Gazette de la Modération #8: 2020 en commentaires

Pour cette dernière gazette de l’année, nous vous proposons un bilan des mois passés. Les nouveautés dans les commentaires, les temps forts, les pics d’activité : parcourons 2020 ensemble.

L'année 2020 résumée en un commentaire, ça serait ça :

demitour
 

Le Covid s'est infiltré partout dans nos vies, et l'espace commentaires de Mediapart ne fait pas exception. Retour sur une année compliquée :

Les motifs de dépublication des commentaires en 2020 Les motifs de dépublication des commentaires en 2020

Grâce au nouvel outil permettant de sélectionner un motif donné (voir ci-dessus) lors d'une dépublication, nous avons une visibilité sur leurs récurrences au cours de l'année.

Parmi ces raisons, les "injures et invectives" sont légion (837). En effet les noms d'oiseaux volent bien vite selon les débats, et entraînent souvent des dizaines d'autres insultes, dépubliées à leur tour (1352). Dans les dépubliés pour une autre raison, beaucoup de "fausses nouvelles", la catégorie ayant été ajouté aux autres le 7 décembre.

Tous les commentaires publiés en 2020 Tous les commentaires publiés en 2020

Comme vous pouvez le constater sur le graphique, le nombre de commentaires publiés sur le site a connu deux pics dans l’année qui correspondent aux deux confinements.
Plus de temps pour lire les articles et pour poster des commentaires, le nombre de publications a augmenté de 18%

Tous les commentaires dépubliés par la rédaction en 2020 Tous les commentaires dépubliés par la rédaction en 2020

Nous avons pu lire beaucoup de témoignages sur le covid, la maladie en elle même ou les conséquences sur la vie, le travail, les relations.
Dans le brouhaha de cette année chaotique riche en actualité, en informations, en polémiques et en débats, nous avons observé une porosité des théories à tendance complotiste ou conspirationniste dans les commentaires. Les propriétaires de pages ou de chaînes monétisées ont surfé sur la vague en axant leur production sur le covid. Reflet des débats de la société, les fils de commentaires ont laissé place à de nombreux partages de liens vers des chaines Youtube ou pages Facebook peu fiables, des théories sur l’origine du virus, les traitements, les masques, la 2nde vague, ou les vaccins.

Cette épidémie et ses conséquence nous a toutes et tous touché, à différents niveaux, et dans les commentaires nous retrouvons quelques commentaires de témoignages, depuis les Ephad, dans les entreprises, depuis son canapé ou encore en salle de réanimation. 

Nous sommes en février mais certains commentateurs ont déjà compris l'aspect dévastateur du capitalisme couplé à une pandémie :

 Quelques jours avant l'annonce du premier confinement, Sergio2 nous explique sa stratégie : 

 © Sergio2 © Sergio2

 Face au manque de préparation du gouvernement, le système D se met en place :

 © Malinalco © Malinalco

Les mesures contradictoires du gouvernement sont pointées du doigt : 

 

Il est toujours bon de rappeler en quoi cette pandémie est dangereuse :

 © Saccadi © Saccadi

 Chantal partage son témoignage concernant la solitude en EHPAD :

 © Chantel Lakomicki © Chantel Lakomicki
 

Les nouveautés de la Modération

Tarik Safraoui a rejoint l’équipe en juillet ! Nous sommes deux pour lire et modérer les commentaires, répondre à vos questions, faire évoluer les espaces participatifsDes assistant·e·s de démocratie en somme ;)

En septembre, nous avons créé “Les débats de la Modération” pour réagir aux commentaires selon les sujets qui mobilisent l’actualité.
Je ne suis pas homophobe mais”, billet sur les propos à caractère homophobe, inaugure cette nouvelle édition.
Suivi de “je ne suis pas complotiste mais” pour expliquer les effets pervers des réseaux sociaux dans la diffusion de fausses nouvelles.

Dans le passé, vous avez déjà pu poser vos questions aux journalistes de la rédaction lors de MediaparTchat. Mais pour la première fois, en octobre, nous avons testé le format vidéo ! Pandémie oblige, Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint ont répondu à vos interrogations sur le Covid 19.

tchatbillet-1

Les changements d’ordre technique

Jusqu’à présent en cas de dépublication, un mail automatique était envoyé à l’abonné concerné, avec la mention “ce commentaire a été dépublié par la redaction”. Le motif n’était pas précisé, ce qui engendrait de la frustration. Maintenant, une liste de motifs est disponible, avec le passage de la charte correspondant. Les mails automatiques citent le motif et la charte à chaque décision. 

Sur le même modèle que l’outil de dépublication, l’outil “alerter” évolue. Le même menu déroulant, avec une pré-sélection de motifs, est disponible pour les lecteurs.

capture-d-e-cran-2020-10-14-a-10-51-36

 

Jusqu'à présent, les abonnés pouvaient modifier leur commentaire sans limite de temps et sans mention des modifications. Dans un souci d’équité, les commentateurs ont maintenant 15 minutes pour modifier leur commentaire après publication.

“Recommandé par la rédaction” devient “remarqué par l’auteur-e".

A venir 

A l’image de ce qui existe déjà côté journal, les abonné·e·s pourront très prochainement mettre en exergue les commentaires de leur choix sous leur propre billets de blog, grâce à l’option “remarqué par l’auteur-e”.

Toute cette année la consultation sur la charte de participation s’est poursuivie, elle sera publiée en 2021.

Vu la situation globale, parler au futur est audacieux, mais, sauf pluie de sauterelles, météorite ou pénurie de vin rouge, nous continuons à travailler avec les équipes techniques pour accompagner la nouvelle formule du site, et mettre en place un affichage plus lisible des fils de commentaires. 

L’équipe de modération vous souhaite une année 2021 (bonne ou juste moyenne, ça sera déjà pas mal). Et nous souhaitons que les fils de commentaire soient un espace de partage, d’élaboration, de confrontation des idées, d'entraînement à la démocratie, pour faire exploser les bulles de filtres des réseaux sociaux, se protéger des trolls, se méfier des réponses trop simples aux questions trop compliquées, car, si la démocratie meurt dans l’obscurité, il faut rallumer la lumière ! Prenez soin de vous, la tendresse… et la santé ! 

 © Prajnia © Prajnia

Coproduction avec Tarik Safraoui

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.