Sam.
23
Mai

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Thématiques du blog

 

Une histoire populaire américaine. Film.

© Sokolo
Une histoire populaire américaine vient de sortir en DVD ! Les modestes contributeurs financiers tels que moi ont été plus que patients et n’ont pas écarté avec leur esprit tordu avoir été la cible d’escrocs, les dénommés Olivier Azam et Daniel Mermet qui l’ont réalisé :-) Depuis trois, quatre ans qu’on attend cet envoi ... disons que la poste n’est plus à J+1 et on range le fusil.

Le titre auquel vous échapperez: La raclée méritée.

Après avoir berné leurs électeurs, Hollande, Valls et sa clique réclament l'asile politique. Le patron auprès de Viktor Orban, l'adjudant Valls supplie Benyamin Netanyaou.

Didier Fassin: La société au miroir de ses prisons

Pour comprendre pourquoi des enfants nés en France finissent leurs jours une kalachnikov à la main, je vous conseille d'écouter l'émission de France Culture La Grande Table (2éme partie) de

Hold-up sur une manifestation

Je n’irai par manifester ce dimanche.

J’ai d’abord lu le 7 janvier dans Libé l’appel de la Ligue des Droits de l’Homme à une manifestation sans banderoles et slogans, pour se démarquer d’un projet du samedi autour des partis politiques PS, PC, EELV, MRC, PRG. Au passage, je note que ces derniers existent encore. Me concernant, se fondre dans une foule venue rejoindre la Ligue des Droits de l’Homme, pas de problème. Les autres pas question...

Mort de René Vautier

Quand Avoir vingt ans dans les Aurès est sorti, c'était juste quelques mois après avoir quitté définitivement la caserne en sifflant un air de Graeme Allwright: Jusqu'à la ceinture... Derrière moi, le commandant avait hurlé de son bureau: Sortez, recommencez! En saluant et respectant la procédure!!!  

 

Les vendredis de Sokolo "D comme... Débâcle"

© Sokolo
On ne peut pas décamper d’une soirée comme ça, se disait Sylvaine, vidant un verre qu’elle pensait être le dernier. Un couple, le deuxième à fausser compagnie avec discrétion, s’excusa pour atteindre les vêtements en vrac sur le lit, dans une chambre au bout de l’appartement et dont Léo détenait la clé. D’ici une heure, les lumières éteintes, la sono coupée, l’immeuble retrouverait sa quiétude. À peine cinq heures...

Les vendredis de Sokolo "C comme... Casse-pipe"

© Sokolo

© Sokolo
Ayant toujours refusé d’emprunter l’ascenseur, Valentine gravissait chaque matin les 112 marches de la station Caulaincourt, se rapprochant de la rampe peu à peu au fil des ans et, ces dernières temps, elle trouvait qu’elle soufflait drôlement avant d’atteindre la lumière du jour.

Les vendredis de Sokolo "B comme...Babil"

© Sokolo

Qui se souvient du petit bois près de l’antique château d’eau ? Envahi de broussailles, guère accueillant, peu osaient le pénétrer, et lorsqu’un gamin s’en approchait, c’était pour y cueillir trois mûres dans des odeurs d’ammoniaque. Parfois, du pied de la colline on détectait un campement de bohémiens, à une fumée comme attachée aux nuages.

Les vendredis de Sokolo "A comme... Abrégé"

© Sokolo

Débutant l’alphabet et pour faire court, c’est tout ce que j’ai appris d’elle. Ruminer, pester, persifler avant de vitupérer. Peu de choses en somme, mais bien ancrées. On ne mesure pas tout à trac son héritage, mais il est temps de l’admettre, la supporter a porté ses fruits, au point d’en être une réplique trait pour trait, et dans les grandes largeurs.

Newsletter