Yann Kindo
Enseignant en histoire géographie.
Abonné·e de Mediapart

202 Billets

1 Éditions

Billet de blog 7 juil. 2021

Yann Kindo
Enseignant en histoire géographie.
Abonné·e de Mediapart

Axel Kahn et les anti-OGM

Yann Kindo
Enseignant en histoire géographie.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Source de l'image : https://www.republicain-lorrain.fr/societe/2021/07/06/le-geneticien-axel-kahn-est-mort

Le généticien Axel Kahn vient de décéder.

On avait beau s'y être préparés, puisqu'il avait annoncé qu'il était en phase terminale, on est évidemment très tristes, et on se dit qu'il va beaucoup nous manquer. Car on est nombreux à l'avoir beaucoup écouté depuis le début de la pandémie, parce qu'il nous aidait à comprendre et aussi à convaincre.

Il avait notamment beaucoup ferraillé contre Didier Raoult et les rassuristes, et défendu ainsi jusqu'au bout l'intégrité scientifique face aux charlatans.
Et ce combat pour la raison et contre l'obscurantisme n'était pas chez lui quelque chose de nouveau. [Edit 08/07] Par exemple, en 1997, alors qu'il était depuis 10 ans président de la Commission du Génie Biomoléculaire, il avait démissionné de ce poste pour protester  contre l'interdiction par le gouvernement Juppé du premier maïs transgénique.
Et voici par exemple ce qu'il disait en 2007 dans Futura Sciences, à propos des OGM et de ceux qui s'y opposaient :

"Le vrai danger des OGM, c'est qu'ils constituent un outil supplémentaire utilisé par les forces du capitalisme pour assurer sa domination. En revanche, cette méthode de création de nouvelles variétés mérite-t-elle d'être utilisée pour répondre aux défis qui se posent, y compris dans le cadre d'une coopération solidaire ? Le scientifique que je suis peut vous assurer que oui. Les défis sont d'une telle ampleur que je trouverais bien imprudent de faire l'impasse a priori sur une telle source d'innovation reposant sur l'amélioration des variétés par transfert de gènes. Maintenant, pour la sécurité, je me marre si vous le permettez. Par gentille provocation, car je les aime bien, je dis aux anti-OGM et aux Faucheurs volontaires :

Vous craignez deux choses, les effets nocifs des OGM et l'unilatéralisme de l'impérialisme américain ? Je ne suis pas loin de partager votre souci. Mais vu qu'il y a aujourd'hui des OGM cultivés sur 110 millions d'hectares, 7 % des terres cultivées, et vu que, depuis 10 ans, 300 millions d'Américains mangent des OGM matin, midi et soir, ne vous inquiétez pas, ils vont sûrement tomber comme des mouches et le péril américain va disparaître. En réalité, sur le plan de la sécurité, il est peu d'innovations pour lesquelles on dispose d'une telle expérience, en l'occurrence des centaines de millions de personnes. Alors quand on nous dit qu'il faut regarder si l'on peut faire un essai sur trois hectares en France, c'est ridicule par rapport à la réalité du monde tel qu'il est."

C'était en 2007.

Il y a 14 ans.

Et 14 ans plus tard, l'ampleur du ridicule des positions anti-OGM n'a fait que s'approfondir, et le réel n'a fait que démentir toutes leurs âneries. Non seulement les américains ne sont pas tombés comme des mouches, mais personne n'a jamais été malade d'avoir ingéré une plante génétiquement modifiée.

Et pourtant ils sont toujours là, les anti-OGM : toujours actifs, toujours nuisibles, à toujours vouloir élargir le champ de ce qu'ils veulent interdire, en voyant des "OGM" partout.

Et maintenant que les vaccins peuvent être à ARN Messager, leur pouvoir de nuisance est même venu nourrir le mouvement antivaxx.

En effet, au cours de la pandémie, pendant qu'Axel Kahn nous éclairait sur les dangers du virus et sur ce qu'il fallait faire pour contenant l'épidémie, un militant anti-OGM comme Pierre-Henri Gouyon signait une tribune rassuriste pour dire au gouvernement, juste avant la deuxième vague, qu'il fallait arrêter de faire peur aux gens !  Et au moment où la vaccination pouvait enfin se développer et commencer à nous permettre d'entrevoir le bout du tunnel, le militant anti-OGM Christian Vélot et son Criigen devenaient les nouveaux héros de la mouvance antivaxx.

Je ne sais pas si du coup 14 ans plus tard Axel Kahn continuait à bien aimer les militants anti-OGM.
Moi pas, en tous cas.
Parce que je n'arriverai jamais à être aussi sympa, ouvert et tolérant que l'était Axel Kahn.
Il va vraiment nous manquer.


Yann Kindo

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec
Journal — Social
Anthony Smith, inspecteur du travail devenu symbole, sort renforcé du tribunal
Devant le tribunal administratif de Nancy ce mercredi, la rapporteure publique a demandé l’annulation des sanctions visant l’agent de contrôle, accusé par le ministère du travail d’avoir outrepassé ses fonctions en demandant que des aides à domicile bénéficient de masques en avril 2020.
par Dan Israel
Journal — Extrême droite
Extrême droite : les larmes (de crocodile) des élites libérales
Les succès électoraux de l’extrême droite, comme en Suède ou en Italie, font souvent l’objet d’une couverture sensationnaliste et de dénonciations superficielles. Celles-ci passent à côté de la normalisation de l’agenda nativiste, dont la responsabilité est très largement partagée.
par Fabien Escalona

La sélection du Club

Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige