[Tchat] Mediapart, c’est aussi… le Club: votre dialogue avec la rédaction

Mercredi 6 novembre, de 12 heures à 13 heures, Mediapart a répondu en direct aux questions des internautes sur le fonctionnement du Club, les abonnements, les sujets traités par la rédaction et les projets à venir.

Mercredi 6 novembre, de 12 heures à 13 heures, Mediapart a répondu en direct aux questions des internautes sur le fonctionnement du Club, les abonnements, les sujets traités par la rédaction et les projets à venir.

La mise en avant des billets de blog

Visiteur. Une simple question, comment un billet de blog se retrouve sur le site mediapart (colonne de droite)? Sont-ils classés par "vus", "clic", et autres buzzinfluence?
Mediapart. Il y a plusieurs sélections: tous les jours, la rédaction sélectionne les billets les plus pertinents, originaux, en phase avec l'actualité...
Et les sélections automatiques: les + recommandés par les abonnés, et par la rédaction.


Les commentaires

martine. Si je trouve la plupart de vos articles pertinents, engagés certes mais dénués de "passion mauvaise " je suis en revanche souvent atterrée par la virulence pour ne pas dire le caractère haineux des commentaires ;vous pourriez en dire quelque chose?
Mediapart. nous aussi !  
Visiteur. Au contraire de Martine, j'apprécie l'imperfection : des commentaires haineux ? Il sont assez rares et témoignent que nous sommes encore en vie, dans un lieu non aseptisé... 


Visiteur. Qu'apporte dans votre activité professionnelle, les interventions parfois musclées du club.
Mediapart. Les interventions musclées du Club ? La richesse du débat vous voulez dire :-)
Cela nous apporte une relation directe avec nos lecteurs, unique dans le paysage de la presse.
Martine C. Ce qui est intéressant sur MdP c'est : 1 d'être parfaitement informé sur des sujets majeurs ; 2 de pouvoir débattre mais aussi polémiquer : c'est précieux


Visiteur. Comment écrire mes commentaires sous un pseudo ?
Mediapart. Vous pouvez choisir librement votre identifiant, dans cette page. 


Participer aux débats

Christophe. Pourrions-nous, lors de vos émissions en direct (affaire Cahuzac, combattre le FN...), poser nos questions (celles que vous sélectionnerez) à vos invités, intervenir, poster quelques remarques...
Mediapart. Vous pouvez déjà poster des remarques, des commentaires... Mais nous réfléchissons en effet à la meilleure façon de transmettre vos questions, comme nous l'avions déjà fait lors des lives de la campagne présidentielle, l'an dernier.  

 

Christophe. merci beaucoup... ferez-vous des "soirées" participatives comme vous le faites parfois à Paris ... mais en province... je sais cela est très difficile et couteux sans doute... Je suis un provincial et ne peux me rendre à Paris très souvent... et j'enrage de ne pouvoir être avec vous pour ces "évènements" que vous organisez...
Mediapart. Nous avons organisé au début de l'année 2013 une grande soirée à Marseille, au Théâtre de la Criée. Mais le problème n'est que déplacé: seuls les habitants proches peuvent venir...
Le meilleur remède reste la diffusion en vidéo.
Christophe. La video est la solution c'est sûr... c'est que je suis fan, et rêve de vous rencontrer... mais je ferai le déplacement un de ces jours... bravo pour votre formidable travail, je suis abonné depuis (presque) le début et je vous remercie... vous êtes indispensables...

 

Apporter des informations

Benhima. Peut-on vous soumettre un projet social, éco responsable, solidaire et dramatiquement nécessaire et dont votre expertise notamment dans l'utilisation d'internet et votre avis peut être d'un grand secours. Si la réponse est positive, à qui l'adresser ?
Mediapart. Si votre projet concerne un média, vous pouvez vous tourner vers l'Upic, Université populaire pour une information citoyenne, dont Mediapart est partenaire.

 

Benhima. Certains abonnés très informés vous font-ils porter un regard différent sur la façon de traiter un sujet ? Comment gérez vous à titre personnel certaines remises en question ?
Mediapart. Oui, certains abonnés apportent des informations, que ce soit dans les billets ou par des voies plus privées, dont la rédaction tient compte.

 

Klaus. Bonjour. Comment contacter la r2daction pour donner des informations, comment contacter l'équipe audiovisuel (excellent!) pour les inviter à un festival des cinéastes militant du web?
Mediapart. Les abonnés peuvent écrire directement à chaque membre de la rédaction, comme à tous les autres abonnés aussi.  
Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez utiliser le formulaire de contact.
Ou bien encore nous envoyer des documents sur notre site sécurisé FrenchLeaks.

