Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1799 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 juil. 2021

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

²b²²-La France attend votre budget 2022, Monsieur le Président!

Comment pensez vous baiser les 67 millions de consommateurs de France et les 47 millions d'électeurs à l'élection présidentielle 2022 sur la présentation de votre budget fiscal 2022 que vous ferez présenter à l'Assemblée nationale à la rentrée 2021? Souvenez vous de la Marge de manoeuvre Macron qui a conduit au pacte de "responsabilité" (sic) 2013-2016! Perte: 54 Milliards €!

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

          *PRÉSIDENTIELLE 2022*       

                      *Afin que nul n'ignore et n'oublie* 

C'EST LA TENEUR DU BUDGET PRIMITIF 2022 QUI SERA LE VECTEUR DU LANCEMENT DE LA CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, Monsieur Emmanuel Macron.

L'étude de son budget, qui sera mis aux débats à l'Assemblée nationale et au Sénat à la rentrée 2021 en sera déterminant.

Le Président de la République sera au point de son épopée politique suivant: ÊTRE OU NE PLUS ÊTRE!

L'argent ne fera pas le bonheur du Président. Il lui apportera Gifles et Veste!

L'argent après lequel vous courez, Monsieur le Président, ne fera pas votre bonheur. Il vous a déjà rapporté une gifle mémorable au cours de la 2è étape de votre Tour de France 2021, et c'est'est une belle Veste que vous aurez pour couvrir votre nudité morale au sortir de l'Elysée, à l'issue du 2è tour de l'élection présidentielle 2022 duquel vous aurez été éliminé au 1er tour.

Cruel dilemne pour le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron. "Avoir en permanence à l'esprit l'Amour démesuré de l'Argent roi et prendre Gifles et Veste électorale 2022, ou penser au peuple de France qui tire la langue de l'appauvrissement généralisé?

Il a passé des vacances de luxe au Fort de Brégançon pour réfléchir à son Avenir. et à la préparation du budget primitif  de financement la Sécurité sociale2022.

"L'argent ne fera pas votre bonheur, Monsieur le Président"!

Le Président Emmanuel Macron, de son "dialogue" avec les syndicats aux sujets de l'augmentation des salaires, de la réforme du financement des retraites, de la Sécurité sociale, des indemnités Chômage et de la création d'un Revenu universel, a le choix entre deux solutions: soit continuer son Tour de France de la Gifle présidentielle et de la Veste électorale 2022, soit réussir ses réformes.

"QUE POURRAIT BIEN AVOIR À RACONTER LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE,  Monsieur Emmanuel Macron, FACE AUX PARTENAIRES SOCIAUX, SUR LA RÉFORME DU FINANCEMENT DES RETRAITES "DE FIN DE VIE" DES FRANÇAIS, DE LA SÉCURITÉ SOCIALE, DU PAIEMENT DES INDEMNITÉS CHÔMAGE, DE LA VIELLESSE, DE LA DÉPENDANCE, ET SUR LA CRÉATION D'UN  REVENU UNIVERSEL"?

Le Président de la République était sur le bon chemin des réformes économiques lors de ses échanges épistolaires 2017/2018/2019 avec moi. Il aurait pu devenir le plus grand homme d'Etat de ce début du XXIè siècle. Jugez en vous même par la lecture de quelques extraits des échanges entre lui et moi et tirez en la conclusion qui sera la vôtre.

Cette lettre ouverte adressée à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, a pour but de lui rappeler ce qu'il sait déjà: "Soit réussir sa réforme des retraites avec l'approbation de la population française en sa plus grande majorité, soit exacerber le mécontentement populaire et provoquer une révolte sociale et sociétale.

Bonjour Monsieur le Président,

Ma lettre ouverte, que je vous transmets à nouveau, a pour but de vous rappeler nos échanges épistolaires 2017-2018-2019, en particulier ceux qui portent sur la réforme du financement des retraites, de la Sécurité sociale, des indemnités Chômage, de la Vieillesse, de la Dépendance, et de la création d'un Revenu universel.

En outre, et surtout, elle est destinée à vous faire comprendre que TROMPER LA CONFIANCE QUE DES FRANÇAIS QUI AVAIENT VOTÉ POUR VOUS EST UNE FAUTE GRAVE!   

Comme toujours, je n'irai pas par quatre chemins.

Voici donc les 2 solutions auxquelles je vous renvoie pour faire "court" dans l'élaboration de votre budget primitif 2022 que vous pourrez peaufiner lors de vos vacances au Fort  de Brégançon.  Passez tout d'abord par le filtre imagé de "La Vérité toute nue". 

Honni soit qui mal y pense.

1- Pour la découvrir,  Cliquez sur le lien N° 1 ci-après:

   Les hommes et les femmes politiques ont une saintre trouille de cette Vérité!

                             -----------

La première des solution serait la pire des choses, car vous avez déjà suscité le mécontentement général de la majorité de la population par vos réformes injustes déjà imposée spar la force des Matraques, des LBD, des Gaz lacrymogènes, des arrestations dissuasives préventives par "Plaquages au sol", etc,etc... utilisation des canons à eau, ainsi que par bouclage des manifestants dans des nasses, de manière illégale, comme vous l'a écrit le Conseil d'État.

2- Voici donc cette pire des choses. Pour la découvrir, Cliquez sur le lien N° 2 suivant:

Après lecture et relecture, vous comprendrez que la pire des choses est à éviter.

                             ----------

Cela étant, la meilleure des solutions à adopter repose sur la réalité des faits et sur le besoin exprimé de la population de retrouver la paix sociale par la justice fiscale, sociale et sociétales. 

3- Voici donc à présent ce que vous aviez retenu de faire au cours de nos échanges épistolaires 2017-2018-2019; je prends le soin de vous le rappeler. Pour ce faire, Cliquez sur le lien N° 3 ci-après:

Vous ne pouvez, Monsieur le Président, revenir sur vos écrits: "Verba volant, scripta manent"!

                             ----------

Revenir en arrière serait d'autant plus incompréhensible que je suis en mesure de vous expliquer, si vous le souhaitez toujours, comment, de manière rationnelle claire et compréhensible, sur la base de nos échanges épistolaires, comment mettre en application, pour le futur, une retraite à points

4- Pour avoir des idées sur le sujet, Cliquez sur le lien N° 4 ci-après:

Reculer à la veille de vous présenter à l'élection présidentielle 2022 serait incompréhensible et précipiterait votre parti "en marche" dans le ridicule le plus complet et à sa mort politique.

Vous avez pourtant la durée de vos vacances à passer au fort de Brégançon pour mettre tout cela au point.

5- Et, ne l'oubliez pas, AUCUN  ÉCONOMISTE NE PREND LE SOIN DE ME CRITIQUER, tels, par exemple Jean Tirole, Prix Nobel d'économie 2014, et Olivier Blanchard, spécialiste de l'économie du travail, professeur au Massachussetts Instirute of Technology, "chef économiste" et directeur des études au Fonds monétaire international, lesquels vous ont remis le rapport sur "l'économie du futur en France":  Quelle belle et vaste fumisterie économique!

Je les défie à nouveau, FACE À VOUS, et face à moi et à la France, de démontrer, mathématiquement parlant, le contraire de mes écrits sur l'économie. Cliquez sur le lien N° 5 suivant pour le re-re  et re-constater:  

Les 67 millions de consommateurs (enfants nés et à naitre compris), et les 47 milliond d'électeurs apprécieraient, à leur juste valeur, la teneur de leurs observation.

                              ----------

6- Mais la Cavalerie organisée au niveau de l'Union européenne avec le financement des Etats obligés de passer par les banques lobbies financées par la Banque centrale européenne (BCE) pose un véritable problème de fond. Cliquez sur le lien N° 6 suivant pour le découvrir: 

Revoir Tous les traités financiers d'ordre économique et commerciaux et sun impératif, sauf à paraitre colmme le Valet obséquieux de la Triade Von der Leyen/Merkel/ Lagarde.

                              ----------

7- C'est pourquoi POUR VOUS AIDER À FINALISER NOS IDÉS SUR LE FINANCEMENT DES RETRAITES (ET DES RETRAITES À POINTS), j'ai relancer le député Lionnel Causse, député de la 2è circonscription de StVincent de Tyrosse, ou je suis électeur, via le Maire de St Vincent de Tyrosse, pour initier une demande d'enquête sur les financements sociaux. Cliquez sur le lien N°7 suivant pour le constater:

Ce sujet, trop sensible, et sans votre aval, n'a pas encore vu le jour!

Vous pourriez, si vous le voulez, le recommander au Député Lionel Causse, via Jean Castex et Christophe Castaner.

                              ----------

8- Vous seriez d'autant plus à l'aise que vous pourriez vous appuyer sur le rapport que le vice président de la Cour des comptes pourrait vous remettre sur le sujet. Cliquez sur le lien N° 8 ci-après:   

Comme vous pouvez le constater, il n'y a ren de plus simple à commander à votre Premier Ministre, Monsieur Jean Castex.

                              ----------

 9- En outre, vous seriez complètement couvert du côté juridique par les avis éclairés de la Grande Administration de Justice et Police, cf  Cliquez sur le lien N° 9 suivant:    

À la rentrée sociale, vous auriez ainsi l'esprit libre pour aborder sereinement votre campagne Présidentielle 2022.

                              ---------- 

VOUS FERIEZ ALORS, ET PAR LA SUITE, UNE RENTRÉE FRACASSANTE SUR LA SCÈNE FRANÇAISE ET INTERNATIONALE.

En attendant, rien ne vous empêche de faire part de vos intentions aux parlementaires sociaux que vous devez recevoir prochainement.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2 Avenue Casteroun, 40 230 St Vincent de Tyrosse.

                             ----------

Et, pour suivre l'actualité de tous les jours sur l'économie liée à la campagne présidentielle 2022 et à la réforme du financement des retraites, Cliquez sans retenue sur les liens ci-après:

MOT-CLÉ: Retour à la case départ: Cliquez sur le lien suivant:

Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire viennent aisément. (Nicolas Boileau)

L²tdfm- Le tour de France #Présidentielle2022 de M @EMacron2 commence. Suivez le.

MOTS-CLÉS 2

LE FIL DU BLOG

                             ----------

                          ANNEXE 1

LE SAVETIER (1) ET LE FINANCIER 
 

Un Savetier chantait du matin jusqu'au soir :
            C'était merveilles de le voir,
Merveilles de l'ouïr; il faisait des passages (2),
            Plus content qu'aucun des Sept Sages (3) . 
Son voisin au contraire, étant tout cousu d'or(4),
            Chantait peu, dormait moins encor.
            C'était un homme de finance.
Si sur le point du jour, parfois il sommeillait,
Le Savetier alors en chantant l'éveillait,
            Et le Financier se plaignait
            Que les soins de la Providence
N'eussent pas au marché fait vendre le dormir,
            Comme le manger et le boire.
            En son hôtel il fait venir
Le Chanteur, et lui dit : Or çà, sire Grégoire, 
Que gagnez-vous par an ?  Par an ? Ma foi, monsieur,
            Dit avec un ton de rieur
Le gaillard Savetier, ce n'est point ma manière
De compter de la sorte ; et je n'entasse guère
Un jour sur l'autre : il suffit qu'à la fin
            J'attrape le bout de l'année :
            Chaque jour amène son pain.
 Et bien, que gagnez-vous, dites-moi, par journée ?
 Tantôt plus, tantôt moins, le mal est que toujours
(Et sans cela nos gains seraient assez honnêtes),
Le mal est que dans l'an s'entremêlent des jours
        Qu'il faut chommer (5) ; on nous ruine en fêtes .
L'une fait tort à l'autre ; et monsieur le Curé
De quelque nouveau saint charge toujours son prône (6).
Le Financier, riant de sa naïveté,
Lui dit : Je vous veux mettre aujourd'hui sur le trône.
Prenez ces cent écus : gardez-les avec soin,
            Pour vous en servir au besoin.
Le Savetier crut voir tout l'argent que la terre
            Avait, depuis plus de cent ans
            Produit pour l'usage des gens.
Il retourne chez lui ; dans sa cave il enserre
            L'argent et sa joie à la fois.
            Plus de chant ; il perdit la voix
Du moment qu'il gagna ce qui cause nos peines.
            Le sommeil quitta son logis,
            Il eut pour hôte les soucis,
            Les soupçons, les alarmes vaines.
Tout le jour il avait l'oeil au guet; et la nuit,
            Si quelque chat faisait du bruit,
Le chat prenait l'argent : à la fin le pauvre homme
S'en courut chez celui qu'il ne réveillait plus.
Rendez-moi, lui dit-il, mes chansons et mon somme,
            Et reprenez vos cent écus.

Sources :
Un passage d'une épître d'Horace et une nouvelle de Bonaventure Des Périers ont inspiré La Fontaine. Chez Des Périers, le savetier Blondeau jette dans la rivière le pot rempli d'argent qu'il avait trouvé et qui lui avait fait perdre insouciance et gaîté. chez Horance, l'orateur Philippe donne de l'argent au crieur public Volteius Mena qui finit par renoncer à ce cadeau source de souci.. (1) (1213, çavetier), dérivé de "savate" signifie raccomodeur de souliers. Ce mot, sorti d'usage a été remplacé par cordonnier.
(2) "se dit aussi en musique d'un certain roulement de la voix qui se fait en passant d'une note à l'autre" (dic. Acad. 1694), donc trilles ou vocalises.
(3) Nom de sept personnages, philosophiques ou tyrans (VIème av. J.C.) qui contribuèrent au rayonnement de la civilisation grecque. Les plus célèbres sont Thalès de Milet et Solon d'Athènes.
(4) Allusion aux pièces d'or cachées dans les coutures des vêtements.
(5) Allusion à l'actualité de l'époque : Louis XIV et Colbert en avaient diminué le nombre, 17 avaient été supprimées vers 1664, il en restait 38
(6) Les fêtes sont annoncées dans le prône (l'homélie) de la messe du dimanche.

La morale est implicite : l'argent ne fait pas le bonheur et, bien au contraire, il apporte le malheur (au savetier).

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Dans les Cévennes, les femmes promises à la misère obstétricale
Le 20 décembre, la maternité de Ganges suspendra son activité jusqu’à nouvel ordre, faute de médecins en nombre suffisant. Une centaine de femmes enceintes, dont certaines résident à plus de deux heures de la prochaine maternité, se retrouvent sur le carreau.
par Prisca Borrel
Journal
Affaire Sarkozy-Bismuth : les enjeux d’un second procès à hauts risques
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar