Dr BB
Pédopsychiatre en CMPP
Abonné·e de Mediapart

89 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 avr. 2022

Notre Iliade : luttes et propositions

Face à la mise à mal systématique des institutions et des professionnels en charge de l'enfance en souffrance, il parait essentiel de mettre aussi en avant les élans, les aspirations, les propositions, afin de pouvoir faire émerger des horizons communs de lutte et de résistance. Voici donc notre combat, notre Iliade !

Dr BB
Pédopsychiatre en CMPP
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans un billet précédent, l’"Odyssée" des témoignages était consacrée à la description du délabrement et de l’intolérable dans le champ de l’Enfance en souffrance, au recueil des « doléances », des afflictions et des délaissements. Cette « étape » descriptive est sans doute nécessaire, afin de mobiliser des affects communs. Car il faut parfois faire preuve de lucidité, et oser nommer, quitte à prendre le risque de se déprimer, ensemble, pour pouvoir retrouver un élan et le désir de penser ou d’agir à plusieurs. Désormais, il convient donc d'en passer aux propositions concrètes et aux luttes collectives exprimées à travers les témoignages recueillis en vue des Assises Citoyennes du Soin Psychique. Assiégeons donc les responsables de cette situation indigne, osons les dénoncer et revendiquer nos pratiques. Voilà notre combat, notre "Iliade".  

« Car les dieux bienheureux n'aiment pas les œuvres cruelles, mais ils honorent la justice et les œuvres intègres » (L’Odyssée, chant XIV)

- Chant I : L’urgence de témoigner, de raconter et d’informer

Il faudrait médiatiser, informer, rendre accessible au grand public la réalité de cette destruction des soins psychiques

Nous faire sortir de notre pudeur liée au trésor du secret professionnel qui nous laisse trop silencieux

Dénoncer ce qui se passe à l'école pour les enseignants !!! et les enfants/familles en souffrance

Une couverture médiatique qui vient contrebalancer celle des Assises de la santé mentale en septembre, où la focale pour le grand public s'est faite sur les thérapies dans le privé, et au rabais (nombre de séances, psychologues impliqués dans des relations de contrôle par sécurité sociale et médecins). 

Donner la parole à des anciens adolescents/enfants suivis par des services sociaux et voir comment ils ont vécu leur prise en charge pour corriger

« De tous les hommes de la terre, les aèdes/ méritent les honneurs et le respect, car c'est la Muse,/ aimant la race des chanteurs, qui les inspire. » (L’Odyssée, chant VIII)

- Chant II : De la colère à la résistance

Dire l’urgence de reconnaître et soulager la souffrance des soignants

Faire réellement contrepoids face aux politiques de l'ARS, et donc du gouvernement. 

« J’ai terriblement honte, en face des Troyens et des Troyennes aux robes traînantes, à l’idée de demeurer, comme un lâche, loin de la bataille » (L’Iliade, chant VI)

- Chant III : Retrouver la clinique, défendre la rencontre et la confiance

Oser parler à un adulte, avoir confiance, être entendue, écoutée et crue

La psychanalyse garantie une écoute spécifique pour redonner à chacun sa subjectivité.

Etre intéressés aussi par la portée de la prise en compte de cette grammaire signifiante et pulsionnelle unique pour chacun, dans l’aide que l’on peut apporter, aux enfants, aux parents, mais aussi aux enseignants et à l’institution, quand certaines situations flambent

Permettre encore, voire de privilégier, dans les lieux de soin, une approche psychanalytique de la souffrance psychique, orientée par l’écoute de chaque sujet, dans le respect de son énigme et en se laissant enseigner par le savoir qui est de son côté, afin qu’il puisse trouver à s’inscrire dans le champ social.

Nous avons eu beaucoup de chance dans ce difficile parcours de rencontrer des professionnels investis à l’écoute et bienveillant qui lutte malgré des listes d’attente à rallonge pour aider les enfants en situation de handicap.

« Quelle honnêteté parfaite dans l’esprit de la fille d’Isard, en cette Pénélope qui jamais n’oublia l’époux de sa jeunesse » (L’Odyssée, chant XXIV)

- Chant IV : Du sur-mesure dans l’accueil contre les prestations à l'acte

Face à la dévitalisation croissante des lieux de soins, l’enjeu premier est d’inventer des espaces d’accueil réellement inconditionnel

Les handicapés, enfants, adolescents ou adultes ne sont pas que des "aidés" mais des personnes à part.… entière. 

Ce temps pris et ce lien tissé est fondamental notamment pour renforcer les liens de confiance entre l’école et les familles. C’est parce que le lien de confiance est établi qu’il est possible après de s’ouvrir aux familles sur les difficultés de leur enfant et de proposer d’éventuelles aides

« Du fond de l'antre, le grand Polyphème répondit : "Par ruse, et non par force, amis ! » (L’Odyssée, Chant IX)

- Chant V : Prendre en considérations les paroles, les désirs et les refus

Il serait essentiel de considérer les enfants comme des êtres humains qui ont des sentiments

Laissons les enfants s’exprimer sur leurs envies

Plus de compréhension et de prise en compte de la parole de l’enfant

De l’information aux familles

Les forces des équipes enseignantes et RASED sont surtout leur implication et leur sens humain

« Qui êtes-vous ? D'où venez-vous par les routes humides ? » (L’Odyssée, Chant III)

- Chant VI : Espoirs, aspirations, envie de (re)construire des services publics utiles

Retrouver l’élan de reconstruire

Les domaines du soin psychique (et du soin tout court) et de l'éducation (mais aussi de la culture...) doivent être sortis au plus vite de la logique du profit et de rentabilité

Les CMP et CMPP qui sont les structures pivots de l’évaluation diagnostique et des premiers soins, doivent être renforcés en temps soignant pluridisciplinaire.

Les structures de soins institutionnels doivent être renforcées en nombre et en personnel.

Différents champs professionnels du soin, en concertation avec leurs usagers peuvent porter des messages forts pour défendre le soin psychique aux enfants.

« Le moment vient où le divin Achille a satisfait son besoin de sanglots ; le désir en quitte son cœur et ses membres à la fois » (L’Iliade, chant XXIV).

- Chant VII : L’expérience des possibles : imaginer et agir ensemble

Il faut associer les parents, les familles davantage !!!

Relier et organiser TOUT ce qui existe déjà: multiples initiatives locales! collectif de professionnels, de parents souvent qui ne se connaissent pas

Il faut se relier, se souder, s'organiser, résister ensemble de façon constructive!

Rendre le gouvernail du navire Santé aux soignants.

La gouvernance administrative des hôpitaux doit être stoppée : la diminution des contraintes administratives pourrait permettre de libérer du temps soignant dans les structures qui en dépendent.

Des décisions concrètes et réalisables au service des enfants comme aux professionnels qui tous les jours sont confrontés à toujours plus de freins dans la réalisation de leurs missions.

"Moi, avec mon bateau et mes seuls compagnons, / j'irai sonder ces gens, apprendre qui ils sont " (L’Odyssée, chant IX)

- Chant VIII : Subvertir les procédures et retrouver de la créativité en commun

Combattre bien évidemment la protocolarisation des prises en charge et la réduction des sujets à des organismes transparents ou même tout simplement des datas à collecter, mais aussi combattre la vieille tradition psychiatrique qui revient au galop avec ses habitudes disciplinaires, ses pseudo-appuis médicaux et sa posture savante maintenant le sujet et sa famille aux statuts d’abrutis

Il ne faut pas créer un clivage entre le sanitaire et le médico-social

« Dans l'union s'affirme la force d'hommes même très médiocres » (L’Iliade, chant XIII)

- Chant IX : Tisser des liens

Que la pédopsychiatrie vienne rencontrer les équipes d’éducateurs, de rééducateurs, vienne les soutenir dans le travail d’accompagnement exécuté au quotidien avant que ces équipes ne s’’épuisent et/ou démissionnent...

Mobiliser largement les acteurs du soin, ceux de l’éducation mais aussi et surtout les parents d’élèves et leurs fédérations qui sont absentes de ces combats

Définir des actions de concertation entre « spécialistes » et enseignants.

Articuler les institutions (hôpitaux de jour, EMP, IME…) avec les écoles et collèges pour un vrai travail en commun, pour une inclusion qui prenne sens pour chaque enfant

Il faudrait créer plus de transversalité entre les professionnels des foyers PJJ et ceux du soin, avec par exemple des interventions ou des médiations éducatives avec les professionnels du soin

La nécessité d’un partenariat inter-institutionnel (école, soin), me parait aussi tout à fait essentiel pour ses effets d’élaboration et de contenance.

Il faut créer des vraies passerelles entre le monde des soins et le scolaire mais pas pour éviter le passage en institution ou le retarder

« Tronquons plutôt nos armes, afin que tous sachent ici que nous nous flattons d’être des hôtes héréditaires » (L’Iliade, chant VI)

- Chant X : Le droit au Soin

Possibilités de prise en charge sur le long terme

Donner plus de moyens aux institutions publiques sanitaires et médico-sociales.

Arrêter de vouloir nous transformer en plateformes prestataires d’un soin intégré sans odeur ni saveur.

Reconnaître la place du soin sanitaire et psychique au sein des foyers de l’enfance

Le soin peut s’inscrire dans ces espaces de « reconstruction »

Les soins doivent être gratuits pour tous (beaucoup de petits issus de la migration d’urgence ne sont pas reçus par des médecins traitants par exemple)

Les structures de type CMP doivent être plus nombreuses.

Augmenter le nombre de places en CATTP

Obligation d'avoir des services de soin variés ( au minimum psychologue et orthophoniste et ergothérapeute et psychomotricien) au sein des IME, CMP, CMPP, SESSAD, hôpital de jour, EREA, ITEP, financés à leur juste valeur directement par la sécurité sociale 

Mise en place d’une inclusion scolaire que lorsque certaines conditions sont réunies : l’enfant peut supporter le collectif, le rythme de l’école (ou alors il a un emploi du temps sur mesure), un.e enseignant.e formé.e et, si besoin, en fonction des particularités de l’enfant, la présence effective d’un.e AESH formé.e, et des locaux adaptés.

« Étranger, ma coutume est d'honorer les hôtes » (L’Odyssée, chant XIV)

- Chant XI : Quelle inclusion voulons-nous ? : concrète, singulière, anti-validiste, émancipatrice…

Remettre le patient au centre du soin, en ne le gérant pas de façon comptable mais en le pensant comme sujet dans son environnement.

L’inclusion n’est pas du soin psychique en soi ; elle doit être prise dans un système de soins et être au service de l’enfant et non au service de la société

J'estime qu’une réelle inclusion sera possible seulement après avoir créé un réseau solide avec d'autres structures (CMP, IME...), qui doivent pouvoir faire système avec l’école

L'inclusion en milieu ordinaire (classe ordinaire ou Ulis) me semble à la fois nécessaire pour la reconnaissance de la diversité du monde humain mais aussi une utopie dans un système où enseignants et personnels accompagnants (aesh) ne sont aucunement formés pour accueillir des enfants handicapés.

Limiter le placement des enfants dans les foyers

« Car l'hôte garde pour toujours le souvenir de l'homme hospitalier qui lui donna son affection.  (L’Odyssée, Chant XV)

- Chant XII : Restaurer les capacités d’accueil de l’école

Ne pas démanteler les établissements médicaux-sociaux, ouvrir des places MASSIVEMENT pour éviter les délais d’attentes, pendant lesquels les libéraux doivent colmater les manques de prise en charge.

Des effectifs de classes moins chargés

Une révision des textes de loi de 2005 et 2013 pour que l'inclusion soit conditionnée à la transformation de l'école par le recrutement de professionnels à la hauteur du projet : équipes pluridisciplinaires (psychologue, psychiatre, éducateur spécialisé, orthophoniste, psychomotricien, kinésithérapeute, assistant social, médecin généraliste) réduction du temps devant élève pour élaborer une psychopédagogie en équipe pluridisciplinaire, réduction du nombre d'élèves par enseignant pour réduire les tensions relationnelles.

Création de postes d’enseignant.es spécialisé.es qui pourraient co-intervenir au sein de classes qui accueillent plusieurs élèves en situation de handicap.

Rétablir les RASED

Renforcement des services de santé scolaire

Fournir la médecine scolaire en médecin, psychiatre, infirmières

Recruter des AESH à un haut niveau de formation afin qu’elles soient de véritables pro de l’enfance

Ouvrir des structures combinant le soin et l’enseignement en nombre suffisant pour les enfants qui en ont besoin

« Il serait impie, étranger, de mépriser un hôte, fût-il moindre que toi : car les mendiants, les étrangers viennent de Zeus, et le moindre don leur fait joie, qui est nôtre » (L’Odyssée, Chant XIV)

- Chant XIII : Faire comprendre les enjeux réels aux représentants politiques et à l’opinion public

Une prise de conscience des pouvoirs publics ?

Que les décisionnaires politiques (députés, ministres…) soient interpellés, informés.

Faire entendre et comprendre aux placés qu’avoir un enfant en situation de handicap est une épreuve difficile et douloureuse et on rajoute par-dessus un combat pour leur permettre d’accéder aux soins nécessaires à leur évolution.

Occuper une salle de l’Elysée et en faire notre hôpital de jour pendant un temps

Il faut rendre ces jeunes invisibles visibles par toute la société

Une saisine de la défenseure des droits et une interpellation des instances représentatives : association de parents, syndicats…

« Le langage des hommes est souple ; on y trouve propos de tout genre ; il forme un riche fonds de mots, dans un sens comme dans l’autre » (L’Iliade, Chant XX)

- Chant XIV : Faire (ré)émerger un imaginaire collectif instituant

S’inspirer des Groupes d'Entraide Mutuelle mais adapter à l’enfance

Trouver le juste équilibre entre cadre et liberté

Du temps dégagé pour le travail d’équipe

« Il n'est pas de meilleure vie /que lorsque la gaieté règne dans tout le peuple,/que les convives dans la salle écoutent le chanteur/ assis en rang, les tables devant eux chargées(…) /voilà ce qui me semble être la chose la plus belle. » (L’Odyssée, Chant IX)

- Chant XV : Penser une institutionnalisation heureuse

L’Hôpital De Jour c’est bien pour parler, pour discuter, voir les gens.

L’HDJ, c’est ici que je suis heureux.

"Ulysse jubilant ouvrit sa voile à cette brise" (L’Odyssée, Chant V)

- Chant XVI : Ebauches des propositions

Recréer des initiatives associatives collectives parents/professionnels

Développer tous les lieux d'écoute, de partages, les collectifs

Nommer une commission indépendante qui ferait un audit sur l'état de la pédopsychiatrie et le nombre d'enfants sans solution ou en grande souffrance à l'école

Développer un réseau conséquent de familles d'accueil thérapeutiques (ou des lieux de vie) par département pour désengorger les hôpitaux pédopsychiatriques

« C'est l'idée qui fait le bon bûcheron, ce n'est pas la force. C'est l'idée qui permet au pilot sur la mer lie de vin de diriger la nef rapide toute secouée des vents. C'est l'idée qui fait qu'un cocher l'emporte sur un autre cocher. » (L’Iliade, Chant XXIII)

Suite à la prise de paroles collective des professionnels, familles, "usagers", présents lors de l'atelier Enfance des Assises Citoyennes du Soin Psychique, d'autres propositions ont pu être énoncées, comme autant d'horizons communs à construire. 

En tout cas, la lutte ne peut plus se jouer uniquement en intra-institutionnel, face à une administration ubiquitaire, décomplexée et surplombante. Il parait donc nécessaire d'ouvrir des fronts multiples, à plusieurs, que cela jaillisse de partout, que cela déborde, que cela se sache. Envoyons leur, à tous ces managers hors-sol repliés dans leurs forteresse idéologique, nos lapins de Troie, nos refus et nos déterminations. Ne les laissons plus imposer leur discours hégémonique pour aligner et niveler nos pratiques. Reprenons la parole !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart