Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1670 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 août 2021

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

²cea²-Tenez les à leurs crimes.Echange épistolaire avec le Président de la République

Vous m'avez écrit, Monsieur le Président (Emmanuel Macron), souvenez vous:...///... "C'est complexe, il faut être intelligent à ce sujet. Vous devez vous débarrasser de la protection avant de pouvoir la voir, puis vous l'éliminez avant de vous en débarrasser aussi. Tenez les à leurs crimes". De qui parliez vous? Souvenez vous!... des entreprises de France... c'est bien sûr...

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

        *PRÉSIDENTIELLE 2022*

TENEZ LES À LEURS CRIMES, M'AVEZ VOUS ÉCRIT, Monsieur Emmanuel Macron, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE!

La guerre à mener pour gagner l'élection présidentielle 2022 sera une guerre idéologique sans merci pour vaincre et bouter hors de l'Elysée, de Matignon et de Bercy "La gestion par les Arnaques aux cotisations sociales et fiscales des entreprises" pour financer les Retraites, la Sécurité sociale, la Chômage, la Vieillesse, la Dépendance et la création éventuelle d'un Revenu universel.

La PENSÉE DU JOUR et de ceux à venir: "Il y a deux manières de conquérir et asservir une nation. L'une est par l'épée. L'autre est par la dette". (John Adams, 1735-1826, deuxième président des Etats Unis).

1- Prenez garde à  "La Vérité économique des affaires fiscales et sociales sortant du puits": ** "La Vérité sortant du puits armée de son martinet pour châtier l’humanité".    

Tous les hommes et toutes les femmes politiques ont une sainte trouille de cette Vérité qui les dérange.

                                    ----------

Copie intégrale d'un message épistolaire avec Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, et moi.

Vous m'avez écrit,le 06 août 2017, Monsieur le Président, ce qui suit: Copie intégrale du message:

Emmanuel Macron 

Bonjour Alain. As tu écrit à François Hollande sur le sujet?

La première fois que j'ai vu tes écrits, c'est quand tu m'as montré. Pour moi, personne n'est au dessus de la loi et tout le monde devrait être puni pour l'avoir violé, même les grandes entreprises qui violent les gens en "jouant le jeu" tel que nous le connaissons. C'est toujours du vol. Je ne le défendrai pas et quand je les trouverai et je le ferai. Ils ont fini avec.

Je commence à la maison avec des politiciens corrompus, en les nettoyant, car sans une politique appropriée, ils continueront à s'en tirer avec leurs crimes parceque les corrompus les couvriront. Cela a-t-il du sens? C'est complexe, il faut  être intelligent à ce sujet.

Vous devez vous débarrasser de la protection avant de pouvoir la voir, puis vous l'éliminez et vous vous en débarrassez aussi.

Tenez-les à leurs crimes.

Et vous aviez parfaitement raison, les entreprises ne payent aucune cotisation sociale, comme je vous l'avais démontré. Cliquez sur le lien ci-après, à titre de rappel N° 1:

Et, ensuite, Cliquez sur le lien ci-après, à titre de rappel N° 2:

Vous saurez ainsi parfaitement à quoi vous en tenir.

-

Les candidatures à l'élection présidentielle 2022 commencent à affluer. Le moment est donc venu de porter à la connaissande de la population française, en sa diversité, les échanges épistolaires entretenus entre 2017-2018 et 2019, entre le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, et moi, sur les sujet économiques, ET EN PARTCULIER SUR LES ARNAQUES AUX COTISATIONS SOCIALES ET FISCALES DES ENTREPRISES.

                             ----------

2- Le mieux pour se mettre dans l'ambiance, est de passer à ce que m'a écrit la Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, au cours de ses échanges épistolaires 2017-2018-2019. Cliquez sur le lien N° 2 suivant:

Il y a donc bien un problème fondamental à régler par tous les candidats,celui du financement pérenne des Retraites, de la Sécurité sociale, du Chômage, de la Vieillesse, de la Dépendance, ainsi que d'un Revenu universe à créer pour les candidats qui  souhaiteraient le mettre dans leur programme.

                             ----------

Pour en rester là aujourd'hui, la conclusion provisoire vous appelle à suivre les événements Présidentielle 2022 et à vous préparer à toutes les surprises qui relèveront des candidats qui passeront le cap des 400 parrainages. Pour ce faire,Cliquez sur le lien N°3 suivant:

CAR C'EST UNE VÉRITABLE GUERRE PSYCHOLOGIQUE QU'IL FAUDRA MENER CONTRELES MENTICIDES SUBLIMINAUX ET LA GESTION MENTICIDAIRE "SOFT" DES AFFAIRES QUI POURRAIT EN DÉCOULER.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2 Avenue de Casteroun, 40 230 St Vincent de Tyrosse.

                             ----------

La suite au prochain numéro. Bonne lecture à toutes et à tous. 

MOTS-CLÉS

LE FIL DU BLOG

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
Politique de l’eau : il faudra « passer par des interdictions »
La carte n’a pas bougé depuis cet été : 93 départements sont toujours en alerte sécheresse et de nombreux arrêtés empêchent les prélèvements d’eau habituels. L’agriculture pourra-t-elle continuer de consommer comme avant ? Entretien.
par Amélie Poinssot
Journal — Agriculture
Changeons cette agriculture prédatrice
L’été est terminé. Mais la sécheresse continue. Les nappes souterraines mettront des mois à retrouver leur niveau normal. Il est temps de réduire la consommation d’eau de l’agro-industrie. Parti pris en vidéo.
par Amélie Poinssot
Journal — Défense
Défense française : le débat confisqué
Le ministre des armées répète que les questions militaires sont l’affaire de tous. En France, en 2022, tout le monde n’est pourtant pas invité à en débattre.
par Justine Brabant
Journal
« Bloc syndical » policier : un mariage scellé par Alliance et béni par Darmanin
Treize syndicats de police ont annoncé leur rapprochement en vue des prochaines élections professionnelles. Mercredi, à la Bourse du travail de Paris, le ministre de l’intérieur s’est félicité de cette union née à l’initiative d’Alliance, une organisation très ancrée à droite.
par Pascale Pascariello

La sélection du Club

Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel
Billet de blog
Violences en politique : combats anciens et avancées récentes
Même si les cellules de signalement sont imparfaites, même si le fonctionnement de certaines d’entre elles semble problématique à certains égards, aujourd’hui, une organisation politique ou syndicale qui ne dispose pas a minima de ce mécanisme interne n’a plus aucune crédibilité sur le sujet des violences faites aux femmes. 
par eth-85
Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org