Le Manifeste de Mediapart, en vente pour la bonne cause

Depuis la mi-mai, le Manifeste de Mediapart, Combat pour une presse libre, est en vente, aussi bien en librairie qu'en ligne. L'acheter et le diffuser, c'est nous soutenir, aussi bien moralement que matériellement.

Depuis la mi-mai, le Manifeste de Mediapart, Combat pour une presse libre, est en vente, aussi bien en librairie qu'en ligne. L'acheter et le diffuser, c'est nous soutenir, aussi bien moralement que matériellement.

Il ne s'agit pas d'un livre de circonstance, mais bien d'un manifeste, dans la lignée de l'Appel de la Colline que nous avions lancé, avec Reporters sans frontières fin 2008 (voir l'édition participative qui en rend compte dans notre Club). Ne mentionnant à aucun moment Nicolas Sarkozy et ne citant Mediapart qu'à la toute fin, dans sa phrase de chute, ce texte entend aller au-delà des batailles immédiates pour poser les bases d'une réflexion d'ensemble sur la liberté de la presse, son essence démocratique, ses conditions et ses obligations.

Si j'en suis l'auteur, ce Manifeste n'en reflète pas moins notre démarche collective et, d'ailleurs, reprend certaines de nos analyses depuis l'annonce du projet Mediapart, le 2 décembre 2007. Les droits d'auteur issus des ventes seront intégralement versés à Mediapart. Acheter ce Manifeste (8 € en librairie ou 7,60 € en ligne), c'est donc aussi aider très concrètement notre aventure. Sa publication par les éditions Galaade est également un acte de soutien, leur fondatrice, Emmanuelle Collas, accompagnant Mediapart depuis ses débuts, comme elle l'a elle-même expliqué ici. Le site des éditions Galaade annonce les débats en régions autour du livre – en juin, Strasbourg le 10 et Reims le 12 sont déjà prévus.

Le passage imprévu, mais significatif, de Jean-Luc Hees au journal de France Inter où j'étais invité pour parler de ce Manifeste (voir ici les vidéos et là l'article de François Bonnet) en a, de fait, illustré le propos. Mais, au-delà de l'anecdote, ce qui nous importe, avec cette initiative, c'est d'engager un débat plus large avec toutes les familles de pensée sur le droit à l'information en France. La critique du sarkozysme restera une impasse et une impuissance si elle ne fonde pas une nouvelle radicalité démocratique et sociale. Dans notre domaine d'expérience et de compétence, ce Manifeste entend y contribuer. Et nous sommes évidemment disposés à en débattre, sans exclusive ni sectarisme : notre profession et, plus largement, notre démocratie a plus que jamais besoin de l'union et de la solidarité de tous ceux qui s'inquiètent et s'alarment.

En librairie en régions et en Belgique – la liste n'est évidemment pas exhaustive (et n'hésitez pas à la compléter dans les commentaires si vous êtes libraire ou fidèle d'une librairie) –, vous pouvez trouver Combat pour une presse libre notamment à Lyon chez Decitre ou à Passages, à Strasbourg chez Kléber, à Lille au Furet, à Toulouse à Ombres blanches, à Aix-en-Provence chez Goulard, à Montpellier chez Sauramps, à Bordeaux chez Mollat, à Besançon aux Sandales d’Empédocle, au Havre à La Galerne, à Nantes à la Librairie Coiffard, à Brest chez Dialogues, à Rouen à L’Armitière, à Marseille à la Fnac et à Bruxelles chez Tropismes.

Dans les librairies de Paris, notre Manifeste est notamment en vente à la Fnac Forum et chez Virgin Champs-Elysées ainsi que dans les librairies Compagnie, La Hune, L’Arbre à lettres, Le Divan, La Procure et Gallimard.

En ligne, vous pouvez commander Combat pour une presse libre sur amazon.fr, sur Fnac.com ou sur Chapitre.com – ou, bien sûr, sur les sites de vente en ligne de certaines des librairies mentionnées ci-dessus.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.