Identité nationale: le dossier spécial de Mediapart

L'Appel de Mediapart: «Nous ne débattrons pas»

«Nous ne débattrons pas.» Vous êtes plus de 23.000 à avoir signé l'appel lancé par Mediapart avec près de deux cents personnalités à refuser le «grand débat sur l'identité nationale» organisé par le pouvoir. Pour notre part, nous estimons que ce débat «n’est ni libre, ni pluraliste, ni utile». De Dominique de Villepin à Olivier Besancenot, de Martine Aubry à Daniel Cohn-Bendit, de Marie NDiaye à Patrick Chamoiseau, de Claude Lanzmann à Tahar Ben Jelloun, des dizaines d'intellectuels, écrivains, artistes, responsables politiques ont déjà signé cet appel. Rejoignez-les. Article en accès libre, cliquez sur «Lire la suite» pour accéder à la liste complète des premiers signataires.

 

François Fillon et l'identité nationale: chauvinisme et nationalisme

François Fillon est venu clore, vendredi 4 décembre, à Paris, le colloque organisé par l'Institut Montaigne sur l'identité nationale. Remplaçant au pied levé Nicolas Sarkozy – qui a préféré ne plus intervenir sur ce sujet chaud –, le premier ministre a livré un discours très loin des réalités de la société française, suspendu à une mythologie qu'on croyait à jamais révolue.

Jacques Bainville, le virus dans la République

Jacques Bainville (1879-1936), journaliste et publiciste maurrassien présenté comme un historien de référence, manifesta une haine suffisamment distinguée de la République pour que François Fillon se sentît obligé de le citer, vendredi 4 décembre, dans son discours devant l'institut Montaigne, au sujet du prétendu débat sur la pseudo identité nationale. Retour sur une figure et des écrits furieusement instructifs.

Yazid Sabeg: «Je déplore les termes de ce débat et je l'ai dit à Eric Besson»

Yasid Sabeg, commissaire à la diversité et à l'égalité des chances, prend parti dans le débat sur l'identité national. Pour lui, la question de l'immigration ne doit pas être "racialisée".

C'est la première fois qu'un proche de l'exécutif se démarque à ce point de la façon dont s'organise le «débat sur l'identité nationale». Yazid Sabeg «déplore» ce qui se lit et se dit sur les sites officiels du ministère de l'immigration et sur celui de l'UMP. Il critique l'«instrumentalisation» à des fins électorales de l'islam et raconte sa discussion avec Nicolas Sarkozy. Lire la suite

Rocé: «Etre français, cela ne veut rien dire, nous sommes multiples»

En marge du débat sur l'identité nationale, Mediapart a demandé à deux valeurs montantes du hip-hop français, Youssoupha et Rocé, tous deux français nés à l'étranger, de s'exprimer sur leur identité. Interviews.

Lire la suite

 

Youssoupha: «Quand on habite la crasse de Montfermeil, on n'adhère pas au projet collectif»

En marge du débat sur l'identité nationale, Mediapart a demandé à deux valeurs montantes du hip-hop français, Youssoupha et Rocé, tous deux français nés à l'étranger, de s'exprimer sur leur identité. Interviews.

Lire la suite

 

À l'attaque du ministère de l'identité nationale!

La revue Vacarme n'a pas attendu le «grand débat» pour s'interroger sur l'entreprise identitaire engagée du pouvoir exécutif. L'anthropologue Michel Agier, directeur d'études à l'EHESS, y a mené, depuis deux ans, une réflexion visant à «faire face» au ministère de l'identité nationale, mettant à contribution des historiens, des sociologues etdes philosophes. Mediapart a rassemblé ces textes.

Lire la suite

 

Suzanne Citron: «Comment défendre les mythes nationaux avec l'outillage mental du XXIe siècle?»

Auteur du Mythe national (Ed. de l'Atelier), Suzanne Citron récuse l'histoire reçue et dispensée tel un catéchisme proprement français, à l'heure de la construction européenne, de la mondialisation, du brassage et du multiculturalisme.

Lire la suite

 

Saber Mansouri, historien : «Nous sommes en pleine régression par rapport à la IIIe République»

Quel modèle la France peut-elle encore prétendre offrir ? Pourquoi la compréhension de l'islam et l'enseignement de l'arabe ont-ils à ce point régressé ? Historien et éditeur, après avoir achevé une thèse sur la démocratie athénienne sous la direction de Pierre Vidal-Naquet, Saber Mansouri souhaite «affronter» le débat que propose aujourd'hui le ministère de l'identité nationale, même s'il est fait pour «stigmatiser». Entretien. Lire la suite.

 

 

Patrick Braouezec n'ira pas dialoguer avec Eric Besson

Député communiste de la 2e circonscription de la Seine-Saint-Denis, Patrick Braouezec était attendu vendredi à la matinée débat organisée par l'Institut Montaigne. Il a annoncé jeudi son renoncement en expliquant qu'il avait accepté cette rencontre avec Eric Besson et Louis Schweitzer, président de la Halde, «avant que le ministre Eric Besson ne lance le débat sur la question de l'identité nationale». Lire la suite

 

 

Défoulement raciste: ça continue, chez Eric Besson et à l'UMP

Dérapages généralisés. On reconnaît chez Eric Besson des «erreurs humaines» sur le site du débat sur l'identité nationale. Ailleurs, des élus UMP (voir ci-dessus) s'en donnent à cœur joie... Suite de notre article d'hier.

Lire la suite

 

L'étêté national

En écoutant, chez elle, rue de Rivoli à Paris, Suzanne Citron définir et démolir pour Mediapart l'histoire de France telle que le pouvoir l'instrumentalise, on retrouvait le parti du mouvement jadis cher à la gauche.

Lire la suite

 

Une grande mosquée à Marseille : «Respecter une religion dans tous ses symboles, dont le minaret»

La grande mosquée de Marseille a obtenu, le 6 novembre, son permis de construire. Entretien avec son architecte, Maxime Repaux, et Noureddine Cheikh, président de l'association porteuse du projet. Lire la suite

 

 

Voile intégral: pagaille à l'Assemblée avec Tariq Ramadan

Tariq Ramadan, auditionné par la mission d'information «sur la pratique du port du voile intégral»: en pleine polémique sur l'identité nationale et les minarets, le débat promettait d'être explosif. Il l'a été. Jean Glavany a regretté que ce «prédicateur suisse» soit interrogé. Plusieurs députés lui ont reproché de faire l'impasse sur l'égalité entre les hommes et les femmes. L'invité a profité de la tribune pour expliquer pourquoi il était opposé à une loi. Lire la suite

 

Après avoir allumé l'incendie identitaire, Sarkozy se retire sur la pointe des pieds

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.