RC 72. Grand rendez-vous des quartiers populaires à Paris, le 21 juillet !

Je donne écho au blog de Béatrice Turpin qui participe à la grande mobilisation à Paris le 21 juillet.  Ecouter ses interviews du porte-parole du Comité Adama, Youssef Brakni  et de la porte-parole de «Réseau Classe/Genre/Race» et du Syndicat «Front de mères» Fatima Ouassak .

Je donne écho au blog de Béatrice Turpin qui participe à la grande mobilisation à Paris le 21 juillet.  Ecouter ses interviews du porte-parole du Comité Adama, Youssef Brakni Ici  Et de la porte-parole de «Réseau Classe/Genre/Race» et du Syndicat «Front de mères» Fatima Ouassak Ici.

 

Le 15 octobre 1983, La Marche pour l'égalité et contre le racisme avait concrétisé la convergence des luttes issues de mai-juin 68.

Le 21 juillet 2018   rencontre des luttes populaires actuelles et des quartiers.

Faire échec à 40 ans d'une politique qui fait tout pour fracturer le pays, brutaliser et ghetthoïser les quartiers populaires, prolonger dans l'hexagone les vieilles guerres coloniales meurtrières.

Adama était repéré comme actif dans les mobilisations de son quartier. Il a été tué.

Refuser qu’on continue à tuer des jeunes. Refuser la criminalisation systématique des victimes qui sont ainsi tuées deux fois. Chaque crime est un message aux vivants : « voilà ce qu’on vous promet ». Et vers le reste de la population, faire croire que des enfants sont tués pour la protéger.

Les interview de Youssef Brakni et de Fatima Ouassak sont une belle réflexion sur notre société aujourd’hui.

L’école, l’hôpital, l’emploi, etc..., toute la société est hiérarchisée racialement, hystérique vis-à-vis de signes proclamés propagande islamique, variante du racisme.

Dans les quartiers, mobiliser sur ce qui est atteignable pour que les enfants soient respectés et aient leurs chances. Créer nos communs, reprendre maîtrise de nos vies au quotidien. Malgré les accusations imbéciles de communautarisme, d’islamisme…

Toutes les luttes doivent avoir comme première préoccupation que chacune concerne toutes les couches de la population, particulièrement celles et ceux dont les familles sont venues de tous pays. Et comment les efforts de tous peuvent se respecter et se combiner.

Dans chaque lutte, faire vivre la fraternité, la solidarité, pour faire échec au système raciste qui structure la société.

 

 Le programme de la journée du 21 juillet est sur le blog de Béatrice Turpin ici https://blogs.mediapart.fr/beatrice-turpin/blog/160718/voix-des-quartiers-youcef-brakni

Lire aussi l'article de Louise Fessard du 17 juillet  "A Marseille, les quartiers populaires sont en miettes."  Ici  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.