Les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires.

Le titre de ce billet est de Charles Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, né le 18 janvier 1689 à La Brède et mort le 10 février 1755 à Paris. Ses pensées les moins démodées portent sur les lois, la justice, le pouvoir. Il consacrait aussi son talent et sa sensibilité à l'introspection et à l'amour.

Autres citations de Montesquieu, classées par thèmes:

Justice, loi, liberté, pouvoir

"Les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires." / "La liberté est le droit de faire ce que les lois permettent." [on pense à Cicéron: "Nous sommes esclaves des lois pour pouvoir être libres."]

"Celui qui fait exécuter les lois doit y être soumis."

"Une injustice faite à un seul est une menace faite à tous."

"C’est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser." / "Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir."

"La monarchie dégénère ordinairement dans le despotisme d’un seul; l’aristocratie dans le despotisme de plusieurs; la démocratie dans le despotisme du peuple."

"L'équité naturelle demande que le degré de preuve soit proportionné à la grandeur de l'accusation."

Introspection, sagesse, vertus et vices

"Il y a autant de vices qui viennent de ce qu'on ne s'estime pas assez que de ce qu'on s'estime trop." (Montesquieu) [à comparer à Blaise Pascal: "L’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête. S’il se vante, je l’abaisse; s’il s’abaisse, je le vante; et le contredis toujours, jusqu'à ce qu’il comprenne qu’il est un monstre incompréhensible." ou à Baruch Spinoza: "Le comble de l'orgueil, ou de la dépréciation de soi, est le comble de l'ignorance de soi."]

"Nous sommes si aveugles que nous ne savons quand nous devons nous affliger ou nous réjouir: nous n’avons presque jamais que de fausses tristesses ou de fausses joies." [à comparer à Blaise Pascal: "Presque tous les malheurs de la vie viennent des fausses idées que nous avons sur ce qui nous arrive."]

"Ce n'est pas l'esprit qui fait les opinions, c'est le cœur." [à comparer à Blaise Pascal: "C’est une maladie naturelle à l’homme de croire qu’il possède la vérité. Nous parvenons à nos croyances moins par des preuves que par l'attrait qu'exercent sur nous nos croyances." ou à Francis Bacon: "Man prefers to believe what he prefers to be true."]

"Le mérite console de tout." [à comparer à Spinoza: "La satisfaction intérieure est en vérité ce que nous pouvons espérer de plus grand."]

"Un homme n’est pas malheureux parce qu’il a de l’ambition, mais parce qu’il en est dévoré."

"Si on ne voulait qu’être heureux, cela serait bientôt fait. Mais on veut être plus heureux que les autres, et cela est presque toujours difficile parce que nous croyons les autres plus heureux qu’ils ne sont."

"Un homme qui enseigne devient aisément opiniâtre, parce qu’il fait le métier d’un homme qui n’a jamais tort."

"Les hommes sont extrêmement portés à espérer et à craindre, et une religion qui n’aurait ni enfer ni paradis ne saurait guère leur plaire."

"Ne sentirons-nous jamais que le ridicule des autres?"

"L'Europe est un Etat composé de plusieurs provinces."

"Ce n'est pas les médecins qui nous manquent, c'est la médecine."

"Si les triangles faisaient un Dieu, ils lui donneraient trois côtés."

"L'histoire du commerce est celle de la communication des peuples."

"Malheureuse condition des hommes ! A peine l'esprit est-il parvenu au point de sa maturité, le corps commence à s'affaiblir."

"Voici comment je définis le talent: un don que Dieu nous a fait en secret, et que nous révélons sans le savoir."

"Une religion qui peut tolérer les autres ne songe guère à sa propagation." / "Lorsque les lois d'un état ont cru devoir souffrir plusieurs religions, il faut qu'elles les obligent à se tolérer entre elles."

"L’avantage de l’amour sur la débauche, c’est la multitude des plaisirs."

"Souvent les gens perdent leur fortune par ambition et se ruinent par avarice."

"J’appelle préjugé, non pas ce qui fait qu’on ignore de certaines choses, mais ce qui fait qu’on s’ignore soi-même." [à comparer à Jean-Jacques Rousseau: "La raison, le jugement, viennent lentement, les préjugés accourent en foule.", à Chamfort: "Quiconque a détruit un préjugé, un seul préjugé, est un bienfaiteur du genre humain.", et à Friedrich Wilhelm Nietzsche: "Chaque mot est un préjugé."]

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/170421/chaque-mot-est-un-prejuge

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/070321/vertus-et-vices

...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.