Ce que l'homme redoute le plus, c'est ce qui lui convient.

Le titre de ce billet est d'Henri-Frédéric Amiel, né en 1821 et mort en 1881 (comme Dostoïevski). "L'influence d'un mot, dit à son heure, n'est elle pas incalculable?" (Henri-Frédéric Amiel). "Respecter dans chaque homme l'homme, sinon celui qu'il est, au moins celui qu'il pourrait être, qu'il devrait être." (Henri-Frédéric Amiel).

Quelques autres pensées d'Amiel:

"Nous ne sommes jamais plus mécontents des autres que lorsque nous sommes mécontents de nous."

"You desire to know the art of living, my friend? It is contained in one phrase: make use of suffering."

"Qu'est-ce qu'un esprit cultivé? C'est celui qui peut regarder d'un grand nombre de points de vue." / "L'indifférence morale est la maladie des gens cultivés."

"Chacun en cette vie doit choisir sa propre route, et parcourir seul son chemin."

"Vivre sans amour n'est pas vivre, et vivre dans l'amour sans souffrir est impossible." / "La vie est trop courte pour la gaspiller à poursuivre un amour impossible." (Henri-Frédéric Amiel)

"La tolérance est une vertu du coeur, non le privilège d'un point de vue."

"Qui veut voir parfaitement clair avant de se déterminer ne se détermine jamais. Qui n'accepte pas le regret n'accepte pas la vie."

"L'humanité ne commence dans l'homme qu'avec le désintéressement."

"Savoir suggérer, c'est la grande finesse pédagogique." / "To know how to suggest is the art of teaching."

"All appears to change when we change."

"La vie est courte et l'on n'a jamais trop de temps pour réjouir le cœur de ceux qui font avec nous la sombre traversée. Hâtons-nous d'être bons."

"Le véritable artiste est celui qui simplifie tout."

"Le pessimisme exagère toutes les mauvaises chances, il démotive." [à comparer à Descartes: "Des pensées tristes ruinent ma santé."]

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/030321/loptimisme-est-volontaire

...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.