La vie de vieillards-dominants pèse plus lourd que celle de jeunes-dominé(e)s.

Si toutes les ressources que l'on consacre à lutter contre l'actuelle pandémie pour sauver, selon les pays, plusieurs dizaines ou plusieurs centaines de milliers de vies, étaient utilisées à soulager des misères plus criantes, alors plusieurs millions de vies seraient sauvées à l'échelle de la planète.

Sauf éventuellement pour quelques vieillards en fin de vie, ce virus a moins tué, et tuera beaucoup moins que meurent chaque année dans le monde d'enfants ou d'adultes jeunes de famine ou de malnutrition ou d'autres maladies liées à l'insalubrité, à la misère ou à la guerre (par exemple les migrants morts de noyade ou autres morts "accidentelles"). Mais les dominants de ce monde, qui sont essentiellement des hommes âgés et opulents, ont beaucoup moins à craindre de la guerre et de la misère (qui ne tuent presque jamais les dominants), que de ce virus qui tue sans vraiment discriminer entre dominants et dominés, mais avec une préférence pour les vieillards, surtout de genre masculin. Par exemple, plus on avance dans le confinement, plus les risques de famine augmentent dans le monde, ce qui causera des millions de morts: https://www.lefigaro.fr/international/le-coronavirus-menace-le-monde-d-une-catatrophe-humanitaire-avertit-l-onu-20200422

Les dominants (qui sont minoritaires) ont les moyens de se protéger, par exemple en ordonnant aux forces de l'Ordre de confiner les porteurs potentiels de germes (qui sont en général pauvres, comme l'est la majorité de la population).

Cette pandémie illustre donc bien, une fois de plus, que l'intérêt des hommes-âgés-opulents-dominants l'emporte en général sur celui des femmes-pauvres-jeunes-dominé(e)s. Les vies de vieillards opulents ont plus de prix aux yeux de ceux-ci, que les vies de nouveaux-nés ou d'enfants, qui, misérables, notamment en Afrique, ou en Inde, peuvent bien mourir à foison.

Les décisions des dominants auraient-elles été différentes (par exemple en matière de confinement) si lesdits dominants avaient été de genre féminin, pauvres et jeunes? Je crois que oui, et ce journaliste le dit mieux que moi: "la génération des boomers est une génération prédatrice":

https://www.lepoint.fr/societe/covid-francois-de-closets-les-vieux-sont-coupables-19-02-2021-2414737_23.php?fbclid=IwAR2tp41ouoUDSiLVA4zVDgPlCS2yq6GkGmum4heSpn1KZ0RF1WCQd4I8M1s

Résumons notre propos en une image:

whatsapp-image-2020-05-23-at-10.18.58-563x600.jpeg

https://blogs.mediapart.fr/marie-helene-lahaye/blog/030820/conjoint-interdit-masque-declenchement-lexplosion-des-violences-obstetricales

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.