YVES FAUCOUP
Chroniqueur social
Abonné·e de Mediapart

695 Billets

1 Éditions

Billet de blog 7 sept. 2015

Le Diable en France

Le Président de la République a commencé son discours aujourd'hui en déclarant : « C'est le devoir de la France, où le droit d'asile fait partie intégrante de son âme, de sa chair, c'est l'histoire qui appelle cette responsabilité, et cette humanité. Histoire marquée par des générations d'exilés et de réfugiés qui sont venus au cours des décennies passées faire France avec nous ». C'est beau comme l'antique !

YVES FAUCOUP
Chroniqueur social
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Président de la République a commencé son discours aujourd'hui en déclarant : « C'est le devoir de la France, où le droit d'asile fait partie intégrante de son âme, de sa chair, c'est l'histoire qui appelle cette responsabilité, et cette humanité. Histoire marquée par des générations d'exilés et de réfugiés qui sont venus au cours des décennies passées faire France avec nous ». C'est beau comme l'antique !

Et nombreux sont ceux qui reprennent cette idée républicaine, d'une France toujours solidaire avec les peuples opprimés et prête à accueillir les parias. Les étrangers, Espagnols, Juifs d'Europe de l'Est, 20 000 Autrichiens et Allemands anti-nazis, qui avant la guerre, se retrouvèrent, entre autres, dans les camps du Vernet, de Noé, de Rivesaltes, de Collioure, d'Argeles, des Milles, de Sisteron, de Vénissieux  n'ont pas eu le bonheur de goûter l'hospitalité de la France (et je ne parle pas du temps de guerre où les autorités françaises de Vichy et l'administration collaborèrent activement à l'arrestation d'étrangers et à la déportation des Juifs).

Les arrestations d'étrangers débutèrent sous la Troisième République, avant l'arrivée de Pétain au pouvoir. Ce n'est pas la France de Vichy qui ouvrent les camps d'internement pour les Espagnols ou pour les Allemands antifascistes. Denis Peschanski évoquait aujourd'hui dans "La marche de l'histoire" de Jean Lebrun (sur France Inter) les réfugiés espagnols détenus dans des camps disciplinaires comme Le Vernet. Il indiquait que le 14 juillet 1939, là où le 150ème anniversaire de la Révolution fut le plus fêté en France … c'est dans le camp de Gurs où 17000 réfugiés espagnols entonnèrent avec enthousiasme la Marseillaise.

Château de Collioure, lieu d'internement disciplinaire dès mars 39 pour les Espagnols de la Retirada [Ph. YF]

Le grand écrivain allemand Léon Feuchtwanger, exilé de son pays, vécut en France quelques temps, selon l'expression consacrée, "heureux comme Dieu en France", puis, parce qu'il était allemand et bien qu'opposé à Hitler, il fut incarcéré et détenu au camp des Milles (près d'Aix-en-Provence). Il parvint à s'enfuir et dès son arrivée aux Etats-Unis, il publia en 1942 un livre,  intitulé Le Diable en France, sur cette trahison du "pays des droits de l'homme", qui peut nullement prétendre avoir toujours respecté le droit d'asile. Aujourd'hui, en pleine catastrophe humanitaire, on annonce comme d'une extrême générosité l'accueil programmé de 24 000 réfugiés sur 2 ans : c'est le nombre de réfugiés arrivés en Allemagne ... en 2 jours !

 ________

Feuchtwanger est arrêté comme beaucoup d'autres Allemands pendant la débâcle de la France. Alors qu'écrivain renommé, il avait été reçu précédemment par le Président de la République, il se retrouve avec ses compatriotes convoqué dans la mairie de Sanary, où il habitait. "Nous avions tous imaginé notre sort bien autrement lorsque nous étions arrivés en France. Les mots Liberté, Égalité, Fraternité étaient inscrits en lettres géantes au-dessus du portail de la mairie, on nous avait fêtés lorsque nous étions arrivés des années plus tôt, les journaux avaient publié pour nous des articles de bienvenue affectueux et pleins de respect, les autorités nous avaient assuré que c'était un honneur pour la France de nous accorder l'hospitalité […]. A présent, on nous incarcérait." Il précise que des mères françaises de soldats français furent incarcérées parce que nées en Allemagne ou parce qu'elles étaient mariées à des Allemands vivant en France [il pense que toutes ces mesures étaient prises, en France, sous la République, par des partisans français d'Hitler exprimant là leur haine contre les Allemands anti-fascistes]. Il importe de noter que, sur les réseaux sociaux aujourd'hui, s'exprime une haine sans retenue contre ces réfugiés venus d'Irak ou de Syrie, suspectés de compter parmi eux un grand nombre de djihadistes. Rien de nouveau sous le soleil.

Billet n° 221

Billets récemment mis en ligne sur Social en question :

Grèce : comment et pourquoi Tsipras a capitulé

Houellebecq joue le réprouvé

La foire aux legs caritatifs

Handicapés : accès interdit

"Floride" ou l'annonce du naufrage

Contact : yves.faucoup.mediapart@sfr.fr

Lien avec ma page Facebook

Tweeter : @YvesFaucoup

  [Le blog Social en question est consacré aux questions sociales et à leur traitement politique et médiatique. Voir présentation dans billet n°100. L’ensemble des billets est consultable en cliquant sur le nom du blog, en titre ou ici : Social en question. Par ailleurs, tous les articles sont recensés, avec sommaires, dans le billet n°200]

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième mégafeu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates ont déposé plainte contre l’agence de renseignement américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l’ambassade équatorienne de Londres alors qu’il était la cible d’une vaste opération d’espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann
Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland
Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi
Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu