-local-ou-vegetalien

 

Les forêts comestibles font partie des solutions pour l'autonomie alimentaire des communes

"Un jardin-forêt ou forêt nourricière est un jardin créé selon le modèle de la forêt naturelle. Il comporte différents étages de végétation tels des grands arbres (fruitiers ou à coques), des arbustes ou arbrisseaux (petits fruitiers), des buissons (à baies ou aromatiques) et des plantes herbacées (légumes vivaces, plantes aromatiques, médicinales et utiles).
La forêt nourricière est conçu pour fournir une production alimentaire variée ainsi que d'autres produits tels des épices, des plantes médicinales, des champignons, des matériaux de construction, des fibres, des matériaux pour la vannerie, du miel, du bois de chauffage, du fourrage pour nourrir les animaux, du paillis, du gibier, des produits de la sève, de la teinture et de l’huile tout en nécessitant peu de travail une fois que le système a atteint une certaine maturité."

source Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Jardin-forêt

C'est exactement ce dont on a besoin pour créer l'autonomie alimentaire de nos communes. Une production diversifiée qui fait appel aux principes de la permaculture. Chaque commune doit avoir sa forêt nourricière adaptée en taille à sa population. Alors qu'attendons-nous pour en parler à nos voisins ? Pourquoi ne pas former des groupes dans chaque commune pour faire pression sur les élu-e-s afin de créer des jardin-forêts communaux ?
En allant plus loin, nous pouvons décréter que ces forêts comestibles seront en libre accès (est-ce que les animaux sauvages payent pour leur nourriture ?) et ainsi accélérer la désertification des supermarchés, symboles d'un système économique à bout de souffle ne faisant qu'enrichir les plus riches. Au boulot les ami-e-s !!!

 

Se nourrir sans pétrole

Il est certain que l'avenir se fera sans énergies fossiles. Nous devons les laisser sous terre si nous ne voulons pas que la Terre devienne totalement invivable (voir plus bas l'accélération du réchauffement climatique). Alors comment produire les céréales et les légumineuses ? Et bien comme le font la majorité des paysans sur cette terre, semis et récolte à la main. Il est impossible physiquement de continuer avec des tracteurs, qu'il soit électrique ou à hydrogène, les ressources sont limitées.

Conférence de Pablo Servigne sur l'effondrement et un avenir sans pétrole:

conférence © Chaire AgroSYS

 

Un peu de viande quand même ?

Il est possible de fournir la population en viande via des petites fermes non-mécanisées en polyculture-élevage, mais sa consommation sera fortement réduite. Et il restera toujours la chasse. Pourquoi opposer chasseurs et écolos ? A qui cela profite ?
article: https://lafermedugrandlaval.wordpress.com/polyculture-elevage-quest-ce-que-cest/

 

Des vêtements bio et produits localement

Nous pouvons très bien décider de relocaliser l'industrie textile en France en s'appuyant sur les textiles à base de chanvre, de lin ou encore d'ortie. Ceci implique de réduire sa consommation de viande pour libérer de l'espace pour les cultures de fibres textiles en couplant cette mesure avec un protectionnisme important.

l'ortie: https://www.gralon.net/articles/materiel-et-consommables/materiels-industriels/article-l-ortie---une-fibre-textile-ecologique-4757.htm
le lin et le chanvre: http://www.mondequibouge.be/index.php/2009/08/lin-et-chanvre-deux-ancetres-qui-ont-de-l-avenir/

 

la Décroissance

Tout ceci participe à la décroissance de notre système économique. Il faut revenir à l'essentiel. Pour se persuader que la décroissance fait partie des solutions, rien de tel que les explications d'Arthur Keller:

web-série NEXT de Clément Montfort © Clément MONTFORT - Web-Séries Documentaires

 La décroissance de notre système économique entraînera une récession. Il faudra réfléchir collectivement à ce que nous voulons. Peut-être abolir l'argent ou au moins sortir du système monétaire les besoins de base. Sûrement ne produire que le minimum nécessaire. Réhabiliter la recherche publique...

 

L'accélération du réchauffement climatique

Pour se faire une idée de l'accélération du réchauffement climatique:
"Le permafrost fond 70 ans avant ce qu'avaient prévu les scientifiques."
"En Alaska, les glaciers fondent 100 fois plus vite que prévu."
C'est dans cet article: https://blogs.mediapart.fr/vincent-lebreton/blog/080719/le-rechauffement-climatique-va-semballer-dangereusement

 

 

Nous n'en pouvons plus de ces gens au pouvoir qui agissent dans le mauvais sens. Notre seule alternative aujourd'hui est de se bouger localement pour créer des îlots débarrassés de la société marchande. Tout ce que nous espérons pour les prochaines élections, municipales 2020 et présidentielles 2022, c'est que Europe Écologie Les Verts et La France Insoumise, ainsi que les autres partis de gauche, s'unissent afin de remporter les victoires nécessaires à l'avènement d'une autre société...

article inspirant: https://blogs.mediapart.fr/didier-fradin/blog/310719/la-transition-basee-sur-les-communes-jonathan-durand-folco

Vincent
https://cac41.org

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.