Élodie Vieille Blanchard

Présidente de l'Association végétarienne de France

Sa biographie
La thèse de doctorat en sociologie d’Élodie Vieille Blanchard intitulée "Les Limites à la croissance dans un monde global", est centrée sur le rapport au Club de Rome de 1972, affirmant l’existence de limites globales à la croissance et la nécessité de ruptures sociétales radicales pour s’y ajuster. Préoccupée et mobilisée par la perspective d’une crise écologique, elle s’engage dans le parti politique Les Alternatifs, avant de se consacrer à partir de 2012 à la promotion du végétarisme et du véganisme au sein de l’Association végétarienne de France. D’abord chargée de développer le projet Jeudi Veggie en France, elle succède à Isabelle Dantzer à la présidence bénévole de l’association en 2013. Elodie Vieille Blanchard défend les végétarismes (de l’ovo-lacto-végétarisme au végétalisme intégral, plus communément appelé végétalisme), afin d’améliorer la condition animale, l’état de l’environnement, la santé humaine et de diminuer les inégalités dans le commerce alimentaire mondial. Son livre de 2018 Révolutions Végane est le premier à proposer une prospective détaillée de ce que seraient les impacts sur la santé, l'agriculture, et l'économie d’une transition vers une France et un monde végane.
  • 2 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 0 contact
Voir tous