heimbergch

Charles Heimberg. Historien et didacticien de l'histoire

Genève

Sa biographie
Infirmier en psychiatrie, éducateur, enseignant d'histoire dans le secondaire, puis formateur d'enseignants, aujourd'hui professeur de didactique de l'histoire et de la citoyenneté à l'Université de Genève. Thèse de doctorat en 1995 sur l'histoire du mouvement ouvrier. Travaille sur l'apprentissage d'une histoire critique, les questions mémorielles et de droits humains, les témoignages, l'histoire sociale, l'histoire de l'éducation, etc. Rédacteur d'À l'école de Clio (http://ecoleclio.hypotheses.org/). Membre de la rédaction d'En Jeu. Histoire et mémoires vivantes, revue de la Fondation pour la mémoire de la déportation. Dernier ouvrage : Mémoires blessées, Genève, MētisPresses, 2012.
Son blog
67 abonnés Chroniques pour mémoires
Ses éditions
Voir tous
  • Manuels scolaires: quand les bras nous en tombent

    Par
    Une incroyable bévue est donc survenue : dans un manuel de mathématiques, les Éditions Nathan ont pris comme thématique concrète d’un exercice de construction d’une série mathématique, destinée à prévoir l’impact statistique à venir d'un phénomène politique et social, l’arrivée de réfugiés désignés indûment comme des migrants puisqu’il est bien indiqué qu’ils cherchent à fuir un état de guerre.
  • Faut-il croire les historiens ? Une question en hommage à Pierre Laborie

    Par
    Faut-il croire les historiens et les historiennes ? C’est la question que nous avons abordée ce printemps, au festival Histoire et Cité de Genève, avec François Godicheau et Nic Ulmi. C’est aussi la question qui émerge quand le débat historiographique dérape par des attaques sans fondement.
  • Pour un calendrier civil, d’une mémoire laïque, populaire et démocratique

    Par
    capture-d-e-cran-2017-08-01-a-20-08-33
    Le Premier Août, jour de « fête nationale » en Suisse, est devenu très problématique en plus d’être conservateur, parce que prétexte à des manipulations malsaines. Un collectif d'historiens italiens a par contre réfléchi à un calendrier civil relevant d'une mémoire laïque, populaire et démocratique. Le 2 août, date de l'attentat de Bologne en 1980, y trouve par exemple sa place.
  • Travail de mémoire et prévention des génocides ne peuvent se fonder sur l'occultation

    Par
    La Suisse préside depuis le mois de mars et pour un an l’Alliance Internationale pour la Mémoire de la Shoah (International Holocaust Remembrance Alliance). Alors qu’elles ont une belle occasion, dans le cadre de cette présidence, de donner du sens à un projet éducatif de prévention des crimes contre l’humanité, les autorités helvétiques ont choisi d’occulter les problèmes du passé.
  • Un ami est parti. Michel Busch, 1945-2017

    Par
    Un ami est parti. Brusquement. En plein travail, notamment, pour l’histoire du mouvement ouvrier. Un travail qui était désormais un engagement de retraité, mais l’une de ces contributions discrètes qui comptent vraiment pour construire une histoire qui n’existerait pas sans cela, ou alors pas comme cela.
Voir tous
  • Édition Usages et mésusages de l'histoire

    Un tiers d'histoire en moins pour tous les élèves!

    Par
    Il a été annoncé récemment aux enseignants concernés que le canton de Genève, soucieux de s’adapter aux harmonisations en cours, -un nouveau plan d’études suisse-romand et des objectifs communs de fin de scolarité obligatoire au niveau national-, avait l’intention de réduire d’un tiers le temps consacré par tous les élèves à l’apprentissage de l’histoire durant les trois dernières années de la scolarité obligatoire
  • Édition Usages et mésusages de l'histoire

    Vergüenza !!!

    Par
    La récente destitution du juge Baltasar Garzón est une décision honteuse pour la démocratie espagnole. Elle est en même temps le reflet d’une certaine continuité du caractère éminemment conservateur de la magistrature espagnole. Une revue suisse d'histoire du mouvement ouvrier publie un dossier où il est déjà question de l'exécution à Barcelone du pédagogue libertaire Francisco Ferrer.
  • Édition Usages et mésusages de l'histoire

    L’histoire nous invite à déconstruire nos origines inventées

    Par
     Le prétendu débat sur l’identité nationale de Nicolas Sarkozy et Éric Besson choque bien au-delà des frontières hexagonales. Il invite de fait à aller chercher dans le passé de quoi justifier les confinements et les fermetures sur soi du présent. Comme l'indique ci-dessous un texte d'Antonio Brusa sur les travaux du médiéviste Patrick J. Geary, l’histoire critique nous montre pourtant combien les identités sont plurielles, complexes, relevant d’un processus permanent de recomposition et d’évolution.
  • Édition Usages et mésusages de l'histoire

    En Suisse, le rapport Bergier a-t-il été pris en compte ?

    Par
    L’historien Jean-François Bergier est décédé le 29 octobre 2009. Dans la Suisse majoritairement altérophobe, et islamophobe, qui est sortie des urnes un mois plus tard avec le vote sur les minarets, la question se pose désormais de savoir si le rapport qui porte communément son nom, le rapport Bergier, qui évoquait l’attitude des élites helvétiques à l’égard du national-socialisme et de ses victimes, a été réellement pris en compte.
  • Édition Usages et mésusages de l'histoire

    Touche pas à "Apocalypse"!

    Par
    Daniel Costelle, l’un des réalisateurs du documentaire Apocalypse, a littéralement pété les plombs en direct, le 25 septembre dernier sur la radio suisse romande, face aux propos prudemment critiques d’un historien et sociologue de l’image,