 

Benhima. Un abonné qui fournit des informations tout en étant soumis au secret professionnel, est-il protégé si l'info débouche sur une enquête de MDP ?
Mediapart. Abonné ou pas, les sources sont toujours protégées par la rédaction.
Martine Orange. Nous mettons tout en œuvre pour protéger nos sources.

 

Uthagey. Recevez-vous (un peu, beaucoup, très passionément..) des cv de journalistes d'autres rédactions qui voudraient (enfin) faire du bon boulot utile.. ? [vous n'êtes pas forcé de balancer des noms.. ]
Mediapart. Beaucoup, je ne sais pas ! Mais nous recevons des candidatures, comme toutes les entreprises je crois :-)
Je préfère insister sur celles de jeunes journalistes qui sont tentés par l'aventure...

 

Les projets

Martine. Bravo pour vos articles sur la littérature et le cinéma (j'avoue un faible pour emmanuel burdeau..) mais quid de la musique?
Mediapart. Nous n'avons pas trouvé notre Emmanuel Burdeau de la musique :-)
Mais de nombreux abonnés s'y consacrent, à commencer par Frédérick Casadesus, plutôt côté classique, et Jean-Jacques Birgé, plutôt jazz.

 

Uthagey. Mediapart va-t-il faire plus de place à l'image, photographique et autre (la nouvelle Une ! ) ?
Mediapart. Nous avons déjà considérablement augmenté la place donnée à l'image, que ce soit dans les vidéos, webdocs, portfolios... On en reste là pour l'instant :-)
Mais nous souhaitons permettre à nos abonnés de créer eux aussi leurs portfolios

 

Martine. Envisagez vous de mettre en ligne plus d'articles à podcaster?
Mediapart. Ce n'est pas prévu pour l'instant, nous testons encore la récente mise en place des podcasts

 

Sur l’affaire de l’écotaxe

Visiteur. Je voudrais savoir pourquoi le gouvernement... qui vraisemblablement connaissait les clauses du contrat sur l'écotaxe, a été si timide à réagir...
Visiteur. Ecotaxe : quel est votre avis concernant la question sachant que votre journal est relativement un quotidien d'investigation ?
Martine Orange. Le gouvernement effectivement connaissait le contrat de PPP. Il a choisi de ne pas le remettre en cause parce qu'il comptait d'abord beaucoup sur les recettes de l'écotaxe, tout comme les collectivités locales d'ailleurs. Ensuite, les écologistes faisaient de cette écotaxe une question de principe et voulaient absolument la voir mise en application, sans trop se poser de questions sur les modalités. Enfin, Bercy est très favorable aux PPP. En voir remis un en cause aurait créé un dangereux précédent. Dans ces cas-là, on parle de la valeur de la signature de l'Etat, de la permanence de ses engagements. Pour finir, on agite le coût terrible à assumer par l'Etat en cas de dénonciation.
Christophe. Merci ! je vois, je ne pensais pas qu'à gauche on pouvait être favorable aux PPP!
Plouki. N'est-il pas abhérant qu'un gouvernement propose un projet de loi et soit à ce point là dépassé par les conséquences ? Est-ce la précipitation ? l'envie à tout prix de faire "quelque chose d'écologique" à l'approche des municipales ?
Martine Orange. Si le principe d'une écotaxe visant à changer les habitudes de transport et à permettre l'émergence d'autres modes de transport est plus que souhaitable, sa mise en œuvre est une pure catastrophe. Cette écotaxe n'a plus de verte que le nom: il s'agit simplement d'un droit d'octroi pour passer sur les routes nationales jusqu'alors gratuites pour les camions. Toute une partie du trafic international de poids lourds utilisant les autoroutes y échappe. Aucune solution alternative n'a commencé à être mise en place. Enfin, cela donne lieu à un contrat insensé avec une société privée
Martine C. Même si je ne suis parfois pas d'accord avec certaines chroniques, ou même l'orientation générale et la Une (vive l'altérité !), je me félicite de rester une abonnée fidèle : les derniers et récents articles de Martine Orange et leur impact (...) me confirment dans mon choix. Bravo et merci encore.
Jori. @martine orange : bravo pour vos articles et continuez, c'est vraiment éclairant. Mon avis est que l'éco-taxe n'est pas une fin en soi, et il y a d'autres solutions techniques et économiques pour parvenir à voir moins de camions sur nos routes. L'idée de rendre obligatoire le report sur des trains du trafic de transit (qui traverse la France sans s'arrêter) est un peu révolutionnaire, mais économiquement viable et écologiquement très souhaitable ! La résistance au changement (notamment à la SNCF mais pas que) est dommageable pour l'intérêt général. En tout cas bonne continuation à vous et à toute l'équipe !
Catherine. le PPP se fait toujours au profit du privé. Il suffit de regarder les clauses de rupture du contrat, elles sont toujours au très large profit de la société si c'est le public qui rompt mais ce n'est pas symétrique, si c'est le privé qui rompt, les indemnités de compensation sont pratiquement réduites à rien pour la collectivité.

 

Sur l’investigation et les lanceurs d’alerte

Boris. Bonjour, pouvez-vous nous donner davantage d'info sur James Dunne, en quoi est-il un lanceur d'alertes ?
Mediapart. Nous avons suivi son procès aux prud'hommes: James Dunne a été licencié pour avoir dénoncé son employeur, Qosmos, dans des commentaires postés sur Mediapart. Voici l'article.  

 

Boris. Julien Assange, avec wikileaks, a-t-il eu une influence sur l'investigation aujourd'hui, sur les medias, ou affaire classée, selon mdp ?
Mediapart. nous vous invitons à (re)lire notre dossier sur les lanceurs d'alerte.

 

Uthagey. Le journalisme d'investigation semble trouver une nouvelle jeunesse, depuis les différentes affaires révélées par Médiapart. Pourtant, une émission TV comme @cashinvestigati reste encore un spectacle, une sorte de jeu de piste ou l'animatrice "doit" révéler un document compromettant pour que dure le suspense. Le documenatire "L'argent, le sang et la démocratie" avec @fabricearfi n'avait pas la prétention de révéler (c'était déjà fait) mais de rassembler et mettre en forme des infos, comme on le fait d'habitude dans un livre. Ce genre de collaboration va-t-elle être renouvelée ?
Mediapart. Pas vraiment de réponse à vous donner, cela dépend de l'actualité, de nos enquêtes, de la possibilité, du souhait d'un journaliste ou un autre de se lancer dans un documentaire... Ce qui est sûr, c'est que rien n'est en chantier pour l'instant :-(

 

Visiteur. Bonjour, les scandales abondent, les lanceurs d'alertes vont se faire nombreux, et la justice est lente... Envisagez-vous une rubrique spéciale pour des sujets qui risqueraient de vieillir dans l'oubli ? Vous avez répondu pour Karachi, mais des petites choses comme Balkany, Guéant, etc... ?
Mediapart. voici notre dernière enquête sur Balkany.

  

Christophe. Médiapart est indépendant et donc dérange... avez-vous subi des attaques comme infolibre en a vécu... avez-vous été menacé et/ou visité comme lors de l'affaire Bettencourt?
Mediapart. vous en avez mentionné…

 

itO. Question journalisme, personnellement j'attends avec impatience que Mediapart se lance sur le dossier du chômage : les vrais chiffres, le harcèlement moral que constitue le suivi mensuel, l'absence de véritables soutiens, les ateliers et formations dispensés par des sous-traitants grassement subventionnés, la schizophrénie de la recherche d'emploi à l'heure de sa disparition, etc...
Mediapart. Mediapart a fait de nombreux articles sur le chômage, les plans sociaux… Et dans le Club, les abonnés peuvent écrire leurs témoignages dans l'édition Pôle emploi mon amour.
itO. Merci pour le lien. Et mille fois bravo pour avoir démontré qu'il était possible de survivre au numérique en faisant un vrai travail de journaliste.

 

Sur la politique

Visiteur. Les municipales approchent... C'est une bonne période pour la participation, ça. Non ? Des projets en ce sens, du coté de chez Médiapart ?
Mediapart. Le Club a une édition participative Municipales 2014.

 

Martine C. J'aimerais un exposé et un débat approfondis, collectifs, pluriels documentés - et en live ! - au sujet des enjeux des Municipales. Please !!!
Mediapart. C'est prévu, Mediapart suivra de près la campagne des municipales   

 

Les abonnements

itO. Concernant le site web de Mediapart, pourquoi ne pas proposer une offre d'abonnement à un tout petit prix limité à la création d'un blog ?
Mediapart. Mediapart est avant tout un journal :-) et pas seulement une plate-forme de blogs. Mais nos premiers prix commencent à 50 euros/an pour les étudiants, retraités [erratum: pas de tarif retraité] et chômeurs.
itO. En effet c'est cohérent. Et j'ignorais qu'il y avait un tarif réduit. Merci pour votre réponse.

 

Visiteur. est-il possible de payer son abonnement, une fois par an, plutôt qu'une fois par mois ?
Martine Orange. Il est tout à fait possible de payer son abonnement qu'une fois par an, même une fois tous les deux ans si vous le désirez.

 

Sosso25. J'ai cru comprendre qu'il existe un tarif " Retraité " est-ce possible et combien ?
Mediapart. Le tarif retraité-étudiant-chômeur, c'est 5 euros par mois ou 50 euros par an [erratum: pas de tarif retraité]
Sosso25. Merci, je m'abonne tout de suite...
Christophe. oui sosso25 et parlez en autour de vous!

  

romoiret@yahoo.fr. Ca fait 3 semaines que je ne reçois plus Médiapart sur mon mail malgré une 1ère réclamation faite dans je ne sais plus quelle rubrique du site ! Aurais je plus de chance ici d'obtenir une explication ?? Et surtout la reprise du service normal ??
Mediapart. êtes-vous bien abonné aux newsletters? (dans votre espace mon compte)
romoiret@yahoo.fr. Mon abonnement n'a pas expiré et avant je recevais Mdpart sur mon mail ! Pourquoi je ne le reçois plus ?
Mediapart. Par mail, les abonnés reçoivent la newsletter, s'ils le souhaitent: vérifiez dans votre compte qu'un bug n'a pas supprimé votre abonnement aux newsletters. Mais, comme abonné, vous avez bien sûr accès à tous les contenus du journal sur Internet
romoiret@yahoo.fr. Comment vais-je dans "mon compte" ? Je ne trouve pas cette rubrique dans votre site
Mediapart. Tout en haut à droite de la page d'accueil, cliquez sur Mon espace perso

 

Christophe. aujourd'hui combien sommes nous d'abonnés?...
Mediapart a plus de 80.000 abonnés
Christophe. c'est bien... c'est très bien mais nous devrions être 1 million! 

 

Côté technique

Visiteur. Une application Android en vue ? C'est un peu l'arlésienne et ne pouvant utiliser Pocket pour lire vos articles, je finis par ne pas les lire. Ca finira en désabonnement et c'est vraiment dommage …
Mediapart. Si vous utilisez Androïd, notre nouvelle version du site, dite "responsive", est optimisée pour tous les formats ... Après le Journal, ce sera bientôt le tour du Club de passer aussi au format Responsive

 

Sur l’entreprise Mediapart

Jori. J'ai lu sur Twitter que Mediapart voulait se transformer en SCOP. Est-ce confirmé (ce serait génial !) ?
Mediapart. Une Scop, pas vraiment. Pour l'instant nous réfléchissons à une société de presse à but non lucratif.
Visiteur. ...à but non lucratif...???
Mediapart. Oui, non lucratif, cela veut dire que tous les bénéfices sont réinvestis et non pas distribués aux actionnaires.
Jori. Merci pour votre réponse. SCOP ou pas, l'indépendance est un bien suprème pour la presse, et le meilleur moyen de le rester, c'est d'être autonome financièrement. Je suis sûr que MPT trouvera la formule qui correspond à ses valeurs.

 

Alexa Amieal. Bonjour je souhaiterais entrer au capital de mediapart quelle est la procédure ? merci
Mediapart. vous pouvez contacter la Société des amis de Mediapart, présidée par Michel Broué

 

Les mots de la fin

Pablo. (hi hi, tout le monde, dont moi, commence par un bonjour). Moi je suis juste content que vous ayiez publié notre webdocumentaire, et du coup je voulais savoir ce que vous en pensiez ;0)

Eric. Bravo à tous les auteurs des blogs, et à Mediapart, il n'y a pas un autre espace comme celui-ci sur le net.

Sosso25. Bravo, bravo et Bravo à la rédaction de Médiapart et à certains internautes ( Ex. BEN ) qui nous donnent de l'espoir dans ce monde fou... Résistons, et dixit Hessel : Indignez-vous !

Visiteur. Bonjour, nouvel inscrit sur votre site, félicitations; je ne suis pas déçu. Il me reste encore beaucoup à découvrir mais je vais faire l'effort; cela en vaut la peine.

MICHEL-PICARDIE. Bonjour, félicitations pour votre site et votre action d'information. bonne continuation.

Marie. Juste un petit merci à vous d'exister, une abonnée depuis plus d'un an je crois

Visiteur. Bravo pour votre travail. Surtout, surtout, continuez, c'est indispensable

Jori. Bon appétit, et encore bravo. A une prochaine !

Martine. Avant de vous laisser, encore un grand merci. je vous lis longuement tous les jours et pourtant, ça n'est pas évident pour moi qui suis tellement attachée au format papier; eh oui vous avez aussi des lecteurs d'une génération moins à l'aise avec l'informatique

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.