Dr BB

Pédopsychiatre en CMPP

MONTREUIL

Sa biographie
Engagé dans une pratique de terrain, je souhaite partager plus largement tant mes expériences que mes réflexions, et ouvrir le débat au-delà du blog tenu depuis plusieurs années sur Politis : https://www.politis.fr/blogs/pedopsy-nos-futurs-2017/
Voir tous
  • Autisme et Stand-Up (3) : lutter contre l’hégémonie médiatique ?

    Par
    autisme-1
    Dans le domaine de l'autisme, nous assistons à une véritable hégémonie médiatique en termes de représentation, de revendications, et d'affirmations idéologiques. Or, on peut aussi constater une convergence troublante avec des orientations politiques cherchant à démanteler le soin institutionnel en faveur de prestataires privatisés. Au-delà des controverses, quels conflits d'intérêt ?
  • Autisme et stand-up (2) : de quel spectre parle-t-on ?

    Par
    cerveau-autiste
    Les enjeux en termes de politique et de prise en charge des autistes dépendent d’une définition plus ou moins consciente de ce qu’est "le spectre autistique". Or, une véritable hégémonie culturelle semble actuellement émerger en termes de représentation : les "neurodivergents" constitueraient une minorité opprimée, qu’il faudrait absolument libérer en démantelant le soin institutionnel
  • Autisme et stand-up (1) : de l’usage contemporain du diagnostic

    Par
    hanna-gadsby
    Qu’est-ce qui peut amener certaines personnes à vouloir revendiquer médiatiquement leur appartenance à telle ou telle catégorie diagnostique ? Comment comprendre les enjeux tant personnels et identitaires que communautaires et collectifs par rapport à ce maniement social du diagnostic ? Mais au fond, de quoi parle-t-on au juste lorsque l’on évoque un trouble ou une catégorisation nosographique ?
  • Transidentité, Autisme de haut niveau…Vers un nouveau paradigme médical ?

    Par
    pilules
    De plus en plus, la médecine se trouve sommée de valider des catégorisations diagnostiques établies a priori, du fait notamment d’enjeux communautaires. Sous couvert de progressisme, l’institution médicale tend alors à figer les parcours identificatoires, à normaliser, tout en désavouant les principes mêmes du soin. Comment, face à ces injonctions, préserver la créativité et l’expérimentation ?
  • Se souvenir de Georges Politzer (3) : pour une psychologie du drame humain

    Par
    le-cri
    Au-delà de sa « Critique des fondements de la psychologie », Georges Politzer nous a laissé quelques esquisses concernant son projet d’une approche psychologique concrète du drame humain. Quels sont les principes de cette analyse dramatique ? Peut-on encore s’en inspirer dans notre pratique clinique contemporaine ?