Agnès Buzyn et la ritournelle de l’innocuité des vaccins

Face à la réalité des faits publiés dans des revues internationales concernant les effets secondaires des adjuvants et des vaccins, Agnès Buzyn, ministre de la «santé» en France n’a qu’une seule réponse…l’absence d’argumentation scientifique soutenant «l’innocuité des vaccins et des adjuvants».

J’ai récemment résumé l’ensemble des scandales sanitaires en France pendant le vingtième siècle :

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/220717/la-longue-histoire-des-scandales-sanitaires-en-france

montrant que les soi-disant responsables de la santé sous-estimaient continuellement les effets secondaires de médicaments comme le Vioxx, le Mediator ou de substances comme l’amiante, l’hormone de croissance ou le sang contaminé.

On peut rappeler que les médicaments sont sous pharmacovigilance et malgré de telles mesures, les délais de réaction pour les retirer du circuit ont toujours été trop longs !

Pour les vaccins et leurs adjuvants, il n’y a aucune «vaccinovigilance » alors qu’en plus ceux-ci ne sont pas soumis à un contrôle de qualité comme le sont les médicaments. Pour mémoire, les USA répertorient depuis 1990 tous les effets secondaires suite aux vaccinations:

http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/vaccin-de-l-hepatite-b-une-bombe-a-45023

"Aux États-Unis, depuis 1990, la loi fédérale oblige tous les médecins à déclarer les complications vaccinales au Vaers (Vaccine Adverse Event Reporting System), dépendant de la FDA et du gouvernement américain. Or, entre le 1er juillet 1990 et le 31 octobre 1998, le Vaers a dénombré 24 775 effets secondaires du vaccin contre l’hépatite B, dont 9 673 cas très graves et 439 décès, parmi lesquels 180 ont été classés "Mort subite et inexpliquée du nourrisson" (Sylvie Simon)

L'histoire du vaccin anti hépatite B est exemplaire et on peut découvrir la triste réalité des faits dans l'article de Sylvie Simon:

"Seuls trois pays ont maintenu la vaccination à "grande échelle" : la France, les États-Unis et l’Italie où le ministre italien de la Santé a touché 600 millions de lires quelques mois avant qu’il ne rende la vaccination obligatoire dans son pays. Il a été inculpé et condamné à plusieurs années de prison ferme, mais le vaccin a engendré des dégâts semblables aux nôtres"

La réalité des faits scientifiques est la suivante :

  • Tous les vaccins actuellement sur le marché en France et en Italie sont contaminés par des micro et nano particules suite à une analyse récente au microscope électronique à balayage publiée par un expert international des vaccins : http://medcraveonline.com/IJVV/IJVV-04-00072.php
  • Les effets secondaires de la myofaciite à macrophages par l’aluminium sont clairement établis et publiés par Romain Gherardi : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27765861
  • Les formes atypiques d’autisme provoquées par le thimérosal viennent d’être publiées en juillet 2017 par une équipe américaine après des décennies d’observations: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28595786

Il faut toujours du recul malheureusement pour établir de tels faits mais il ne faut pas que les citoyens soient des cobayes ! On peut penser que la ministre ne sera plus ministre lors d’une future catastrophe sanitaire potentielle avec les adjuvants et les onze vaccins !

La ministre de la santé devrait donc focaliser ses efforts sur la vaccinovigilance avec notamment les décès d'enfants corrélés temporellement à une vaccination qui ne sont pas pris en compte par l'OMS et la corrélation qui n'est pas déclarée par les pédiatres ! Alors que les causes de la "mort subite du nourrisson" ne sont pas connues, le respect du principe de précaution voudrait qu'une enquête épidémiologique soit lancée sur le rôle des vaccins. Il s’agit d’une priorité !

Imposer un contrôle de qualité pour tous les vaccins !

Méditer sur les courbes du suivi des épidémies de la rougeole par exemple aux USA (Source : Pr. Stephano Montanari) :

rougeole

On y voit notamment que le vaccin contre la rougeole a été introduit en 1963 lorsque les décès étaient nuls depuis une dizaine d’années !

Donc vacciner tous les enfants avec un cocktail de 11 vaccins contre d’éventuelles épidémies n’est pas scientifique car aucun expert ne peut prédire l’émergence d’une épidémie…nous l’avons vu avec le scandale de la pseudo pandémie de H1N1 début 2010 et les 94 millions de doses inutiles !

Il faudrait donc en rester au vaccin trivalent DTP sans aluminium et instaurer rapidement une vaccinovigilance !

Je peux rappeler à la ministre de la santé qu’en 1978, la fumée de tabac ne provoquait rien surtout pas aux non-fumeurs…et que très rapidement les trains de la SNCF sont devenus entièrement non-fumeurs… !

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/070717/fumee-de-tabac-passive-dans-les-lieux-publics-et-conscience-de-simone-veil

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.