ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

707 Billets

1 Éditions

Événement 13 juil. 2022

« Se souvenir de Morice Benin » à Die !

« Je ne suis qu’un saltimbanque qui sème ses mots à tout vent... » et de quelle manière ! Morice Bénin, chanteur, poète, artiste, nous a quitté il y a un an et demi et on va s’en souvenir, à Die (Drôme) du 22 au 24 juillet avec un concert, des chansons, lectures, une fresque, ateliers d'écriture, de voix, expositions, traces en Diois et «Sous les arbres, rejoignons-nous». Allons-y !

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date

Du 21 juillet 2022 au 23 juillet 2022

Lieu

DIE (Drôme)

Réservation

Entrée libre pour toutes les manifestations. Entrée payante pour le Concert en hommage – samedi 23 juillet -Théâtre -Die * Rue Kateb Yacine, 26150 DIE * tél: 04 26 58 80 35

Information

Le concert * Interprétation croisée de titres de Morice Benin par des artistes, musiciens, auteurs dont il se sentait proche et qui ont contribué à sa création. Sous la direction artistique de Hugo Benin. Du vendredi au dimanche, des rencontres dans le Diois pour rendre hommage à l'artiste, poète, auteur, compositeur, interprète et nomade dans l’âme!


Ici, ‘‘s’en souvenir...’’ c’est partager le plaisir de réentendre l’œuvre de Morice Benin et tout ce qu’il nous a apporté depuis si longtemps (je me souviens du Larzac en 1973, plus tard l’Ariège, les manifs contre la centrale nucléaire de Malville en 1977, les passages à la fête de l’Huma...) avec ses chansons, sa poésie, son humanité, sa ‘‘bonhomie’’ comme disait ma voisine. Et la découverte de Je vis ...M.Benin, qui a eu un retentissement au-delà des milieux engagés... Morice Benin "Je Vis" 33 tours complet - YouTube

Quand il est parti en janvier 2021, /ici/adieu-morice, il venait de mettre un point final à son écritqui ‘‘dans une soirée d’été parsemée d’étoiles’’, quelques uns de ses amis lui avait suggéré (et insisté) pour qu’il fasse un livre. (1)

Ses chansons, ses textes, ses mots d’humeurs, bref ce qui faisait que Morice nous racontait, nous captivait et nous laissait libres de prendre, d’adopter, de laisser passer... Cette liberté qui était la sienne nous permettait, nous ‘‘autorisait’’ à la faire notre.

Deux mois après son décès son livre est sorti comme un testament de vie, un manifeste sans comité central, un ‘‘carnet de bord me livrant à l’introspection fraternelle... pour rejoindre quelques complices’’ (pg 10)

Avec en quelque sorte sa conclusion, une dernière page avant ‘‘l’imprimatur laïque’’, un poème écrit début janvier 2021 :

Enfin

Tous ces mots me libèrent

Ils auront participé à mon sauvetage

Le nouveau-né sort enfin du ventre de sa mère

Ses mains balayent l'espace et griffent le ciel

Vaste inclinaison qui prendra toute sa démesure au printemps

La nuit, quelques étoiles se posent là tendrement

Comme des oiseaux

La chevelure des herbes sèches fait sous l'arbre comme un tapis soyeux

En Récompense, il leur conte sa lente inclinaison vers la lumière

Il est au centre d'une légende ravinée de solitude

Mais il ne se sait plus seul.

* janvier 2021 (pg 118)

‘‘Une foi de charbonnier’’ edité par Chansigne, (Association créée par Morice Benin pour tisser du lien avec son public), est le périple de l’origine ‘‘Alors, de Casablanca à Paris / D’Médina au Trocadéro / J’portais la Chanson comme survie / ...Alors, d’Ariège en Diois / De concerts en fraternités / J’n’ai fait que suivre une petite voix / M’invitant toujours à chanter...’’ (pg 79)

Son histoire, des ancêtres de Cordoue (Espagne) à Oran (Algèrie) et Casablanca (Maroc), qui nourrit sa différence et enrichit ses choix d’empathie et de fraternité qui parcourent ses écrits, ses poèmes, sa création, ses prises de position d’auteur, de chanteur, de citoyen.

Dans son livre nous trouvons certains textes publiés sur son site, Les editos de Morice, des écrits du moment, de ce qui le prend et qu’il nous transmet comme sa façon de nous alerter. Une ‘foi’ qui se décline en séquences de sa vie : ‘vous avez vu l’état du monde ?’ et cet attachement à ‘tous ces pauvres mots qui peinent à décrire l’absolu qui nous traverse’.

Le livre s’ouvre par une très belle lettre de Sophie-Do, forte de sensibilité, d’amour, qui nous apprend que ‘c’est au petit matin, dans une maison qui s’éveille sans hâte que tu largues les amarres... te voilà désormais nomade céleste’.

Avec des illustrations de Claude Larosaet un émouvant poème-prose que je publie dans le premier commentaire. Un CD accompagne ce livre, un concert de guitare classique de Dominique Dumond, un de ses musiciens complices.

Demandez le programme

*  Concert en hommage – samedi 23 juillet -Théâtre -Die

Un concert autour de la création de cet artiste qui a composé, mis en musique, interprété plus de 300 chansons en 21 albums de 1975 à 2020. Sous la direction artistique de Hugo Benin

**  Dans l’empreinte du Chant Sourcier

Morice Benin a pendant près de 30 ans accompagné dans les sessions du Chant Sourcier celles et ceux qui cherchaient le chemin de leur voix et de leur écriture. Avec l’accompagnement de Sofido Baugier

*** Ateliers Écriture (proposer un atelier d’écriture pendant les trois jours des rencontres) Atelier Voix (découvrir son souffle, laisser naître sa voix, sentir la vibration nous envahir et chanter ensemble)

**** -Scènes Ouvertes-   Redécouvrir le répertoire de Morice Benin par ceux et celles qui le chantent sur scène ou dans leur cuisine…

*****  -Lecture  -Mise en voix-   Morice Benin a mis en lumière des poètes tels que Luc-Marie Dauchez, Bruno Ruiz, Jacques Salomé, René Guy Cadou en tissant à leurs textes sa musique et sa voix. Et une soirée proposée au Café-théâtre Andarta de Die sera consacrée à la découverte de René Guy Cadou (1920-1951) poète mis en musique par Morice Benin – Chants de solitude (Prix de l’Académie Charles Cros 1985) – La Cinquième Saison (1990) 

****** -Fresque-  Réalisation collective d’une fresque par 25 artistes ayant pour thème une phrase extraite des écrits de Morice Benin – en partenariat avec Urban-Expo Grenoble (en cours)

*******  -Expositions- Panorama des affiches et des pochettes de disques en présence des photographes et illustrateurs; Présentation de photos illustrant sa carrière et son parcours; Diffusion du film : Chemin Buissonnier – Captation d’un concert en plein air réalisé par Yannick Verry en 2010.

******** -Rencontres impromptues-  Favoriser des moments d’échanges entre les hommes et les femmes présents, autour de la rencontre avec l’artiste et son œuvre. Se raconter l’empreinte autour d’un texte, d’une chanson, d’un souvenir

*********  -Traces en Diois- Randonnée sensible en déambulation; à la rencontre des textes et de la musique de l’artiste sur les chemins du Diois lors d’une randonnée. Lecture et musique en chemin… Lecture de paysage du Diois, s'imprégner par une marche entre rivière et montagne de ce Diois choisi par Morice Benin le nomade, comme terre d’accueil. Moment d’immersion à l’écoute de nos sens.

Et «Sous les arbres, rejoignons-nous » et plantation d’ un arbre mémoire» portée par Écologie et quotidien dans toute la Biovallée .
Un arbre sera planté pour rejoindre les 714 autres déjà enracinés depuis le début de l’action en 2020.

Et une dernière pour la route...

État-drâme d'un chanteur-charbonnier

Il chante encore?... / Ça alors! Il chante encore!... /

A 73 ans, toujours pas aux champignons?

Ou dans l'parking d'un conseil d'administration?

Monte même chanter à Paris

Malgré sa belle retraite Drômoise...

Quel culot, ça frise le mépris:

D'ordinaire, c'est l'parisien qui pavoise!

Croit encore à toutes ces valeurs has been:

Amour... Liberté... Humanisme... 68?...

confond pas l'âge avec le millésime?

A soixante-treize ans normalement, on déprime!

* [...] pg 33

(1) Un autre billet a salué son départ, par lancetre, Morice Bénin nous a quittés...

1168160-presentation-expo-hommage-a-morice-la-vie-absolument_medium.jpg

* * Si vous souhaitez contribuer à cet hommage, vous pouvez le faire ici...  https://www.helloasso.com/associations/chansigne/collectes/hommage-a-morice-benin-juillet-2022

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Chine et États-Unis entrent dans un nouveau cycle de tensions économiques
La crise taïwanaise a prouvé la centralité de la compétition entre Pékin et Washington. Sur le plan économique et historique, c’est aussi le produit des errements de la gestion par les États-Unis de leur propre hégémonie.
par Romaric Godin
Journal
Discriminations sexistes à l’entrée de prisons : des retraits de soutiens-gorge imposés à des avocates
Cela fait une décennie que des avocates signalent des retraits de soutiens-gorge imposés par des surveillants quand elles se rendent en prison. Depuis la diffusion d’une note par l’administration pénitentiaire en juillet 2021 interdisant cette pratique, au moins quatre avocates ont rapporté avoir été ainsi « humiliées ».
par Sophie Boutboul
Journal — Amériques
Comment le Parti des travailleurs s’est fait détester
L’« antipétisme », ce sentiment de rejet du PT, s’est peu à peu généralisé au Brésil, nourri par ses erreurs, la conjoncture et les manipulations de ses adversaires. Toujours diffus dans la société, il reste aujourd’hui le meilleur atout de Jair Bolsonaro. 
par Jean-Mathieu Albertini
Journal — Santé
Les effets indésirables de l’office public d’indemnisation
Depuis vingt ans, l’Oniam est chargé d’indemniser les victimes d’accidents médicaux. Son bilan pose aujourd'hui question : au lieu de faciliter la vie des malades, il la complique bien trop souvent.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Relancer les trains de nuit et améliorer l'infrastructure créera des emplois
[Rediffusion] Lorsque le voyageur se déplace en train de nuit plutôt qu’en avion, il génère davantage d’emploi. La relance des trains de nuit peut ainsi créer 130 000 emplois nets pendant une décennie pour la circulation des trains, la construction du matériel et l’amélioration des infrastructures. Bénéfice additionnel : les nouvelles dessertes renforceront l’attractivité des territoires et l’accès à l’emploi.
par ouiautraindenuit
Billet de blog
Transition écologique... et le train dans tout ça ?
La transition écologique du gouvernement en matière de transports ne prend pas le train ! Dans un billet, le 3 août, un mediapartien dans son blog « L'indignation est grande », dénonçait le « mensonge d’État » concernant l’investissement ferroviaire. Deux émissions sur France Culture sont révélatrices du choix politique de Macron-Borne ! Saurons-nous exiger le train ?
par ARTHUR PORTO
Billet d’édition
Entretien avec Manuel Bauer, réalisateur du film documentaire « Vida férrea »
Entretien réalisé par Alice Langlois qui a mené un terrain anthropologique dans la région minière traversée par le film et le critique de cinéma Cédric Lépine, à l'occasion de la présentation du film « Vida férrea » à Visions du Réel, festival international du film documentaire de Nyon (Suisse) en 2022.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Les perdus de Massiac
Par quel bout le prendre ? Dénoncer l'incompétence catastrophique et l'inconséquence honteuse de la SNCF ou saluer les cheminots qui font tout leur possible pour contrebalancer l'absurdité du système dont ils sont aussi victimes ? L'État dézingue d'abord chaque secteur qu'elle veut vendre au privé de manière à ce que la population ne râle pas ensuite...
par Jean-Jacques Birgé