Billet de blog 25 juil. 2019

Je suis stupidement encore optimiste sur notre resistance au réchauffement climatique

Je suis indécrotablement stupide, car encore optimiste. Si nous nous y mettons, tous, et immédiatement, nous pouvons encore sauver l'Humanité de l'ultralibéralisme et de son réchauffement climatique, en devenant tous grévistes par la consommation

Pourlavenir
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je suis indécrotablement stupide, car encore optimiste. Si nous nous y mettons, tous, et immédiatement, nous pouvons encore sauver l'Humanité de l'ultralibéralisme et de son réchauffement climatique, en devenant, tous, grévistes par la consommation.

Pourtant la logique devrait faire abandonner tous espoirs, jours après jours, les faits démontrent que le compte à rebours s'accélère. Tout, les canicules à répétitions, le CETA voté par les godillots (avec leur as des maths qui fait le bon calcul de se faire porter pale au scrutin pour ne pas compromettre son avenir de courtisan de Jupiter), les lobbies tous puissants dans l'UE et en Macronie, qui font détricoter la démocratie et la souveraineté des peuples (tribunaux arbitraux du CETA, commission européenne s'imposant aux Etats...)..., tout prouve que le point de non retour est passé.

Pourtant les raisons de se révolter ne manquent pas, même pour les climatosceptiques. La mise en esclavage des actifs, du privé : casse du droit du travail, donc, défacto, la fin du droit de grève (par le licenciement abusif barêmisé), et du public : fin du statut de fonctionnaire, ainsi que la chasse et l'asphyxie financière des chômeurs.

La dernière régresssion en date nous concerne tous, avec les futures retraites par points. Les salariés riches pourront se payer une retraite raisonnable à 62 ans ( avec décôte) ou 64 ans (sans décôte, mais avec "un euro cotisé pour un point de retraite"). Le reste devra travailler jusqu'à 67...70 ans (?) pour obtenir une retraite décente (avec surcôte pour les années supplémentaires de travail après 64 ans) mais avec une espérance de vie écourtée.

Toute la feuille de route (la même que la blitzkrieg de Fillon) fixée par ses sponsors à Macron n'est pas encore executée. La "réforme" (contre-réforme) des retraites n'est pas encore votée et la future casse de la Sécurité Sociale (avant 2022) n'est pas encore dévoilée. Il est donc encore temps de nous mobiliser pour sauver quelques meubles.

Promis juré, les syndicats vont nous mobiliser, à la rentrée, par quelques petits tours et puis s'en vont dans les rues et avec quelques journées de grève perdues par les fonctionnaires (le gouvernement s'en fout, c'est les usagers qui sont "pris en otages").

Après quelques éborgnés de plus et les manifestants gazés, terrorisés par la police, faute de combatants, les syndicats abdiqueront, il sera alors temps de passer à la casse suivante.

Les syndicats vont-ils analyser leurs échecs, sur les ordonnances travail et sur toutes les couleuvres que la prétendue "concertation" leur à fait avaler. Vont-ils nous proposer un moyen de résistance adapté à la sociéte du 21ème siécle (où l'Intelligence Artificielle remplacera les salariés, les condamnera donc au chômage et où le seul pouvoir qu'il reste au commun des mortels est de surconsommer pour exister) ?. Hum, j'ai des doutes !

Nous avons certes un moyen inespéré d'exprimer notre désaccord de cette privatisation généralisée de la societé. Nous devons tous signer le RIC (Référendum d'Initiative Citoyenne), pardon ! le RIP ( Référendum d'Initiative Populaire), en cours, contre la privatisation d'ADP (Aéroports De Paris).

Vite encore 4 millions de votes sont nécessaires.

Site du gouvernement pour le vote sur la privatisation d'ADP

Malheureusement, il sera difficile de concerner 4,7 millions d'électeurs, par internet, et sur le transport aérien, qui concerne d'abord une minorité de voyageurs aisés. Mobilisons nous pour être le plus nombreux possible à signer. Mais même avec une victoire écrasante du soutien au référendum, le pouvoir n'a aucune obligation légale d'en tenir compte. Donc, sans pressions économiques, Macron passera outre, et privatisera tout, ADP, Française des jeux, et toutes les privatisations qu'il a sous le coude (les barages d'EDF, la SECU...)

Alors que faire, baisser les bras, ou se faire casser la geule et condamner comme Gilets Jaunes, sous la violence de la police et de la justice POLITIQUES du président pour les ultra-riches ?

Dans notre société de consommation, le capitalisme peut tout se payer (entreprises, lobbies, services publics, politiciens...), mais il ne peut pas se passer de consommateurs. Si nous comprenons enfin que nous avons l'arme absolue contre l'égoïsme des oligarques, pour sauver l'intérêt géneral, nous serions irrésistibles.

Au lieu de donner la domination suprême de la monnaie à l'un des oligarques les plus puissants du monde (la future "Libra" de Facebook), nous pouvons peser du poids économique des millions de consommateurs dont les capitalistes ont absolument besoin pour leurs dividendes.

C'est par notre BOYCOTT de leurs produits et par celui de leurs intermédiaires de vente : les hypermarchés, que nous pouvons reprendre le contrôle de l'économie, et donc des gouvernements, au service de leurs sponsors-donneurs d'ordres.

Nous pouvons décider de lancer, de revendiquer, et de faire la GRÈVE PAR LA CONSOMMATION pour bloquer l'économie. Tout comme les GJ ont bloqué l'économie en bloquant les commerces pour les achats des fêtes de fin d'année. Vu la répression, renouveler les actions aux rond-points ou en centre-ville n'est plus possible. Mais chacun de nous peut se décider GILET JAUNE de la CONSOMMATION et signer son engagement à faire la GRÈVE DES ACHATS, jusqu'à obtenir l'arrêt des "réformes" ultralibérales de Monarc-macron.

Mode d'emploi de la GRÈVE PAR LA CONSOMMATION :

Liens vers ma pétition et mes billets d'explications ci-dessous :

PÉTITION-PRÉAVIS DE GRÈVE DES ACHATS :

1ère pétition-préavis de grève de laconsommation

Billets d'explications :

1ère tentative de lancer la grève par la consommation contre les ordonnances travail

Lancement de la grève par la consommation

Appel aux syndicats et partis de gauche à lancer la grève par la consommation

Reste, pour informer l'ensemble de la population de ce mode de RÉSISTANCE NON-VIOLENTE et de désobéissance civile (qui contrairement aux confiscations de portraits de Macron ne nous mènera pas en prison), à trouver des porte-paroles médiatiques assez courageux pour subir les représailles du "systéme". 

Qui nous offrira une chance de sauver l'Humanité de l'ultralibéralisme et de son réchauffement climatique par l'appel à la GRÈVE GÉNERALE DE LA CONSOMMATION ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
A Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — Asie
« Une grande purge est en cours »
Le militant hongkongais Au Loong-Yu réside temporairement à Londres, alors que sa ville, région semi-autonome de la Chine, subit une vaste répression. Auteur de « Hong Kong en révolte », un ouvrage sur les mobilisations démocratiques de 2019, cet auteur marxiste est sévère avec ceux qui célèbrent le régime totalitaire de Pékin. 
par François Bougon
Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Face à Mediapart : Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle
Ce soir, un invité face à la rédaction de Mediapart : Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à la présidentielle. Et le reportage de Sarah Brethes et Nassim Gomri auprès de proches des personnes disparues lors du naufrage au large de Calais.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky