Axel Kahn et les anti-OGM

Source de l'image : https://www.republicain-lorrain.fr/societe/2021/07/06/le-geneticien-axel-kahn-est-mort Source de l'image : https://www.republicain-lorrain.fr/societe/2021/07/06/le-geneticien-axel-kahn-est-mort

Le généticien Axel Kahn vient de décéder.

On avait beau s'y être préparés, puisqu'il avait annoncé qu'il était en phase terminale, on est évidemment très tristes, et on se dit qu'il va beaucoup nous manquer. Car on est nombreux à l'avoir beaucoup écouté depuis le début de la pandémie, parce qu'il nous aidait à comprendre et aussi à convaincre.

Il avait notamment beaucoup ferraillé contre Didier Raoult et les rassuristes, et défendu ainsi jusqu'au bout l'intégrité scientifique face aux charlatans.

Et ce combat pour la raison et contre l'obscurantisme n'était pas chez lui quelque chose de nouveau. [Edit 08/07] Par exemple, en 1997, alors qu'il était depuis 10 ans président de la Commission du Génie Biomoléculaire, il avait démissionné de ce poste pour protester  contre l'interdiction par le gouvernement Juppé du premier maïs transgénique.
Et voici par exemple ce qu'il disait en 2007 dans Futura Sciences, à propos des OGM et de ceux qui s'y opposaient :

"Le vrai danger des OGM, c'est qu'ils constituent un outil supplémentaire utilisé par les forces du capitalisme pour assurer sa domination. En revanche, cette méthode de création de nouvelles variétés mérite-t-elle d'être utilisée pour répondre aux défis qui se posent, y compris dans le cadre d'une coopération solidaire ? Le scientifique que je suis peut vous assurer que oui. Les défis sont d'une telle ampleur que je trouverais bien imprudent de faire l'impasse a priori sur une telle source d'innovation reposant sur l'amélioration des variétés par transfert de gènes. Maintenant, pour la sécurité, je me marre si vous le permettez. Par gentille provocation, car je les aime bien, je dis aux anti-OGM et aux Faucheurs volontaires :

Vous craignez deux choses, les effets nocifs des OGM et l'unilatéralisme de l'impérialisme américain ? Je ne suis pas loin de partager votre souci. Mais vu qu'il y a aujourd'hui des OGM cultivés sur 110 millions d'hectares, 7 % des terres cultivées, et vu que, depuis 10 ans, 300 millions d'Américains mangent des OGM matin, midi et soir, ne vous inquiétez pas, ils vont sûrement tomber comme des mouches et le péril américain va disparaître. En réalité, sur le plan de la sécurité, il est peu d'innovations pour lesquelles on dispose d'une telle expérience, en l'occurrence des centaines de millions de personnes. Alors quand on nous dit qu'il faut regarder si l'on peut faire un essai sur trois hectares en France, c'est ridicule par rapport à la réalité du monde tel qu'il est."

C'était en 2007.

Il y a 14 ans.

Et 14 ans plus tard, l'ampleur du ridicule des positions anti-OGM n'a fait que s'approfondir, et le réel n'a fait que démentir toutes leurs âneries. Non seulement les américains ne sont pas tombés comme des mouches, mais personne n'a jamais été malade d'avoir ingéré une plante génétiquement modifiée.

Et pourtant ils sont toujours là, les anti-OGM : toujours actifs, toujours nuisibles, à toujours vouloir élargir le champ de ce qu'ils veulent interdire, en voyant des "OGM" partout.

Et maintenant que les vaccins peuvent être à ARN Messager, leur pouvoir de nuisance est même venu nourrir le mouvement antivaxx.

En effet, au cours de la pandémie, pendant qu'Axel Kahn nous éclairait sur les dangers du virus et sur ce qu'il fallait faire pour contenant l'épidémie, un militant anti-OGM comme Pierre-Henri Gouyon signait une tribune rassuriste pour dire au gouvernement, juste avant la deuxième vague, qu'il fallait arrêter de faire peur aux gens !  Et au moment où la vaccination pouvait enfin se développer et commencer à nous permettre d'entrevoir le bout du tunnel, le militant anti-OGM Christian Vélot et son Criigen devenaient les nouveaux héros de la mouvance antivaxx.

Je ne sais pas si du coup 14 ans plus tard Axel Kahn continuait à bien aimer les militants anti-OGM.

Moi pas, en tous cas.

Parce que je n'arriverai jamais à être aussi sympa, ouvert et tolérant que l'était Axel Kahn.

Il va vraiment nous manquer.


Yann Kindo

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.