Bernard Sudan
Ex Chef de Laboratoire en toxicologie et pharmacologie Ciba-Geigy, CIBA, Novartis 1975-2006 Bâle Suisse
Abonné·e de Mediapart

156 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 juil. 2017

La longue histoire des scandales sanitaires en France

Avec du recul, nous nous apercevons que les leçons du passé concernant les scandales sanitaires n’ont pas servi et que la société répète les mêmes situations sans que la population n’en prenne conscience pour provoquer une réaction beaucoup plus rapide.

Bernard Sudan
Ex Chef de Laboratoire en toxicologie et pharmacologie Ciba-Geigy, CIBA, Novartis 1975-2006 Bâle Suisse
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Avec du recul, nous nous apercevons que les leçons du passé concernant les scandales sanitaires n’ont pas servi et que la société répète les mêmes situations sans que la population n’en prenne conscience pour provoquer une réaction beaucoup plus rapide.

Normalement, les instituts de veille sanitaire, les comités de pharmacovigilance et d’autres structures de surveillance de santé devraient permettre de réagir rapidement.

Or, en réalité et en étudiant depuis un peu plus d’un siècle la longue histoire des scandales sanitaires, on s’aperçoit que les structures prévues pour réagir ne font rien pour anticiper et réagir rapidement à des situations préoccupantes.

Évidemment, on peut classifier les scandales selon le nombre de décès et la lenteur des services publics pour réagir.

L’exemple de la canicule est le plus éloquent puisque 15000 personnes sont décédées en août 2003 lorsque le ministre de la santé de l’époque Jean-François Mattei était en vacances et que les services sanitaires étaient débordés.

https://www.notre-planete.info/actualites/actu_238_canicule_France_15000_morts.php

Pour le scandale de l’amiante, la première alerte remonte à 1906…lorsque l’inspecteur du travail Denis Auribault dénonçait la forte mortalité dans les filatures et usines de tissage d’amiante :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Amiante

Il fallut attendre 1997…pour que Jacques Chirac interdise l’amiante ! Entretemps Claude Allègre évoquait un «phénomène de psychose collective».

L’affaire du sang contaminé entre les années 1980 et 1990 nous montre les mêmes incompétences dans le manque de décisions sanitaires rapides avec des responsabilités vite diluées :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_sang_contamin%C3%A9

L’affaire de l’hormone de croissance est aussi très éloquente des blocages du système de santé alors que le professeur Luc Montagnier avait averti dès l’année 1980 des risques à utiliser des extraits d’hypophyse à partir de cadavres et dès 1985 les premiers cas de maladie de Creutzfeld-Jakob furent diagnostiqués ! Ce ne sera que finalement le 2 décembre 1991 que la justice sera saisie… :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hormone_de_croissance#L.27affaire_de_l.27hormone_de_croissance_:_contamination_par_des_prions_pathog.C3.A8nes

La longue histoire du Médiator est également exemplaire alors que les services d’AMM (Autorisation de mise sur le marché) ne prenaient aucune décision pour retirer cette molécule du marché et que le lobby pharmaceutique (Servier) retardait au maximum ce retrait inéluctable. Sans l’obstination d’Irène Frachon, ces services auraient encore attendu !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Benfluorex

En retrouve les mêmes lenteurs pour le Vioxx, une molécule anti-inflammatoire sur le marché entre 1999 et 2004 provoquant aux USA 27785 décès impliquant le laboratoire Merck sans compter le monde entier !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rof%C3%A9coxib

Pour les vaccins, la situation est encore plus préoccupante puisque c’est seulement maintenant que les premières analyses en microscopie électronique à balayage démontrent la présence de micro et nano particules :

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/180717/preuves-irrefutables-de-contamination-dans-les-vaccins

alors que les producteurs de vaccins ne sont pas soumis à des contrôles de qualité…ce qui en dit long sur l’influence des lobbies pharmaceutiques sur les ministères de la santé en Italie et en France notamment où d’importantes mobilisations sont actuellement en cours pour empêcher 12 et 11 vaccins obligatoires respectivement sans fondement scientifique :

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/100717/la-republique-des-vaccins

Après plusieurs décennies d’utilisation de tels vaccins contaminés, on peut s’inquiéter légitimement des effets secondaires sous-estimés (autisme, sclérose en plaques, etc.).

De plus, les décès d'enfants corrélés temporellement à une vaccination ne sont pas pris en compte par l'OMS et la corrélation n'est pas déclarée par les pédiatres ! Alors que les causes de la "mort subite du nourrisson" ne sont pas connues, le respect du principe de précaution voudrait qu'une enquête épidémiologique soit lancée sur le rôle des vaccins.

On ne peut oublier aussi un autre scandale sanitaire sans décès... en pensant à la fausse pandémie du virus H1N1 fin 2009 et début 2010 avec une désinformation absolue pour vacciner toute la population, un fiasco total avec le soutien de certains "grands médecins" eux-mêmes soutenus par Sanofi-Pasteur, Novartis et l'industrie des vaccins. La France s'était retrouvée avec 94 millions de doses de vaccins inutiles que les contribuables ont payés ! Cette affaire nous a prouvé encore une fois de plus que personne et surtout pas les "grands scientifiques" n'étaient en mesure de prévoir une future pandémie...: 

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110217/analyse-objective-des-origines-de-la-defiance-envers-les-vaccins

Pour finir, je voudrais évoquer l’affaire de la dermite soi-disant séborrhéique décrite pour la première fois en …1887 alors que la fumée de tabac commençait par envahir les lieux publics :

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/120317/le-scandale-et-limposture-de-la-dermite-soi-disant-seborrheique-depuis-1887

Pendant tout le vingtième siècle, les dermatologues ont inventé de la séborrhée sans séborrhée ce qui a permis de vendre une multitude de crèmes avec évidemment une multitude de consultations sans oublier l’industrie du tabac qui vend son tabac en intoxiquant les non-fumeurs dans les lieux publics. Il fallut attendre 1987 pour avoir la première loi interdisant la fumée de tabac dans les lieux publics alors que j’avais publié mes premières observations dès 1978 ce que je résume dans mon livre « Vers une solution de la dermite séborrhéique » :

https://books.google.fr/books?id=DXrWDQAAQBAJ&pg=PP1&lpg=PP1&dq=vers+une+solution+de+la+dermite+s%C3%A9borrh%C3%A9ique&source=bl&ots=id_n0BqfL4&sig=JtyOVqN7FFVeEKz4_TDsQGn46uI&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjrzabdnp3VAhUKPxoKHdVDBTkQ6AEIYzAI#v=onepage&q=vers%20une%20solution%20de%20la%20dermite%20s%C3%A9borrh%C3%A9ique&f=false

En juin 2017, des «chercheurs découvrent» que la dermite soi-disant séborrhéique est apparue en 1887… et que l’étiologie est inconnue…:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28705278

Quels sont les points communs de tous ces scandales ? Eh bien, on retrouve toujours le PROFIT et l’ARGENT au mépris de la santé de l’être humain. Les lobbies du tabac:

https://www.mediapart.fr/journal/france/020617/tabac-les-55-millions-de-paiements-occultes-dune-multinationale-suisse

et de l’industrie pharmaceutique sont omniprésents pour bloquer toutes les affaires sanitaires au plus haut niveau de la société et notamment dans les ministères de la «santé», les derniers développements avec les vaccins sont éloquents !

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Une peine de prison aménageable est requise contre François Fillon
Cinq ans de prison dont quatre avec sursis, la partie ferme étant « aménagée sous le régime de la détention à domicile », ainsi que 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité ont été requis lundi 29 novembre contre François Fillon à la cour d’appel de Paris.
par Michel Deléan
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné