Blog suivi par 96 abonnés

Le blog de Bruno Jaffré

Historien de la révolution du Burkina Faso (83 - 87), biographe du président Thomas Sankara, militant associatif, membre de SURVIE, journaliste occasionnel, ingénieur de recherche dans une grande entreprise, ancien professeur de mathématiques
  • Thomas Sankara et la Révolution aux archives diplomatiques

    Par | 6 commentaires | 19 recommandés
    L'ouverture récente des archives diplomatiques françaises sur la révolution burkinabè ouvrent de nouvelles perspectives de recherche. Elles s'avèrent indispensables pour un travail rigoureux. Il est temps que les étudiants en histoire et leurs enseignants exploitent cette importante nouvelle source de données. Reste que les archives du Burkina sont tout autant indispensables.
  • Les médias du Burkina plaident pour l’extradition de François Compaoré

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Le 13 juin 2018 la justice française devait rendre son verdict sur l’extradition de François Compaoré. Il est impliqué dans l'assassinat du journaliste burkinabè Norbert Zongo,et de 3 autres personnes qui voyageaient avec lui. Norbert Zongo est devenu un héros national dans son pays. Ci-dessous un communiqué des organisations professionnelles des médias
  • «S'il est extradé, François Compaoré sera découpé en rondelles»

    Par | 6 commentaires | 7 recommandés
    C'est exactement ce qu'a déclaré Me Pierre-Olivier lors de l'audition du 28 mars sur la demande d'extradition de François Compaoré. Ce dernier est en effet poursuivi pour «incitation à assassinat» contre le journaliste Norbert Zongo. Nous analysons ci-dessous les plaidoiries des différents avocats. Réponse le 13 juin.
  • De nombreuses questions après la rude attaque terroriste à Ouagadougou

    Par | 9 commentaires | 15 recommandés
    On en sait un peu plus sur ce qui s’est passé à Ouagadougou le 2 mars 2018. L’attaque qui visait l’ambassade de France et l’État-major militaire a été revendiquée. Les forces de défense et de sécurité burkinabè ont semblé mieux aguerries. D’autres graves questions restent pourtant en suspens.
  • Manœuvres dès l’ouverture du procès du putsch de septembre 2015 au Burkina

    Par | 5 commentaires | 2 recommandés
    Le 16 septembre 2015, un putsch, qualifié depuis de « plus bête du monde », renverse le gouvernement de la transition mis en place après l’insurrection de fin octobre 2014. Ce procès, très attendu, constitue un test quant à la crédibilité de la justice burkinabè, particulièrement décriée pendant les années Compaoré.
  • L’enquête sur l’assassinat de Thomas Sankara se déporte en France

    Par | 3 recommandés
    La nouvelle a été annoncée le 7 février dans la Lettre du Continent. La commission rogatoire dans l’affaire Sankara a été confiée au juge Cyril Paquaux. Pour le réseau « Justice pour Sankara justice pour l’Afrique », il s’agit cette fois d’ « une avancée décisive dans la recherche de la vérité ». Cette information de grande importance n'a pas reçu l’écho qu'elle aurait mérité.
  • Le collectif «Secret Défense» écrit à Emmanuel Macron

    Par | 9 commentaires | 19 recommandés
    Le collectif «Secret Défense, un enjeu démocratique», a décidé de réagir aux promesses faites par Emmanuel Macron à Ouagadougou de déclassifier les archives sur l’assassinat du président Thomas Sankara en 1987. Il a écrit une lettre au président français, pour demander à être reçu et a décidé de la rendre publique. Un article suivra dans quelques jours, qui traitera du secret défense.
  • Macron au Burkina, comprendre ce qui va se passer

    Par | 21 commentaires | 17 recommandés
    Emmanuel Macron a choisi de dévoiler sa politique africaine au Burkina Faso, pays sans doute choisi pour le dynamisme et l'exigence de sa jeunesse. La pari est osé pour son image à tel point qu'on peut se demander s'il est bien informé de la réalité bouillonnante de ce pays. Pour autant les Burkinabè attendent-ils vraiment quelque chose de la France?
  • Les affaires Sankara et François Compaoré suivies de près avant le voyage de Macron

    Par | 2 commentaires | 7 recommandés
    François Compaoré a été interpellé le 29 octobre 2017 à Roissy, puis relâché quelques heures plus tard. Sous contrôle judiciaire. Son sort reste lié à l’accueil que fera la justice française à la demande d’extradition. A côté de l’affaire Sankara, le traitement de cette nouvelle affaire va être suivi de près avant la visite d’Emmanuel Macron au Burkina prévue fin novembre.
  • Impossible d’identifier le corps de Sankara par l'ADN ! Et maintenant ?

    Par | 3 commentaires | 10 recommandés
    La nouvelle est tombée le 19 juin 2017, une mauvaise nouvelle. « Aucun profil génétique n’a été identifié pour ses marqueurs», a rendu compte Me Bénéwendé Sankara après une rencontre avec le juge d'instruction, l’un des avocats de la famille du disparu qui a avancé: « on n’a pas pu identifier l’ADN » .