Pensées.

Parmi toutes les pensées que Pascal a composées il y a plus de trois siècles, il y en a plusieurs qui sont manifestement vraies et utiles. En voici quelques-unes, certaines réécrites par d'autres philosophes ou parfois par moi.

Pourquoi un esprit boiteux ne nous irrite pas, tandis qu’un esprit boiteux nous irrite? C’est parce qu’un boiteux reconnaît que nous marchons droit, tandis qu’un esprit boiteux dit que c’est nous qui boitons; sans cela nous en aurions pitié et non colère.

Dire la vérité est utile à celui à qui on la dit, mais désavantageux à ceux qui la disent, parce qu'ils se font haïr.

La recherche du bonheur est ce qui motive tous ce que font, sans aucune exception, les humains, y compris quand ils décident d'aller se pendre.

Presque tous les malheurs de la vie viennent des fausses idées que nous avons sur ce qui nous arrive.

Il faut se connaître soi-même: quand cela ne servirait pas à trouver le vrai, cela au moins sert à régler sa vie, et il n'y a rien de plus juste.

Nous nous connaissons si peu, qu’il nous arrive de nous croire proches de mourir alors que nous nous portons bien; et de penser nous porter bien alors que nous sommes très proches de mourir, ne sentant pas la tumeur avancer ou l’anévrisme prêt à rompre.

Il ne faut pas lier un navire à une seule ancre, ni une vie à un seul espoir. 

L’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête. S’il se vante, je l’abaisse; s’il s’abaisse, je le vante; et le contredis toujours, jusqu'à ce qu’il comprenne qu’il est un monstre incompréhensible.

Personne ne parle en notre présence comme il en parle en notre absence. L'union qui est entre les hommes n'est fondée que sur cette mutuelle tromperie. Peu d'amitiés subsisteraient, si chacun savait ce que son ami dit de lui lorsqu'il n'y est pas. Passer son temps à s'entre-tromper et s'entre-flatter c'est passer son temps à mentir mais c'est aussi faire preuve de politesse.

Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas. Par exemple c'est notre coeur, pas notre raison qui nous dit que Dieu existe.

On n'aime jamais personne mais seulement des qualités. Les qualités et les personnes sont périssables.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.