Blog suivi par 11 abonnés

Petits papiers, grandes histoires..

Journaliste et photojournaliste, navigue entre l'AFP, RFI et Rue 89 Bordeaux
Bordeaux -Tours - Paris - France
À propos du blog
Ou les carnets de notes d'Elba. Ce blog aurait pu s'appeler Vies majuscules tant j'aime les fêlures qui rendent beaux, les richesses cachées et les objets anodins auxquels on s'attache. J'aime les gueules cassées, les manants qui se battent et ceux qui ont la rage de vivre. Ici resterons donc les notes. Les bribes de ces rencontres, de ces histoires, de ces vies éparpillées comme un puzzle à construire. Nous tenterons d'en rassembler les pièces, d'en dessiner les contours, d'en comprendre la logique et le sens, ou parfois simplement de nous laisser bercer par la mélodie d'une époque.
  • Squats bordelais ou la "justice" à coup de masse...

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    800px-eclatement-dun-bloc-de-gre-s
    Ce soir j'ai vu un groupe d'hommes tenter de fracasser une porte à coup de masse et de pied de biche pour faire ce qu'ils estiment être "justice" eux même. Ce n'était pas la première fois que cela se passait dans cette rue. Mercredi soir une scène similaire avait déjà eu lieu. Ce soir, la police est venue mais la sureté publique est restée brisée en mille morceaux, dans le caniveau...
  • «Nous sommes en train de nous habituer à l'intolérable»

    Par | 116 commentaires | 266 recommandés
    dead-marks-murder-body-crime-scene-chalk-person-30112
    Le corps de Steve Maia Canico, a été repêché hier soir dans la Loire; 38 jours après sa disparition suite à une charge de police, le soir de la fête de la musique à Nantes... Et ce matin des députés bretons pleurent dans une tribune sur France info.
  • Violences policières: bombe à retardement médiatique

    Par | 36 commentaires | 77 recommandés
    54374685-602885716849316-3459489998221344768-n
    Phénomène médiatique du 1er semestre 2019, la question des violences policières a cristallisé les critiques à l'égard des journalistes. Jugées trop tardives, parcellaires ou pas objectives, les productions pourtant nombreuses n'ont pas atteint leur cible. Alors qui et quand en a t-on parlé ? Pour en dire quoi? Et surtout que nous enseigne ce sujet de la guerre sourde entre citoyens et médias ?