L'Electronic Frontier Foundation est une ONG fondée en 1990 aux États-Unis pour défendre la liberté d'expression et la vie privée et elle est basée en Californie.

«  L'EFF se bat pour la liberté en premier lieu devant les tribunaux, en attaque comme en défense, même si cela implique d'affronter le gouvernement des États-Unis ou de grandes entreprises » explique danc cet article l'association La Quadrature du Net.

Dans une « Déclaration d'indépendance du cyberespace » rédigée en 1996 par un des fondateurs de l'EFF on peut lire : « je déclare que l’espace social global que nous construisons est naturellement indépendant des tyrannies que vous cherchez à nous imposer ». Vous pouvez lire cette déclaration ici car le site Reflets en a parlé en 2011.

En 2010,  l'EFF s'est mobilisée contre la censure du site de Wikileaks qui avait révélé les télégrammes de la diplomatie américaine (Cablegate). C'est d'ailleurs grace à un télégramme diplomatique révélé par WikiLeaks que l'on a appris que Nicolas avait envisagé en 2006 d'envoyer des soldats français en Irak.

Et suite aux révélations du lanceur d'alerte Edward Snowden en 2013, EFF a participé avec 84 ONGs à la campagne contre la surveillance massive « Stop Watching Us » pour exiger une nouvelle loi réformant les programmes de surveillance de la NSA, jugés attentatoires à la vie privée. Les slogans étaient  « Stoppez l'espionnage de masse » et « Débranchez Big Brother » rapporte le Nouvel Observateur. Pour l'anecdote, dans le dernier film d'Oliver Stone sur le parcours d'Edward Snowden, le lanceur d'alerte porte un tee-shirt EFF.

L'EFF s'intéresse aussi à ce qui se passe en France : par exemple en 2012, sur le dossier de la future carte d'identité biométrique et toutes les conséquences que le « fichier des gens honnêtes » ferait subir aux libertés rapporte Mediapart ou encore en 2015 contre la « loi renseignement » comme l'explique RFI. Lire mon article sur le fichier TES appelé « Fichier Monstre », fichier biométrique de près de 60 millions de Français voulu par le Gouvernement.

En décembre 2015, l'EFF a porté plainte contre Google accusé « de collecter des informations sur les habitudes de navigation des élèves, malgré la signature d'un engagement dans lequel la firme de Mountain View promettait de respecter leur vie privée ». Article à lire dans le Monde informatique.

Récemment, l'EFF a interpellé Microsoft sur le respect des choix de l'utilisateur dans sa dernière version de Windows : « les tactiques employées pour amener les utilisateurs des versions précédentes à migrer vers Windows 10 vont de pénibles à franchement malveillantes ». rapporte Next Inpact. Eh oui, ça se passe comme ça chez Microsoft ! Pour GNU/Linux, c'est iciClin d'œil

Les 12 conseils de l'EFF pour protéger votre vie privée en ligne à lire ici

EFF EFF

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.