heimbergch

Charles Heimberg. Historien et didacticien de l'histoire

Genève

Sa biographie
Infirmier en psychiatrie, éducateur, enseignant d'histoire dans le secondaire, puis formateur d'enseignants, aujourd'hui professeur de didactique de l'histoire et de la citoyenneté à l'Université de Genève. Thèse de doctorat en 1995 sur l'histoire du mouvement ouvrier. Travaille sur l'apprentissage d'une histoire critique, les questions mémorielles et de droits humains, les témoignages, l'histoire sociale, l'histoire de l'éducation, etc. Rédacteur d'À l'école de Clio (http://ecoleclio.hypotheses.org/). Membre de la rédaction d'En Jeu. Histoire et mémoires vivantes, revue de la Fondation pour la mémoire de la déportation. Dernier ouvrage : Mémoires blessées, Genève, MētisPresses, 2012.
Son blog
81 abonnés Chroniques pour mémoires
Ses éditions
Voir tous
  • Le Parlement européen manipule l'histoire et la mémoire

    Par
    capture-d-e-cran-2019-09-22-a-14-51-44
    Le Parlement européen a adopté le 19 septembre une résolution "sur l'importance de la mémoire européenne pour l'avenir de l'Europe". Elle s'inquiète à juste titre de la montée des haines identitaires en Europe, mais va droit dans le mur en manipulant l'histoire. Non, nazisme et stalinisme ne sont pas équivalents. Non, le pacte germano-soviétique n'est pas la cause de la Seconde Guerre mondiale.
  • 25 juillet, le jour des "pastasciutte" antifascistes

    Par
    capture-d-e-cran-2019-07-24-a-18-03-51
    Le 25 juillet 1943, la famille Cervi et d'autres ont organisé spontanément une "pastasciutta" sur la place du village de Campegine pour fêter la chute de Mussolini et ce qu'ils pensaient être la fin du fascisme. Ce geste est reproduit aujourd'hui dans la région et dans toute l'Italie pour affirmer l'actualité de l'antifascisme.
  • L'amiante, ce crime occulté

    Par
    Couverture du livre d'Alberto Prunetti, "Amianto", version française parue chez Agone en 2019 Couverture du livre d'Alberto Prunetti, "Amianto", version française parue chez Agone en 2019
    L'usage de l'amiante en toute connaissance de cause est un crime patronal contre l'humanité ouvrière. Il y a longtemps que les risques encourus par l'usage de cette substance sont connus. Mais ces effets peuvent survenir longtemps après l'exposition, ce qui permet d'autant plus d'occultations... «Amianto, une histoire ouvrière», d'Alberto Prunetti, le raconte.
  • Ne pas laisser suspendre des idées d'élèves par un gouvernement italien autoritaire

    Par
     © capture d'écran via La Repubblica © capture d'écran via La Repubblica
    Dans une école secondaire de Palerme, pour la Journée de la mémoire, des élèves ont réalisé une vidéo comparant le présent au passé en se demandant quel était le sens d'une telle commémoration. L'extrême-droite a protesté. Quelques mois plus tard, après mise sous enquête, une enseignante a été suspendue 15 jours. Cette censure autoritaire est un non sens pour la démocratie et pour la pédagogie.
  • En Italie, un fascisme est déjà advenu, mais est-il encore à venir?

    Par
    La récente commémoration antifasciste de la Libération du 25 avril en Italie a été à la fois l'occasion d'une grande mobilisation populaire et de comportements abjects de néofascistes qui ont célébré la figure de l'inique dictateur ou ont méprisé cette commémoration, à l'image du ministre de l'intérieur Matteo Salvini la comparant à un vulgaire et obsolète «derby» entre fascistes et communistes.
Voir tous
  • Édition Usages et mésusages de l'histoire

    Un tiers d'histoire en moins pour tous les élèves!

    Par
    Il a été annoncé récemment aux enseignants concernés que le canton de Genève, soucieux de s’adapter aux harmonisations en cours, -un nouveau plan d’études suisse-romand et des objectifs communs de fin de scolarité obligatoire au niveau national-, avait l’intention de réduire d’un tiers le temps consacré par tous les élèves à l’apprentissage de l’histoire durant les trois dernières années de la scolarité obligatoire
  • Édition Usages et mésusages de l'histoire

    Vergüenza !!!

    Par
    La récente destitution du juge Baltasar Garzón est une décision honteuse pour la démocratie espagnole. Elle est en même temps le reflet d’une certaine continuité du caractère éminemment conservateur de la magistrature espagnole. Une revue suisse d'histoire du mouvement ouvrier publie un dossier où il est déjà question de l'exécution à Barcelone du pédagogue libertaire Francisco Ferrer.
  • Édition Usages et mésusages de l'histoire

    L’histoire nous invite à déconstruire nos origines inventées

    Par
     Le prétendu débat sur l’identité nationale de Nicolas Sarkozy et Éric Besson choque bien au-delà des frontières hexagonales. Il invite de fait à aller chercher dans le passé de quoi justifier les confinements et les fermetures sur soi du présent. Comme l'indique ci-dessous un texte d'Antonio Brusa sur les travaux du médiéviste Patrick J. Geary, l’histoire critique nous montre pourtant combien les identités sont plurielles, complexes, relevant d’un processus permanent de recomposition et d’évolution.
  • Édition Usages et mésusages de l'histoire

    En Suisse, le rapport Bergier a-t-il été pris en compte ?

    Par
    L’historien Jean-François Bergier est décédé le 29 octobre 2009. Dans la Suisse majoritairement altérophobe, et islamophobe, qui est sortie des urnes un mois plus tard avec le vote sur les minarets, la question se pose désormais de savoir si le rapport qui porte communément son nom, le rapport Bergier, qui évoquait l’attitude des élites helvétiques à l’égard du national-socialisme et de ses victimes, a été réellement pris en compte.
  • Édition Usages et mésusages de l'histoire

    Touche pas à "Apocalypse"!

    Par
    Daniel Costelle, l’un des réalisateurs du documentaire Apocalypse, a littéralement pété les plombs en direct, le 25 septembre dernier sur la radio suisse romande, face aux propos prudemment critiques d’un historien et sociologue de l’image,