Droit de réponse de Thierry Mariani

Thierry Mariani est député de la onzième circonscription des Français établis hors de France. Soutien de François Fillon, il siège à ses côtés à l’Assemblée Nationale. Dans sa réponse à mon précédent article, il précise comment il rémunère ses deux assistantes parlementaires.

Au delà de l’invective, corollaire de la tension extrême née de l’affaire Fillon, il faut rendre hommage à Thierry Mariani.  

Thierry Mariani nous confirme qu'il reverse intégralement le crédit collaborateur à ses deux employées. Il n'y a aucune raison de ne pas le croire. En cela, il est un exemple pour tous les parlementaires français.

 Je tenais à le saluer

 Yamine Boudemagh

Membre du Conseil d’Administration de Français du Monde

Président de la Section Thaîlande

 

Réponse de Thierry Mariani :

Chères compatriotes, Chers compatriotes de Thaïlande,

Vous venez de recevoir un mail de «Français du Monde - Thaïlande» reprenant un article du blog de son Président Monsieur Yamine BOUDEMAGH… On n’est jamais mieux servi que par soi-même!

Pour ceux qui l’ignoreraient, « Français du Monde » en Thaïlande comme ailleurs - n’est ni plus ni moins que le faux-nez du Parti socialiste à l’étranger. Il est vrai que son précédent nom ADFE (Association démocratique des Français de l’étranger) commençait à être usé.

Venons-en au contenu du mail. La finesse et l’élégance ne faisant visiblement pas partie des qualités de son auteur, chacun pourra apprécier la manipulation grossière : en titre « les députés sont-ils des négriers ? », ma photo au milieu, sans oublier pour finir des insinuations lourdes et tordues pour essayer de me discréditer.

Monsieur Yamine BOUDEMAGH, la Thaïlande est tout simplement le 4ème pays en nombre d’expatriés dans la 11ème circonscription des Français de l’étranger dont je suis le député (après la Chine, l’Australie et Singapour). Ainsi, chaque année, comme je m’y étais engagé avant les élections, je vais plusieurs fois par an à la rencontre de nos compatriotes vivant en Thaïlande, et pas uniquement à Bangkok ! Les Français expatriés à Phuket, Pattaya, Chiang Mai, Koh Samui ont pu également me rencontrer lors de mes différentes visites, accompagné le plus souvent de Marie-Laure PEYTEL, et Michel CALVET, vos conseillers consulaires. 

J’aimerais me rendre encore plus souvent en Thaïlande et aller à la rencontre de Français vivant dans d’autres villes. Cependant, je suis obligé d’effectuer des déplacements de courte durée et de choisir les villes où la communauté française est la plus nombreuse compte tenu de la taille de ma circonscription - qui couvre toute l’Asie, le Pacifique et l’Europe de l’Est - et de mes obligations à l’Assemblée nationale où ma présence est requise. Cette organisation me permet de figurer parmi les députés les plus actifs.Dans les 10 indices de notation, je suis à chaque fois dans les premiers comme le prouve l’Observatoire citoyen de l’activité parlementaire https://www.nosdeputes.fr/thierry-mariani

Monsieur Yamine BOUDEMAGH, il est savoureux de se souvenir qu’il y a 5 ans votre association m’attaquait en disant que si j’étais élu député de la 11ème circonscription des Français de l’étranger, je ne serai jamais présent sur le terrain en Asie. Aujourd’hui, mes présences étant incontestables, vous en êtes réduit à faire des sous-entendus aussi minables que méprisables : « Pour des raisons qui lui appartiennent, il aime à se rendre en Thaïlande.»…

Enfin, l’originalité n’étant visiblement pas le point fort de Monsieur Yamine BOUDEMAGH, il m’interroge sur mes assistants parlementaires. Malheureusement pour lui, je n’ai aucun lien de parenté avec mes deux collaboratrices. Aucune d’entre elles n’est mon épouse. Elles ne sont par ailleurs ni mes filles ni mes cousines et il vous suffit d’appeler mon bureau pour constater qu’elles existent bel et bien et qu’elles sont, comme moi, à la disposition de tous ceux qui le demandent.

Les indemnités de collaborateurs sont ainsi intégralement réparties entre ces deux collaboratrices. Même si je suis un horrible député de droite, je préfère des collaborateurs correctement payés qui sont alors disponibles et motivés (mais pour Monsieur Yamine BOUDEMAGH je dois être certainement un négrier puisque comme moi elles ne font pas 35 heures).

En conclusion, je regrette d’avoir été obligé de répondre à un tel mail. L’Association « Français du Monde », même si je ne partage pas ses orientations, ne sombre pas d’habitude dans la facilité et la bassesse mais Monsieur Yamine BOUDEMAGH, son responsable en Thaïlande, nous prouve hélas qu’il y a des exceptions.

Au-delà de la polémique, je continue mon action à l’Assemblée nationale pour des traitements toujours plus équitables des Français de l’étranger, et comme je le fais à chacun de mes déplacements, je recevrai ce lundi à Bangkok les Français qui en ont émis le souhait. 

Thierry MARIANI
Député des Français établis hors de France
Ancien Ministre
tmariani@assemblee-nationale.fr 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.