GEM Autisme : l'instruction interministérielle

L'instruction interministérielle sur les GEM précise le public concerné et les modalités de sélection des projets par les ARS.

Dans le cadre du 4ème plan autisme, 100 nouveaux GEM (groupes d'entraide mutuelle) doivent être financés par les ARS.

Voir article du 11 août 2019 : Les GEM Autisme, une nouvelle race en magasin

Le Bulletin Officiel a publié l'instruction interministérielle sur le sujet, datée du 19 juillet 2019.

instruction-gem

Public concerné

L'instruction indique : "ce cahier des charges rénové, répond aux objectifs suivants:

la création d’au moins un «Gem Autisme» par département. ces Gem devront impérativement être portés par des personnes ou acteurs directement concernés par les troubles du spectre de l’autisme;

conformément à l’esprit des Gem, la fréquentation reste ouverte à des personnes partageant des problématiques de santé ou de situations de handicap similaires.

*Ainsi, les «Gem Autisme» pourront accueillir un public partageant des problématiques de santé ou de situation de handicap générées par des troubles pouvant avoir des origines diverses, y compris du neuro-développement, l’objectif demeurant la constitution d’un collectif cohérent basé sur l’entraide mutuelle. "

Malgré la référence "obligée" aux troubles du neurodéveloppement, l'instruction cible bien l'autisme.

Sélection des projets

Le deuxième point important est :

"Le caractère spécifique des Gem et leur intérêt particulier dans l’insertion sociale voire professionnelle de leurs membres nous amènent à attirer votre attention sur la nécessité de recourir à une démarche adaptée et progressive de vos services afin d’accompagner les différentes phases d’émergence des Gem: gestation, déploiement par des acteurs concernés par les troubles du spectre de l’autisme et ouverture aux adhérents présentant des troubles du spectre de l’autisme sans écarter a priori des adhérents présentant des troubles du neuro-développement."

Il est plus loin précisé :

"Quel que soit le vecteur retenu pour la création des Gem (AAc, AmI, «gré à gré»...), le processus d’identification des projets doit être adapté, en vue de favoriser l’incubation de projets par les personnes elles-mêmes.

L’analyse des dossiers doit intégrer l’avis des personnes concernées elles-mêmes et leur permettre de porter des projets. en ce sens, les critères de sélection ne doivent pas être uniquement axés sur la «capacité à faire» tels que «l’expérience dans le secteur médico-social» ou encore «l’envergure financière de l’association». Il s’agit d’identifier des projets orientés sur l’entraide mutuelle, l’auto-détermination et la participation citoyenne telles que déclinées par les recommandations de bonnes pratiques, et mettant en évidence une bonne connaissance du public.

Vous veillerez également à ce que le parrain du Gem, et le cas échéant, l’association gestionnaire ou le prestataire de services, s’inscrivent dans les recommandations de bonnes pratiques de la HAS.

Les modalités de sélection des projets doivent nécessairement associer des représentants des personnes concernées."

Les ARS peuvent utiliser les appels à candidatures (AAc), les appels à manifestation d'intérêts (AmI) qui ont l'inconvénient souvent d'avoir des délais assez courts et de privilégier les organismes du secteur sanitaire ou médico-social qui ont l'habitude de répondre à ce type de procédures.

Je pense que la procédure de gré à gré est à privilégier, car elle permet aux ARS de sélectionner les projets basés sur des groupes de personnes autistes qui ont commencé à s’organiser.

Il ne faut donc pas attendre la publication d'appels à candidatures des ARS : les regroupements de personnes autistes peuvent contacter les ARS (agences régionales de santé) pour se faire connaître des personnes chargées des GEM autisme. Il peut s'agir des chargés de mission autisme, comme des chargés de mission des GEM.

Il est important, comme l'indique l'instruction, que des représentants des personnes autistes participent à la sélection des projets. Il y a des associations nationales ou locales, des associations uniquement composées de personnes autistes ou des associations comportant des personnes autistes et d'autres personnes - dont des parents. Cela peut aussi être des GEM Autisme d'un autre secteur géographique.

Le cahier pédagogique de la CNSA sur les GEM mis à jour (novembre 2019) - pp.18-19 La Maison de l'Autisme de Mulhouse

Page du GNCRA sur les GEM

Carte des GEM : la plupart des GEM autisme n'y sont pas encore référencés.


Voir aussi :

Autisme Europe : de l'empathie entre pairs autistes ou pairs neurotypiques

Au congrès d'Autisme Europe, une étude britannique qui démontre que la communication est meilleure entre pairs autistes ou entre pairs neurotypiques qu'entre une personne autiste et une personne neurotypique.

Le rapport de Josef Schovanec sur l'emploi des personnes autistes

Josef Schovanec "remettait" aujourd'hui son rapport sur l'emploi des personnes autistes à Ségolène Neuville. Un bon exemple de télétravail. Cinq axes principaux : combattre les représentations négatives de l’autisme, faciliter l’accès aux études secondaires et supérieures, adapter et réformer les stages…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.