Gare au Garfield

Ne laissez jamais le chat roux jouer avec le téléphone !

garfield-phone-bandeau

Petit rappel instructif et nécessaire

Si vous étiez vraiment de fidèles lect·eur·rice·s de Cake News¹, peut-être vous souvien­driez-vous que Cake News¹, toujours à la pointe de l'information indispensable, avait documenteuré la première guerre contre les Envahisseurs venus de l'Espace, connue comme la Première Guerre Pudique parce que loin des yeux. C'était il y a longtemps, et ici dans nos archives. En fait, un·e seul·e lect·eur·rice s'est coltiné·e la lecture de ce billet, l'a commenté et recommandé, et a survécu assez longtemps pour commettre un billet indispensable.

 

Aujourd'hui...   La Troisième Guerre Pudique

Le point crucial dans toute guerre : les communications

Les aliens ont souvent manqué de sens commun, notamment les dénommés E.T. qui comptaient sur leurs ennemis pour “téléphoner maison”.

Ils se sont ensuite déguisés en insectes, ignorant tous les signaux montrant l'incom­pré­hension et l'aversion des humains pour cette classe d'animaux invertébrés de l'embran­chement des arthropodes et du sous-embranchement des hexapodes.

gnorm-cast

Ils ont essayé d'être malins en costume de Manu (grosse tête et puérilité) en oubliant l'invention du Tampa Yodel.

Il leur fallait un moyen secret de communication, indécelable par l'ennemi. Après moult recherches, le choix d'un banal téléphone analogique dans un habillage insoupçonnable de Garfield.

tyco-garfield-phone-package

L'autre point crucial dans toute guerre : où débarquer

bretagne
Les précédents échecs ont servi de leçon et c'est après avoir étudié à fond les stratégies guerrières des humains entre eux qu'ils ont choisi le seul endroit où on ne les attendrait pas : la Bretagne. Ce choix fut conforté par l'étude sociologique des autochtones qui a montré une forte tendance à laisser entrer chez eux tout objet ressemblant à un chat².

Le dernier point crucial dans toute guerre : la météo des plages

Débris retrouvés sur les plages Débris retrouvés sur les plages
Et c'est en oubliant d'écouter la météo marine sur bretagne5 qu'ils échouèrent lamentablement. Et depuis les années 1980, on peut retrouver des morceaux de téléphones Garfield sur les plages du Finistère.

Après des années de recherches, c'est dans une grotte marine au creux de la falaise de Plouarzel à la pointe du Finistère que la barge de débarquement a pu être localisée.

Le manuel de communication Le manuel de communication
Les garfields se sont solidement accrochés au plafond à une dizaine de mètres du sol, comme des vampires. De plus, on commence à retrouver des restes de plus en plus loin sur les côtes du Léon au nord, et après la Pointe Saint-Mathieu et le Fort de Berthaume, vers la rade de Brest. Il doit donc exister d'autres barges car ces nouvelles découvertes n'ont pu s'échouer là en venant de Plouarzel. Il y a donc encore des téléphones Garfield dans la nature, comme on retrouve encore des explosifs des dernières guerres humaines.

 

La chasse au Garfield est toujours ouverte...

 

 

¹. Mâtin, quel blog !
¹. Mâtin, quel blog !
². surtout chez les vieux qui consomment des bières chères et goûteuses dans le secteur des Côtes d'Armor. J'avais une preuve photographique de ça, mais elle a disparu.


Bibliographie :
https://blogs.mediapart.fr/baloz/blog/110218/cake-news-histfi-la-terre-deja-gagne-la-guerre-des-mondes
https://blogs.mediapart.fr/sabrine-deplage/blog/270318/quest-ce-que-le-catspad

https://abonnes.lemonde.fr/big-browser/article/2019/03/27/l-affaire-des-echouages-de-telephones-garfield-en-bretagne-enfin-resolue_5442290_4832693.html?xtref=https://www.lemonde.fr/

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/alerte-pollution/grace-a-alertepollution-une-association-retrouve-l-origine-des-telephones-garfield-qui-polluent-les-plages-du-finistere-depuis-plus-de-trente-ans_3249105.html

https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/pres-de-brest-l-enigme-des-telephones-garfield-enfin-resolue-6280393

 


garfield-loves-sunday

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.