ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

698 Billets

1 Éditions

Billet de blog 9 mai 2022

9 mai * Journée de l'Europe, laquelle ?

La même que l’année dernière, sauf que dans son sein il y a la guerre, déclenchée par un de ses dirigeants, enfant du KGB de l’ex-URSS (comme beaucoup d’autres j’ai défendu) qui en réécrivant l’histoire nous confronte à ce que l’Occident a produit . Originaire d’un petit pays à l’autre bout de l’Europe j’aimerais que le slogan politique ‘‘de l’Atlantique à l’Oural’’, soit aussi géographique.

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Reste que l’Europe que nous avons adopté est partielle, inspirée des affrontements, des guerres-froides ou mortifères-, des traités militaires, des exclusions, des rejets, des intérêts nationalistes, rarement en défense des peuples mais fréquemment au profit des intérêts des marchés, des finances, des nationalismes et de toutes les suprématies qu’il engendre, des oligarchies (et pas que les russes).

Et l’Europe est devenue le terrain de jeu et d’exercice du pouvoir des Orban, Poutine, Duda, des champs d’entraînement des politiques d’exclusion, de rejet des êtres humains, de la justice, du droit, de la liberté d’expression. Mais c’est aussi le territoire des réglementations, des intérêts des lobbys, des directives d’une Commission posée là par les décisions des États membres.

Et cette date du 9 mai prend une autre dimension par l’utilisation interne qui en est faite par l’action criminelle de la Russie contre le peuple de l’Ukraine, sans que nous sachions que faire pour arrêter la destruction et le tentative d'anéantissement du peuple Ukrainien. 

Et entre les nombreuses questions de l’inhumanité de l’Europe, il y a l’accueil (ou plutôt son absence) des populations qui doivent quitter d’autres guerres (que nous considérons lointaines...), d’autres lieux sujets à la corruption, d’autres terres inondées par la montée des eaux ou improductives du fait notamment des politiques agricoles héritées des ‘‘bien faits de la colonisation’’, régions soumises aux dérèglements climatiques,.

On peut toujours rappeler le très pertinent et actuel livre de René Dumont, qui en 1962 a fait scandale car il allait à contre-courant de la décolonisation supposée optimiste. Dans «L’Afrique noire est mal partie», (éditions du Seuil) il incitait les ‘‘Africains de reprendre en main leur agriculture en parvenant notamment à établir une culture vivrière locale - et à éradiquer ainsi la faim’’. En réalité ce sont les France-Afrique, les Bolloré-l’Africain, d’ici et d’ailleurs, qui s’en sont servi.

L’Europe des opportunismes politiques

C’est aussi l’Europe des opportunismes politiques. Voir l’utilisation que Macron en a fait, grâce à la présidence de la France au Conseil de l’Europe (la décence et le respect démocratique auraient exigé qu’il ajourne la présidence tournante sachant que son mandat se terminait au milieu du calendrier semestriel. Était-il si sûr du résultat ou avait-il peur que ça lui échappe ?). Entre l’agitation autour de l’Ukraine, les coups de fil à Poutine pendant la campagne présidentielle (en le tutoyant, c’est dire les bonnes relations qu’ils entretiennent...) ou ses coups de menton à Bruxelles, on mesure l’inégalité avec les autres candidats, que cette situation a créée. Outre la fanfaronnade du ‘‘trop occupé avec les affaires du monde’’ pour expliquer voire justifier son refus de débattre pendant la campagne.

En tant que métèque en France, ressortissant d’un continent que j’aimerais voir de progrès et d’accueil. Je rappelle le très dérangeant et très juste film /europa-la-route-des-balkans du réalisateur d'origine irakienne et italienne, Haider Rachid... Comme un partage de ce constat des inégalités du Monde... ici, celles qui nous confrontent “quand on est né quelque part” et d’où nous sommes obligés de partir. Puisse «le jour de...» inviter à la réflexion!

Il y a trois ans je saluais, si on peut dire, avec un /pour-leurope-le-9-mai. Aujourd’hui je persiste et signe et toujours dans l’envie et le désir d’une autre Europa politique et de justice sociale !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
« La Cour Suprême des Etats-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »
La Cour suprême des États Unis vient de rendre plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’agence pour l’environnement américaine a réduire les gaz à effets de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « fondamentaliste ».
par Berenice Gabriel, Martin Bessin et Mathieu Magnaudeix
Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Urgences : vers la fin de l’accueil inconditionnel ?
La première ministre a reçu, jeudi, 41 recommandations pour l’été « à haut risque » qui s’annonce à l’hôpital. Parmi les mesures mises sur la table : la fin de l’accès sans filtre aux urgences et la revalorisation des heures de travail la nuit et le week-end.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX
Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra
Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier