Billet de blog 30 juin 2022

Enquête publique - Projet EcoParc Basse-Zorn à Hoerdt : appel à mobilisation !

Malgré l'opposition d'une partie des habitants d'Hoerdt, notamment au travers de l'association Basse-Zorn Vivant, le maire de la commune et président de la communauté de communes soutenant le projet de l'EcoParc, fait comme si tout était déjà acté, a un bémol prêt: passer les différentes formalités administratives. Pour autant, nous appelons à vous mobiliser lors de l'enquête publique.

Bruno Dalpra
Citoyen engagé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

– mise à jour le 30 juin 2022 à 18h12

Contesté, le projet de la zone d'activités sur l'ancien hôpital psychiatrique de Hoerdt accaparant également un espace agricole, suit son cours.

Avis d'enquête publique.

Du lundi 11 juillet au mercredi 24 aout 2022, vous pourrez consulter le dossier d'enquête relatif au projet de développement économique EcoParc Basse Zorn en la mairie de Hoerdt aux jours et heures habituels d’ouverture de bureaux, et également sur le site de la préfecture ici.
Pendant la durée de l'enquête, le public peut formuler ses observations et propositions en mairie ou par voie dématérialisée. Pour plus d’infos :

(pdf, 112.6 kB)

Rappel au travers d'autres articles :

Hoerdt : des incendies qui inquiètent...

Aménagement de l'ancien hôpital de Hoerdt : tout est déjà acté !

Friche-EPSAN à Hoerdt :
vous êtes consulté, mais c'est eux qui décident !

APPEL A MOBILISATION !

L'association Basse-Zorn Vivant (@BasseZornVivant) de Hoerdt a besoin d'un coup de main. Elle s'oppose au projet d'une zone d'activités qui devrait détruire une partie de l'ancien hôpital psychiatrique de la commune et artificialiser un espace agricole.

Comme par hasard l'enquête publique sur le projet s'ouvre à partir du… 11 juillet ! En pleine vacances d'été !! 

Aux côtés des opposants, nous, militantes et militants engagé·es, appelons chacune et chacun à participer à cette enquête publique. Nous appelons également les organisations locales à apporter leur expertise sur ce dossier. À l'heure où le réchauffement climatique se fait de plus en plus sentir et a des conséquences sur nos vies, il devient urgent de repenser notre aménagement urbain accapareur de nouveaux espaces, alors qu'il existe d'autres pistes sur le devenir de la zone de l'ancien hôpital d'Hoerdt. L''appâts du gain est-il plus fort que la raison ?

« Disons stop à l'artificialisation des terres »


L'association Basse-Zorn Vivant dénonce la période durant laquelle va se dérouler l'enquête publique tout en restant combative. Sur sa page Facebook, elle écrit : « eh oui, pendant la trêve estivale forcément, sinon des gens risqueraient d’y participer ! Malgré des dates peu arrangeantes, utilisons cette occasion pour nous exprimer ! »

Elle rappelle également qu’il s’agit d’une réhabilitation de bâtis uniquement sur une petite partie du projet en question. La majorité de la surface impactée consiste à bétonner des champs. Le contexte n’est pas propice à ce type de projet qui artificialisent des terres :

  • sècheresses,
  • changement climatique,
  • effondrement du vivant,
  • pressions énormes sur notre système alimentaire fragile,
  • nécessité vitale de sobriété dans l’utilisation des ressources (IPCC2022),
  • essoufflement indéniable d’un système non-durable.

Les hangars logistiques ne nous aideront pas dans ces défis sans précédents.
Soutenons un projet qui réhabiliterait plus de bâtiments existants et qui surtout, ne détruira pas la biodiversité existante et les 20 hectares de terres agricoles, aujourd’hui cultivées !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon
Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes