Dans le JT de 20 heures du 8 juin 2017 sur France 2, la séquence L'oeil du 20 heures était dédiée à la toute nouvelle prise de position sur la corrida de Gilbert Collard, député sortant de la 2ème circo du Gard.

Il déclarait en effet :

« S'il y avait débat, mon opinion personnelle s'inclinerait devant l'opinion générale »

Cette séquence faisait suite à un reportage diffusé dans Bourdin Direct sur BFM.TV le 31 mai dernier, où Monsieur Collard déclarait :

« Je considère que la souffrance animale est insupportable. Et si demain il y avait une proposition de loi sur la corrida, faut-il la supprimer ou la maintenir, je ferais un référendum dans la circo. Si les gens disent oui, ce sera oui, s'ils disent non, ce sera non, voilà. »

Or, le médiatique avocat est connu pour être un défenseur acharné de la corrida, comme l'illustre par exemple cette envolée sur BFM.TV le 21 septembre 2012, le jour où notre cher Conseil constitutionnel confirmait la constitutionnalité de l'exception tauromachique.

Maître Gilbert nous y servait tous les poncifs : la tradition, la culture, le rituel…

Genre André Viard, Simon Casas ou Éric Dupont-Moretti

« S'ils ne veulent pas aller à la corrida, qu'ils n'y viennent pas. Mais qu'ils n'empêchent pas les gens pour qui c'est un magnifique rituel, une danse sublime entre la vie et la mort, d'aller y assister ».

Et surtout :

« Dans ce monde de minables où tout le monde triche, il y a un type qui, pour… pas beaucoup d'argent, va affronter la mort pour la beauté de l'art, et cet homme unique, dans la solitude sonore (?) où il se trouve, on irait l'expulser ? Alors qu'aujourd'hui on n'a que des fantoches, il y a un type qui va, avec une armure de voile, affronter la mort, et on dirait que c'est minable ? Non, moi je suis pour qu'on respecte au moins, dans l'arène, le dernier courage de celui qui  joue sa vie pour la beauté de l'art. »

Combien de matadors sont-ils morts dans le monde des suites de blessures dans les arènes ces trente dernières années ?

Deux : Rodolfo Rodríguez au Mexique en juin 2016, et Víctor Barrio en Espagne en juillet 2016.

Le nombre de lidias, de taureaux charcutés jusqu'à la mort, en ces trente ans dans l'ensemble des pays taurins, peut quant à lui être estimé autour de 70 000 .

Donc, on a en moyenne une mort de matador sur trente cinq mille taureaux.

A côté de cela, pour s'en tenir à la France métropolitaine, le nombre de morts par ce qu'on appelle les « accidents de la vie courante » est de l'ordre de 20 000 par an. No comment.

Mais je rassure Maître Gilbert : à défaut de s'appliquer aux matadors, son envolée lyrique s'applique, à quelques mots près, aux djihadistes daechiens qui savent affronter la mort dans ce monde de mécréants minables et d'hypocrites fantoches.

Merci Monsieur Collard, candidat du Rassemblement Bleu Marine, pour cette prise de position éclairante.

 

Le retournement de veste n'est pas une première chez Maître Gilbert. Les propos susmentionnés de septembre 2012 avaient fait ressortir un message de sa part aux anti-corrida 3 mois plus tôt, qui disait « Ma femme, mes deux filles sont contre la corrida et je dois dire que la dégradation de ce "spectacle" me motive pour vous soutenir. ».

En tout cas, le député Gilbert Collard a consacré ces dernières années une partie de sa réserve parlementaire à la corrida (ainsi, en 2016, 9000 €  pour l'association Toro Pasion à Saint-Gilles).

 

On aura compris que la motivation de Maître Gilbert tient simplement à deux choses :

1 - le sondage IFOP mené fin mai 2017 mettant Marie Sara devant lui au deuxième tour, sondage qui risque d'autant plus de se confirmer que le second tour a toutes les chances d'être un duel et non pas une triangulaire.

2 - le sondage IFOP mené en mars 2017  montrant que 64 % des habitants du Gard sont opposés aux corridas.

Maître Gilbert ne s'est jamais préoccupé des animaux. Bon, il a cru devoir s'exprimer sur la souffrance animale à propos de l'abattage le 12 janvier dernier, suite aux vidéos de L214. Il a compris qu'il convenait de prendre en compte cette question devenue médiatique, et qu'il pouvait en prime rebondir sur l'abattage halal.

 

En ce qui concerne le duel Gilbert Collard - Marie Sara Lambert, dernièrement, le site Lengadoc-info reprenait une information qui avait été déjà indiquée par le site du COVAC, à savoir que suite à l'annulation en mars 2015 par le Tribunal administratif de Marseille de la délégation de service public (DSP) à la société Kika par la mairie des Saintes-Maries-de-la-Mer, suite à la plainte du précédent délégataire, l'empresa Jalabert Frères, Marie Sara avait repris cette délégation sous la bannière d'une association créée pour la circonstance, Toros y Gipsy.

Du coup, Marie Sara Lambert porte plainte contre ce site.

Et quel est son avocat ? Maître Dupont-Moretti.

Le monde est petit. Enfin, le mundillo, le petit monde de la corrida…

Le site Lengadoc-info n'est quant à lui guère recommandable. C'est un pendant méridional de Breizh-info, site régionaliste d'extrême-droite de ma région, la Bretagne. En pire : Lengadoc-info sert de plus la soupe aux cathos traditionalistes.

 

Si les électeurs de la 2ème circo du Gard ne sont pas fichus ce 11 juin d'éviter un second tour Lambert versus Collard, j'en suis juste navré pour eux.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.