Son blog
30 abonnés Le blog de 1000autres
Voir tous
  • Hommage à Brigitte Lainé (1942-2018), par Philippe Grand

    Par
    Philippe Grand fut son collègue aux Archives de Paris et son ami. Tous deux contribuèrent à faire admettre à la Justice que la police parisienne commit un massacre de manifestants algériens le 17 octobre 1961. Ils subirent pour cela de lourdes sanctions déguisées. Philippe Grand dit ici quelle archiviste exceptionnelle et quelle citoyenne exemplaire fut Brigitte Lainé.
  • L'accès aux archives de la guerre d'Algérie: Macron contre Castex?

    Par
    Le gouvernement, en contradiction avec les promesses faites par le président de la République en septembre 2018, a publié un arrêté qui confirme les entraves actuelles à l’accès aux archives, notamment des guerres d’Indochine et d’Algérie. Les archivistes, historiens et l’Association Josette et Maurice Audin qui ont déposé un recours devant le Conseil d’Etat vont en introduire un nouveau.
  • Après l'Affaire Audin. Les disparus algériens et la question des archives

    Par
    Archives-disparus © Francois Demerliac
    Un film de François Demerliac : la spectaculaire reconnaissance par Macron de la responsabilité de la France dans l'assassinat de Maurice Audin prônait une ouverture des archives concernant tous ceux qui furent, comme lui, victimes du crime de disparition forcée. Or, c'est une bataille pour que soient levées de nouvelles et graves entraves à leur libre accès qui doit aujourd'hui être menée. .
  • Ouvrez les archives!

    Par
    L'exigence démocratique de cesser immédiatement de faire obstacle à la recherche sur Vichy et sur les répressions coloniales au nom du secret défense est rappelée de façon pressante au premier ministre ce 21 juin, date anniversaire de l'assassinat de Maurice Audin, par trois associations et des historiens et juristes français et étrangers.
  • Archives et crise sanitaire: l’opaque Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale

    Par
    Nous avons appris en décembre 2019 la publication d’un décret qui, au prétexte de « secret défense », crée des restrictions au travail historique sur les archives de la guerre d’Algérie. C’est un organisme aussi discret qu’opaque rattaché au Premier ministre, le SGDSN, qui est à l’origine de ce décret. Or c’est par abus que les notions de « secret défense » et de « vie privée » sont invoquées pour couvrir le secret et la raison d’Etat.