Le dernier poème.

Robert Desnos (1900-45). Difficile de trouver quelque chose de comparable au dernier poème de Robert Desnos, dans toute la littérature.

"J’ai rêvé tellement fort de toi,
J’ai tellement marché, tellement parlé,
Tellement aimé ton ombre,
Qu’il ne me reste plus rien de toi.
Il me reste d’être l’ombre parmi les ombres,
D’être cent fois plus ombre que l’ombre,
D’être l’ombre qui viendra et reviendra
Dans ta vie ensoleillée."

(Robert DESNOS, dernier poème)

Je cherche quelque chose qui ressemble à ce poème dans la littérature. Je ne trouve "que" ceci:

"J'aime, et je sais répondre avec indifférence; j'aime, et rien ne le dit; j'aime, et seul je le sais: Et mon secret m'est cher, et chère ma souffrance; et j'ai fait le serment d'aimer sans espérance." (Alfred de Musset).

"L'imprudence laisse échapper les secrets, l'amitié les confie; l'amour, le véritable amour les livre, et ne s'en aperçoit pas." (vieux proverbe)

"Un amour secret ne vaut rien s'il n'est pas un peu manifeste." (Brantôme)

"Si vous aimez ailleurs, aimez en secret." (William Shakespeare)

"L'amour est un secret entre deux cœurs." (Honoré de Balzac)

"En effet, on a beau se cacher, l’on aime toujours. Dans les choses mêmes d’où il semble que l’on ait séparé l’amour, il s’y trouve secrètement et en cachette, et il n’est pas possible que l’homme puisse vivre un moment sans cela." (Blaise Pascal).

"Il advint qu'un beau soir l'univers se brisa; Sur des récifs que les naufrageurs enflammèrent; Moi je voyais briller au-dessus de la mer; Les yeux d'Elsa les yeux d'Elsa les yeux d'Elsa." (Louis Aragon).

"We construct our lives for one person, and when at length it is ready to receive her that person does not come; presently she is dead to us, and we live on, prisoners within the walls which were intended only for her." (Marcel Proust).

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/231219/preuves-damour

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.