Jean-Lucien HARDY
retraité
Abonné·e de Mediapart

414 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 mars 2018

Jean-Lucien HARDY
retraité
Abonné·e de Mediapart

Une Tesla transporte 600 kilos de batteries au lithium, c'est un fait

Ce simple fait permet de comprendre que le modèle économique ("business model") de Tesla repose sur une vision immature ou farfelue. Les voitures de demain seront électriques, mais avec une batterie d'appoint (environ 50 kilos), car elles feront le plein d'hydrogène.

Jean-Lucien HARDY
retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C'est décevant de constater que des gens aisés et bien intentionnés achètent des voitures électriques qui n'ont pas d'avenir.

Ils sont fiers d'être pionniers des énergies nouvelles, alors qu'en fait investir dans une Tesla ou autre voiture électrique rechargeable à l'électricité, c'est promouvoir

  • l'éclosion de bornes de recharges électriques qui n'ont pas d'avenir.
  • le maintien du nucléaire, car ces bornes utilisent beaucoup de courant.
  • une fausse idée du progrès en matière énergétique.

Bref, les amateurs de Tesla et autres voitures rechargeables font le jeu de pro-nucléaires sans vision d'un avenir serein et vertueux.

Comme expliqué précédemment, la voiture électrique à batteries est à la voiture à hydrogène ce que l'ampoule fluocompacte est à l'ampoule LED: une solution intermédiaire contre-productive.

Outre le poids des batteries au lithium, les promoteurs de voitures rechargeables passent sous silence les pollutions que génèrent l'extraction et le recyclage de millions de tonnes de lithium.

Tout au plus, les voitures électriques au lithium contribuent à la mise au point des voitures électriques. De fait, une voiture électrique à hydrogène se distingue d'une voiture électrique à batteries rechargeables parce qu'elle dispose d'un stockage d'énergie plus évolué, à savoir l'hydrogène stocké sous pression et transformé en électricité grâce à une pile à hydrogène.

En voiture, un kilogramme d'hydrogène permet de rouler 100 km. L'hydrogène a une densité énergétique extraordinaire.

Une voiture à hydrogène fait le plein en 3 minutes pour 5 kg d'hydrogène, alors qu'une voiture rechargeable a besoin d'au moins une heure pour une recharge équivalente.

Investir dans la voiture à hydrogène, c'est promouvoir LA mobilité d'avenir, celle basée sur un réseau de pompes à hydrogène.

Actuellement, l'hydrogène est généralement fossile, produit à partir de gaz naturel, mais la transition énergétique s'opère en 2 temps:

1) passer des voitures à pétrole aux voitures à hydrogène qui créent le besoin d'hydrogène renouvelable.

2) passer de l'hydrogène fossile à l'hydrogène renouvelable.

Le détour par les voitures rechargeables est contre-productif.

A ce stade, ce sont surtout les entreprises privées et les pouvoirs publics qui doivent investir dans l'hydrogène renouvelable pour des flottes de véhicules.

Les particuliers peuvent militer pour obtenir des pompes à hydrogène près de chez eux. Les plus chanceux qui disposent d'une pompe près de chez eux peuvent devenir dors et déjà de vertueux pionniers des voitures à hydrogène.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB