“Leur 14 juillet” et le gâchis de l’apparat !

“La France renoue avec le défilé militaire du 14-Juillet”, s’extasie la grande presse et les grands moyens de communication. J’ai même lu “pas mal le défilé, très bien même, une belle réussite. Et merci la météo”. Certes la population de Paris attend sa “fête Nat” et sans doute qu’il faut la garder. Mais pourquoi au juste ?

C’est que le défilé du 14 juillet est avant tout une démonstration militaire. Pour la séquence 2021 il y avait “5 000 participants, dont 4 300 militaires à pied, 73 avions, 24 hélicoptères, 221 véhicules et 200 chevaux de la garde républicaine”.

D'ailleurs, quels faits militaires sont ici à l'honneur? À l’origine c’était plutôt l’insurrection de la Bastille de 1789 et donc la détermination populaire. S’il y avait des faits d’armes plus récents c’est quoi, la victoire du Général De Gaulle (et des alliés) sur l'occupant, la guerre d'Indochine, celle d'Algérie...

Que démontrons-nous avec l'apparat militaire ? L'industrie de l'armement, la vitrine du made in France, qui tue ou qui peut servir à ça, ou s’agit-il de la "force virile" du chef d'un pays qui ne craint pas l'ennemi jusqu’au Sahel, ou encore faire envie et défier les défilés de Moscou, Pékin ou Pyongyang, voire enrager Trump qui aimerait faire autant?

Certes, avant c’était aussi une fête populaire. Depuis le Front Populaire elle s’exprimait également dans la rue le 14 juillet, jusqu'à celui de 1953. La tuerie de sept manifestants par la police, à côté d’une des colonnes de la Nation (Paris 12ème), six travailleurs algériens et un métallo français, a mis fin à ce "variant" du 14 juillet... voir ici * L’autre 14 juillet, celui des balles en 1953 !

Nous serions en droit d’espérer qu’en pleine crise sanitaire, de réduction des dépenses pour l’hôpital, les écoles, les chômeurs... cet apparat militaire serait un peu plus modeste. Nous pourrions imaginer qu’un gouvernement soucieux de cette prise de conscience, presque collective, de chasser les dépenses inutiles, et toute forme de gaspillage donnerait l’exemple d’une certaine mesure en respectant les besoins de protection de l’environnement et de respect pour les nombreux sans domicile ou qui campent dans le nord et leste parisien.

Mais non, ce n’était pas un bon plan pour la communication de la Star-up-France !

Et les “abstentionnistes” du défilé ont peut-être eu raison, d’ailleurs ils n’y étaient pas invités...

* *

[…] Le jour du 14 juillet
Je reste dans mon lit douillet
La musique qui marche au pas
Cela ne me regarde pas

Je ne fais pourtant de tort à personne
En n'écoutant pas le clairon qui sonne

Mais les braves gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux
Non, les braves gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux

Tout le monde me montre au doigt
Sauf les manchots, ça va de soi […]

“la mauvaise réputation” de Georges Brassens

webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessiné,caricature,14-Juillet,fête nationale,militaire,défilé,dessin,presse,satirique,editorial cartoon,énigmatique lb,siné-mensuel

merci à l’énigmatique LB (aussi dans Siné mensuel)

* *  Et à suivre cet excellent article-sonore de La Cigale

La Cigale - Quand l'Armée marche dans Paris

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.