Billet de blog 17 août 2016

Mes dix dernières lectures

Retrouver les dix derniers titres que j'ai lus a été un véritable exercice de mémoire. Je n'ai pas beaucoup lu cette année, aussi ces dix titres se répartissent entre deux étés, ou deux hivers au choix, selon l'hémisphère que vous habitez...

Annie 974
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Commençons par un paquet de quatre, puisque j'ai lu ces livres en les enchainant :

  1. Glacé
  2. Le cercle
  3. N'éteins pas la lumière
  4. Une putain d'histoire

tous du même auteur Bernard Minier.
Je suis comme ça, quand un auteur me plait, j'ai tendance à explorer tout ce qu'il a pu faire.
J'ai ainsi lu tout Léo Malet, une bonne partie des John Irvin, la majorité des Indrindason et tous les Thorarinsson.
J'ai un faible pour les romans policiers, et pour le fantastique.
Bernard Minier pour moi, ça a été l'auteur qui a raccourci mes nuits pendant mes vacances. Je n'arrivais pas à lâcher ses livres. Les défauts que je lui avais trouvés dans son premier livre "Glacé", se sont largement estompés dans les tomes suivants.
J'apprécie sa façon de raconter les histoires, de balader le lecteur, de rendre l'interruption de la lecture très contrariante. C'est vraiment le champion des actions à suivre de préférence en intercalant un chapitre, genre aller-retour dans le temps. Avec Bernard Minier, mieux vaut savoir gérer l'addiction. Moi qui d'habitude déguste un livre sur un mois, voire plus, en y consacrant juste un peu de temps avant d'aller me coucher, je me suis vue les avaler en deux jours principalement pour les deux derniers. Peut-êre pour certains, ça paraitra long, je ne sais pas. Mais pour moi, c'est exceptionnel. Et à chaque fois que j'en finissais un, c'était pour me dire qu'il était bien mieux que le précédent. À un moment, l'ascension va bien devoir s'arrêter... le plus tard possible, souhaitons-le.

Juste avant Glacé, j'étais revenue à Arnaldur Indridason, et ses Nuits de Reykjavic.
Ce livre décrit les débuts dans la police de Erlendur, un des personnages phare de l'auteur. J'ai bien retrouvé dans ce roman ce qui m'avait plu dans les premiers Indridason que j'avais lus : un personnage attachant dans une peinture sans concession de l'Islande. C'est Indridason qui m'a donné envie d'aller visiter ce pays.

Et c''est un de ses compatriotes qui accompagnait mes soirées d'avant : Arni Thorarinsson, avec L'ombre des chats, qui lui même succédait à L'ange du matin. Ce que je préfère chez cet auteur, c'est sa façon de vous plonger dans une ambiance, de vous prendre par la main pour suivre ses personnages. Il a un style que j'adore.

Les livres que j'ai lu précédemment à ces deux-là sont en langue anglaise.
Je me suis fait le plaisir d'un grand classique, avec Murder on the Orient Express d'Agatha Christie. Retrouver l'insupportable Poirot en version orginale, c'est quand même quelque chose. J'ai adoré.

Et puisque plusieurs profs d'Anglais semblaient penser que c'était le premier livre à lire, lorsqu'on voulait se lancer dans la VO, je me suis plongée dans The Hobbit de J.R.R Tolkien. Et je confirme, la langue est simple, mais aussi très musicale : une très bonne surprise.

Enfin, le dernier de la liste  Une vie entre deux Océans de M. L. Stedman, est un véritable coup de coeur. Une couverture qui accroche, un résumé qui confirme, et je me suis laissée bercée par cette magnifique histoire d'amour. Ça me changeait  de mes habituels meurtres et enquêtes. Après, je pense que ça correspondait bien à ma sensibilité du moment. J'avais besoin d'un personnage aussi entier que Tom. Un personnage aimant. Avant de retrouver mes prochains psychopathes...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.
par Marine Turchi
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal
En Pologne, Roumanie et Hongrie, le parcours du combattant des Ukrainiennes pour accéder à une IVG
Comme aux États-Unis, l’accès à l’avortement est compliqué, voire interdit en Pologne, mais aussi en Roumanie et en Hongrie. Ces pays frontaliers de l’Ukraine hébergent plusieurs centaines de milliers de réfugiées de guerre ukrainiennes sur leur sol, qui n’ont parfois pas d’autre choix que d’avorter dans un autre pays. 
par Helene Bienvenu et Marine Leduc

La sélection du Club

Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay
Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut
Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame