Collectif Autisme : réponse à la Fédération des Psychologues

Le Collectif Autisme proteste contre la critique de la fédération française des psychologues de l'arrêté précisant les actes remboursés par les plate-formes de coordination et d'orientation pour les troubles neuro-développementaux.

La FFPP, fédération de psychologues, a fait savoir au Conseil National TSA/TND qu’elle s’opposait à l'arrêté du 10 mars 2021 qui impose que les psychologues financés par les plate-formes de coordination et d'orientation des troubles neurodéveloppementaux soient exclusivement ceux qui utilisent les bonnes pratiques professionnelles recommandées par la HAS.

La FFPP souhaite visiblement que les psychologues financés pour les moins de 7 ans puissent continuer à proposer des thérapies familiales, psychothérapies ou autres suivis basés sur la psychanalyse.

Rappelons que les interventions non recommandées par la HAS continuent à être pratiquées majoritairement dans les CAMSP, CMPP et le secteur sanitaire, qu'elles sont remboursées par la Sécurité Sociale alors qu'elles ne sont pas conformes à l'état de la science . Elles sont imposées dans la pratique aux usagers qui n'ont pas les moyens d'obtenir diagnostic et soins conformes aux standards légaux et internationaux.

Pour obtenir les diagnostics conformes aux recommandations de la HAS depuis 2005 , quand les structures financées par notre argent public imposent leur idéologie sans tenir compte des besoins et souhaits des usagers, il a fallu passer par ces plate-formes de coordination et d'orientation pour les enfants de 0 à 7 ans, en voie d'extension aux enfants jusqu'à 12 ans. Cela permet de financer des professionnels libéraux habituellement non financés par l'assurance maladie (psychomotriciens, ergothérapeutes, psychologues) pour assurer bilan et interventions précoces, sans attendre un relai par la MDPH. Point faible : les éducateurs ne sont pas pris en compte.

Il serait paradoxal que ces financements supplémentaires obtenus par les usagers aillent continuer d'alimenter le tonneau des Danaïdes interventions inefficaces. Il faudra bien un jour - le plus tôt possible - que les structures publiques ou associatives financées par la Sécurité Sociale soient déremboursées (comme l'homéopathie) lorsque leur service médical rendu est insuffisant, si ce n'est toxique.*

Le Collectif Autisme dont les 4A (alliance des associations pour autisme de haut niveau et syndrome d'Asperger)  font partie s'exprime à ce sujet ci-dessous.


COMMUNIQUE DES ASSOCIATIONS DU COLLECTIF AUTISME EN REPONSE AU COMMUNIQUE DE LA FEDERATION FRANCAISE DES PSYCHOLOGUES DU 25 AVRIL 2021

Les associations représentatives des usagers concernés par les TSA considèrent comme inadmissible que la liste du Conseil TSA TND soit utilisée pour promouvoir la critique inacceptable d’un aspect essentiel de la stratégie autisme au sein des TND, qui vise à mettre la France aux normes scientifiques internationales en matière de troubles neuro-développementaux.

Pour rappel de la situation : l'arrêté du 10 mars 2021 précise que les psychologues, dans le cadre de la contractualisation avec les plateformes de coordination et d’orientation, doivent respecter les recommandations de bonnes pratiques professionnelles de la Haute Autorité de Santé. Pourtant, la FFPP, fédération de psychologues, dans son communiqué du 25 avril 2021 s'oppose à cet arrêté. Elle estime que les psychologues ne sont tenus que par leur code de déontologie et n'ont pas à respecter les recommandations de la HAS, au nom du "respect de la personne dans sa dimension psychique". Et cela alors que l'article 24 du Code de déontologie des psychologues précise que " les techniques utilisées par le psychologue ...doivent avoir été scientifiquement validées et sont actualisées".

Nos associations militent de longue date pour que les interventions des professionnels auprès des personnes autistes soient en ligne avec les données acquises de la Science et respectent les recommandations des autorités scientifiques de notre pays. Aucune association d’usagers ne veut de pratiques psychanalytiques qui font de la France la risée du monde. La loi de janvier 2002 donne le libre choix des prestations à l’usager, pas aux professionnels. La FFPP se permet de parler au nom des enfants et des familles, alors qu’elle n’a aucune légitimité pour le faire.

Les usagers que nous représentons ne veulent pas de la “pluralité des approches” qui sert à masquer le recours à la psychanalyse et le refus de mettre à jour les connaissances des psychologues. C’est aux familles d’en décider, pas à la FFPP. Les familles ont suffisamment longtemps subi la violence des pratiques non scientifiques. Les psychologues qui contractualiseront avec les plateformes doivent répondre aux besoins des personnes. Ces besoins sont définis dans les recommandations diagnostiques et de bonnes pratiques de la HAS, qui ne sont pas une option, et sont reprises dans tous les cahiers des charges des ARS ; le respect de ces recommandations était le fil rouge du plan autisme 3 et est au cœur de la stratégie autisme 2018-2022 également.

Nos associations et les usagers que nous représentons soutiennent donc pleinement les actions entreprises par les décideurs publics pour assurer que les financements publics des plateformes, services et autres établissements s'inscrivent dans le respect de ces recommandations.

A Paris, le 30 avril 2021

Autisme France - Sésame Autisme - UNAPEI - Autistes sans Frontières- Agir et Vivre l'Autisme - Asperger Aide France - Pro-Aid Autisme - les 4A

Communiqué Collectif Autisme 30 avril 2021 Communiqué Collectif Autisme 30 avril 2021


* Exemple de toxicité : les mères fusionnelles toujours au goût du jour, les signalements risquant de faire retirer l'enfant aux parents, les refus de diagnostic, l'autisme créé par le temps devant un écran

FFPP PLATEFORMES AUTISME-TND LES PSYCHOLOGUES PRÉFÈRENT LES NUANCES ET LA PLURALITÉ !


PCO TND : mais pourquoi les CMPP ? 

6 FÉVR. 2020 - Les CMPP peuvent-ils être admis dans les plate-formes de coordination et d'orientation des troubles neurodéveloppementaux lorsqu'ils s'opposent aux recommandations de la HAS concernant le diagnostic et l'accompagnement ? Un exemple inquiétant.

PCO TND : ah enfin entre 7 et 12 ans !

Les plate-formes de coordination et d'orientation pour les troubles neuro-développementaux vont pouvoir s'occuper des enfants de 7 à 12 ans. L'articulation avec l'AEEH est désormais permise. La durée de prise en charge est étendue à 2 ans. 3 AVR. 2021 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.