Ces manipulateurs de libre-échangistes qui nous gouvernent !

Chômage, précarité, pauvreté, Inégalités sociales, mal bouffe, pollution. Tels sont quelques résultats de nos gouvernants depuis 40 ans. Ils vantent le libre-échange comme seul moyen de gérer l’économie. Ce sont des menteurs, des tricheurs, des usurpateurs, en clair, ce sont des manipulateurs ! Ne restez pas seulement devant votre petit écran. Prenez le temps de lire et de transmettre !

En italique des extraits du dernier livre de Thomas Porcher « Traité d’économie Hérétique » éditions Fayard 2018

L’escroquerie de la dette ! Vous allez tout comprendre

Si la dette est restée quasiment stable sur 10 ans entre 1997 et 2007, ( 60 à 65% du PIB), suite à la crise boursière de 2007 elle a explosé de 65% à 79% en 2 ans et quasiment 100% du PIB aujourd’hui ! Tout ceci par la spéculation des banques sur des crédits accordés aux plus pauvres des Etats-Unis ! Les banques sèment la crise sur la planète et demandent aux peuples de payer ce qui sera exécuté avec la complicité de nos élus.

Les services publics, salaires, retraites, code du travail, dépenses publiques, etc., ne sont en rien la cause de la dette !

« Et puis si l’augmentation de la dette était un véritable problème qui mettrait l’ensemble des Français en danger, alors pourquoi les gouvernements successifs ont-ils baissé de 130 milliards d’euros les impôts entre 2000 et 2010 ? Pourquoi Emmanuel Macron veut-il encore les baisser de 20 milliards ? »…

« Quand il s’agit de baisser la fiscalité des plus riches alors la dette est un problème secondaire ; par contre, lorsqu’il est question d’investir dans le service public ou la transition énergétique elle en devient un. »

La réalité est que la dette importe peu, elle n’est qu’un épouvantail pour mettre en place des politiques libérales visant à réduire la place de l’Etat dans l’économie ».

 Le Président Macron, le gouvernement et tous les élus qui soutiennent l’argument de la dette pour justifier l’austérité, les privatisations, la réduction de l’indemnisation du chômage, la désindexation des salaires et des retraites, etc. sont des manipulateurs, des escrocs !

Suppression de l’ISF ou la mauvaise foi puissance dix !

 « La justification de la suppression de l’ISF sur les placements financiers bat tous les records de mauvaise foi. Le gouvernement avance la fuite des riches et la volonté d’orienter l’épargne vers l’investissement. Or sur le premier argument, la fuite des riches, les chiffres de l’administration fiscale montrent que les départs sont de l’ordre de 800 par an et les retours de 300, soit 0,2 des assujettis à l’ISF pour un manque à gagner de 170 millions d’euros par an pour les finances publiques. C’est donc pour éviter de perdre 170 millions par an que le gouvernement a décidé d’exonérer une partie de l’ISF et de perdre 3,5 milliards par an ! »

Ils ont toutes les données et ils mentent délibérément pour justifier leurs décisions en direction des plus riches !

Le libre-échange, arme de domination massive

« En économie le libre-échange signifie l’interdiction de protection. Les grands gagnants du libre-échange ont les multinationales qui peuvent désormais produire là où le coût de la main d’œuvre est le moins cher, vendre là ou il y a du pouvoir d’achat et payer leurs impôts là où la fiscalité est la plus faible. »

Là, déjà, on a tout compris, mais cela ne leur suffit pas.

« Les traités de libre-échange sont la dernière étape d’un long processus visant à donner toujours plus de pouvoir aux multinationales. » … « Il faut qu’elles puissent elles-mêmes déterminer les normes et qu’elles empêchent les Etats de mettre en place des réglementations pouvant nuire à leurs profits. »

« C’est dans le cadre de cette stratégie que s’inscrivent ls fameux traités transatlantiques avec les Etats-Unis et le Canada dénommés TAFTA et CETA ». C’est l’actuelle stratégie de l’Europe !

Ça suffit !

Voilà ! Ce sera tout pour aujourd’hui. Je recommande la lecture de ce livre au plus grand nombre. Mais ne vous jetez pas dans les bras de l’extrême droite qui ne remet pas en cause ce système. L’extrême droite est aussi à droite ! (Voir la Hongrie ICI)

Vous pouvez aussi lire les textes des « économistes atterrés » http://www.atterres.org/Et si vous avez plus de temps « Le capital du XXIè siècle » de Thomas Piketty, ou prendre connaissance de mon article qui en résume une partie sur la dette et les solutions à mettre en œuvre : « La dette pour les uns, la diète pour les autres »

 

Lire pour comprendre, comprendre pour agir, agir pour changer les choses !

______________________

Références complémentaires de lecture :

« Les prédateurs – Des milliardaires contre les Etats » Catherine Le Gall et Denis Robert, éditions Le Cherche Midi-2018

Plus anciens mais toujours d’actualité :

  1. « L’hydre Mondiale – L’oligarchie bancaire » François Morin- Lux éditeur 2015
  2. « Le triomphe de la cupidité » Joseph E. Stiglitz – Prix nobel d’économie – Editions Les liens qui Libèrent – 2010
  3. « L’Etat prédateur » - James K. Glabraith – éditions le seuil 2009
  4. « La trahison des économistes » Jean-Luc Gréau – éditions Galimmard – 2008
  5. « Le monstre doux » - Raffaele Simone – éditions Gallimard -2008
  6.  « Le plein emploi ou le Chaos » Jean-Gabriel Bliek- Alain Parguez - éditions Economica 2006
  7. « Sur la monnaie et l’économie » John Maynard Keynes - Essai publié au lendemain de la crise de 1929 –éditions petite bibliothèque Fayot -1971

 

« Lecture d’économie » Denis Garnier 2010, large extrait de mon livre « Libérez-vous de l’économie contre le travail » Editions Le manuscrit – 2011

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.