éditions, bug et droit de publier

Les éditions, un peu négligées reconnaissons-le, ont vocation de devenir l’âme du projet participatif si elles fonctionnent bien sur le mode collectif. Se pose la question de la cooptation des rédacteurs.

Me proposant de publier un article dans l'édition https://blogs.mediapart.fr/edition/travel-et-photographie , je constate avec déplaisir que son accès est soumis au bon-vouloir de son créateur promu rédacteur en chef, or comme vous pouvez le constater, son nom figure en lettres noires ce qui signifie sauf erreur qu'il n'est plus abonné et que donc il est inutile prétendre y participer: cette édition est un cadavre virtuel.

 

S'il est légitime de prévoir des filtrages pour éviter des publications hors-sujets, il existe aussi un critère plus valorisant qui consiste à faire confiance a priori aux candidats à intégrer l'édition, quitte à censurer ensuite si vraiment nécessaire en dialogue avec le contributeur: beaucoup d'éditions sont ouvertes et accordent l’accès sans contrôle (comme https://blogs.mediapart.fr/edition/le-monde-de-leconomie-sociale-et-solidaire ou https://blogs.mediapart.fr/edition/medecine-et-pharmacopees ... ou celle-ci qui héberge cet article p.ex ! ).

 

Voilà: le sujet est sur la table bien que le moment à la veille du résultat du premier tour des élections présidentielles soit mal choisi.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.